Ouvrir le menu principal

Gilles-Joseph-Evrard Ramoux

écrivain, botaniste et musicien liégeois
Gilles-Joseph-Evrard Ramoux
Ramoux.JPG
Stèle commémorative posée sur la tour de l'ancienne église de Glons.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
GlonsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Œuvres principales

Gilles-Joseph-Evrard Ramoux, dit abbé Ramoux, né à Liège le et mort à Glons le (à 75 ans), est un écrivain, botaniste et musicien, auteur du chant patriotique Valeureux Liégeois.

Sommaire

BiographieModifier

Joseph Ramoux fait ses études dans sa ville na tale de Liège. En 1761, il suit les cours du collège des jésuites wallons avant d'entrer au séminaire. Grâce à une bourse, il se rend aux Pays-Bas où il occupe le poste de 1er chantre à Amsterdam.

Joseph Ramoux est ordonné prêtre en 1773. Pour remédier à la désorganisation de l'enseignement secondaire à la suite de du bref Dominus ac Redemptor du pape Clément XIV supprimant l'ordre des jésuites, le prince-évêque de Liège Velbruck rappelle, entre autres, Ramoux pour le placer à la tête du grand collège épiscopal et lui octroie la chaire rhétorique .

Partisan des idées nouvelles, il participe en 1779 à la fondation de la Société libre d'émulation, dont il devient administrateur et bibliothécaire. À la mort de son protecteur en 1784, il est nommé curé de Glons et le restera pendant plus de quarante-deux ans.

Passionné de botanique et d'histoire, il s'adonne aussi à la poésie et à la musique. Il écrit le « Valeureux Liégeois » en 1790, à la demande de Lambert-Joseph de Donceel, commandant des milices liégeoises, qui souhaite un hymne national « pour expulser des foyers de nos concitoyens les ennemis de la patrie qui ont osé y pénétrer ».

L'abbé Ramoux meurt le , il est enterré dans son presbytère mais il fut exhumé plus tard pour lui donner une sépulture plus décente. Selon l'abbé Lucien Vanstipelen, les restes de l'abbé Ramoux se trouvent dans le caveau des curés de l'église de Glons[1],[2].

Notes et référencesModifier

  1. Lucien Vanstipelen, La vallée du Geer. 20 ans en terre de France, 1795-1815. : Les années qui ont bouleversé notre Histoire, t. 4 : L'industrie de la paille et le bon curé Ramoux, Vottem (Herstal), Centre culturel de Bassenge, , 222 p. (présentation en ligne)
  2. « Joseph Ramoux, auteur du Valeureux Liégeois », La Libre,‎

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Joseph Defrecheux, « RAMOUX (Gilles-Joseph-Evrard) », dans Biographie nationale, t. XVIII, Bruxelles, Bruylant, , 948 p. (lire en ligne), p. 635-646
  • Lucien Vanstipelen, La vallée du Geer. 20 ans en terre de France, 1795-1815. : Les années qui ont bouleversé notre Histoire, t. 4 : L'industrie de la paille et le bon curé Ramoux, Vottem (Herstal), Centre culturel de Bassenge, , 222 p. (présentation en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier