Gilles Richard

historien français

Gilles Richard est un historien français né le à Paris[1] (XIII).

Gilles Richard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Spécialiste de l'histoire des droites au XXe siècle, il a enseigné à l'Institut d'études politiques de Rennes, notamment l'histoire politique dans l'entre-deux-guerres en France.

BiographieModifier

Élève à l'École normale supérieure de Saint-Cloud, Gilles Richard est reçu à l'agrégation d'histoire en 1978.

Longtemps professeur en lycée technologique, il soutient en 1998 une thèse d'État sur le CNIP de 1948 à 1962[2].

Devenu professeur des universités, il rejoint l'Institut d'études politiques de Rennes dans lequel il crée notamment un séminaire d'histoire contemporaine, et fut directeur des études de cet établissement de 2004 à 2009[3]. Après 17 ans d'enseignement dans cet établissement, il demande en sa mutation à l'Université de Rennes 2.

Il prend sa retraite en 2020.

Publications, directions d'ouvragesModifier

  • Le Centre national des indépendants et paysans de 1948 à 1962, ou l’échec de l’union des droites françaises dans le parti des modérés, Villeneuve-d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, , totales p.
  • L'Alliance républicaine démocratique : une formation du centre (1901-1920) (ouvrage codirigé avec Jacqueline Sainclivier), Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Carnot », , 562 p. (ISBN 2-86847-825-5, présentation en ligne), [présentation en ligne], [présentation en ligne].
  • Les permanents patronaux : éléments pour une histoire de l’organisation patronale dans la première moitié du XXe siècle, Metz, Centre de recherche Histoire et Civilisation de l’Europe occidentale,
  • Les partis et la République. La recomposition du système partisan 1956-1967, Rennes, Presses universitaires de Rennes,
    Sur l'émergence du système majoritaire en France à partir de la fin des années 1950[4]
  • Mai 68... et après ? Une nouvelle donne politique, Bordeaux, Centre régional de documentation pédagogique,
  • Gilles Morin (dir.) et Gilles Richard (dir.), Les deux France du Front populaire : chocs et contre-chocs / actes du colloque tenu à l'École normale supérieure (Ulm) puis aux Archives nationales, du 4 au 6 décembre 2006, Paris, L'Harmattan, coll. « Des poings et des roses », , 413 p. (ISBN 978-2-296-05702-9, présentation en ligne).
  • Tudi Kernalegenn, François Prigent, Gilles Richard, Jacqueline Sainclivier (dir.), Le PSU vu d'en bas, Presses universitaires de Rennes,
  • Histoire des droites en France : de 1815 à nos jours, Paris, Perrin, , 634 p. (ISBN 978-2-262-03468-9, présentation en ligne).

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier