Gilbert Médéric-Védy

Gilbert, Médéric, René Védy dit Médéric, né à Paris le , mort le (à 42 ans) en préférant s'empoisonner plutôt que de risquer de parler sous la torture, est un résistant français.

Gilbert Médéric-Védy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Gilbert, Médéric, René VédyVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
MédéricVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Dès , il organise la Résistance à Cherbourg et dans les environs. En 1942, il prend contact avec Maurice Ripoche, le Fondateur du Mouvement CDLL, « Ceux de la Libération ».

En , il part à Londres comme Représentant de la Résistance Métropolitaine et assure plusieurs liaisons avec la France.

À l'un de ses retours, il est arrêté par le commissaire de police des Grandes-Carrières qui le livre pour interrogatoire aux brigades spéciales.

Dans l'impossibilité de dissimuler sa personnalité et ses fonctions en raison des documents trouvés sur lui et n'ayant aucun espoir de recouvrer la liberté, Médéric se donne volontairement la mort dans le bureau du Commissaire David (chef de la Brigade spéciale « anti-terroriste » française) en lui disant : « Vous allez voir comment un Français sait mourir. »

Il est inhumé au cimetière des Batignolles, près de la Porte de Clichy.

Lui-même père de trois enfants, Médéric appartenait à une famille de huit enfants dont l'aîné, Maxime avait été fusillé au mont Valérien deux semaines plus tôt, le [1].

HommagesModifier

OdonymieModifier

La rue Médéric dans le 17e arrondissement de Paris commémore son nom. La commune de Tourlaville dans la Manche possède également une rue Médéric en sa mémoire. ainsi que la commune de La Garenne-Colombes dans les Hauts-de-Seine.

Il existe une rue Médéric Védy à Cachan (Val de Marne).

Il existe une rue Médéric à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

TimbresModifier

Un timbre à son effigie est édité dans une série de cinq timbres, de la collection Héros de la Résistance, émis le et retirés de la vente le suivant. Cette série honore cinq résistants en même temps :

Lien externeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Henri Noguères, Marcel Degliame-Fouché, Jean Louis Vigier, Histoire de la Résistance en France, de 1940 à 1945, R. Laffont, 1967.