Gilbert Benausse

joueur de rugby
Gilbert Benausse

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Gilbert Henri Benausse
Naissance
à Carcassonne (France)
Décès (à 74 ans)
à Carcassonne (France)
Surnom Gijou
Poste centre ou demi d'ouverture
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1947-1955
1955-1957
1957-1968
1968-1970
1970-1974
Carcassonne
Toulouse
Lézignan
Ginestas
Homps
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
Rugby à XIII
1951-1964

France

45 (165)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Gilbert Benausse dit Gijou, né le à Carcassonne et mort le à Carcassonne, est un joueur de rugby à XIII international français évoluant au poste de centre ou de demi d'ouverture.

De nature timide, il est considéré comme l'un des grands joueurs de rugby à XIII des années 1950 et 1960. Appelé à succéder à Puig-Aubert, en tant que leader de l'équipe de France, il est l'un des principaux protagonistes de la tournée victorieuse de 1955 en Australie. Il a également disputé deux Coupes du monde : 1954 et 1957. Sa carrière en club n'est pas en reste, il conquis le titre de champion de France sous les couleurs de l'AS Carcassonne XIII (1950, 1952 et 1953) et du FC Lézignan (1961 et 1963) sans compter quatre Coupes de France (1951, 1952, 1960 et 1967)

Son frère René (1926-2013 ) a joué avec lui au FC Lézignan et a été deux fois international en 1960. Son fils Patrice Benausse a comme lui porté les couleurs des équipes de Lézignan et de Carcassonne, sélectionné dans l'équipe de France à sept reprises entre 1997 et 2001, avant de se consacrer à l'arbitrage.

En 2001, Gilbert Benausse reçoit des mains de Marie-George Buffet, la Ministre de la Jeunesse et des sports, le Prix National de carrière sportive décerné par l’Association Française pour un Sport sans Violence et pour le Fair Play[1],[2].

BiographieModifier

Enfant de Carcassonne, c'est naturellement qu'il rejoint la formation l'AS Carcassonne XIII à ses quinze ans. Le club avec à sa tête Puig-Aubert est l'un des clubs dominant championnat de France. Après une année en retrait en raison de douleurs persistantes aux genoux, il intègre l'équipe première puis devient le plus jeune international français de l'histoire à l'âge de dix-huit ans. Précoce, il suit les traces de Puig-Aubert avec qui il débute en équipe de France en 1951 contre la Nouvelle-Zélande. Jugé trop jeune pour être sélectionné pour la tournée de 1951 en Australie et Nouvelle-Zélande, il ne rate pas les tournées de 1955, 1957 et 1960. Sa carrière internationale comprend quarante-huit sélections et est étalée sur treize années, battant l'Australie à six reprises, les Gallois et les Néo-Zélandais à quatre reprises ou les Anglais à une reprise. Il est vice-champion du monde lors de la Coupe du monde 1954

En club, Gilbert Benausse réalise une carrière exemplaire et prolifique. Après huit années à Carcassonne[3] où il remporte trois Championnats de France en 1950, 1952 et 1953 et deux Coupes de France (1951 et 1952), il rejoint Toulouse XIII[3] en 1955 puis le FC Lézignan[3] en 1957 avec lequel club il rajoute deux nouveaux titres de Championnat (1961 et 1967) et Coupes (1960 et 1967).

Avec ou sans la balle, avec les mains, avec les pieds, en attaque ou en défense il a laissé une trace dans la mémoire de ceux qui l'ont vu jouer, une trace comme une ombre, elle revit à chaque lever de soleil, « Gijou  » fut vraiment le plus grand attaquant du Rugby français tous codes confondus.

Dans le civil, Gilbert Benausse dirigera un magasin de chasse-pêche à Lézignan et s'adonne au Ball-trap[3]. À noter que Pierre Albaladejo avait une grande admiration pour ce joueur qu’il considérait comme le plus grand de tous les ouvreurs « tous codes confondus »[4].

PalmarèsModifier

Équipe de FranceModifier

  • International (48 sélections[3] et recordman du nombre obtenu par un joueur du XIII de France) de 1951 à 1964.
  • Désigné meilleur joueur mondial (1960).

En sélectionModifier

Détails en sélectionModifier

Matchs internationaux de Gilbert Benausse (en Coupe du monde)
Date Lieu Adversaire Résultat Compétition Poste Points Essais Pen. Drops
sous les couleurs de la France
. Parc des Princes, Paris, France   Nouvelle-Zélande 22-13 Coupe du monde Demi d'ouverture - - - -
. Toulouse, France   Grande-Bretagne 13-13 Coupe du monde Demi d'ouverture - - - -
. Sydney Cricket Ground, Sydney, Australie   Grande-Bretagne 5-23 Coupe du monde Demi d'ouverture 2 - 1 -
. Brisbane, Australie   Nouvelle-Zélande 14-10 Coupe du monde Demi d'ouverture 8 - 4 -
. Sydney Cricket Ground, Sydney, Australie   Australie 9-26 Coupe du monde Demi d'ouverture 9 1 3 -

HommageModifier

Le stade de Romieu de Carcassonne a été rebaptisé complexe Gilbert Benausse[5]. Le , dans le cadre des 70 ans de l'AS Carcassonne XIII, il est élu par les supporters dans l'équipe de légende de l'ASC[6].

Notes et référencesModifier

  1. « Histoire du rugby durant le régime de Vichy », lemondedurugby.com (consulté le ).
  2. Aimé Mouret, Le Who's who du rugby à XIII, Toulouse, Éditions de l'Ixcea, , 291 p. (ISBN 978-2-84918-118-8), « Buffet Marie Georges », p. 51
  3. a b c d et e Aimé Mouret, Le Who's who du rugby à XIII, Toulouse, Éditions de l'Ixcea, , 291 p. (ISBN 978-2-84918-118-8), « Benausse Gilbert dit Gijou », p. 35
  4. Aimé Mouret, Le Who's who du rugby à XIII, Toulouse, Éditions de l'Ixcea, , 291 p. (ISBN 978-2-84918-118-8), « Albaladejo Pierre », p. 15
  5. Le stade Romieu va devenir le complexe Gilbert Benausse, ladepeche.fr, consulté le 02/02/2010.
  6. 800 personnes pour les 70 ans de l'ASC XIII, ladepeche.fr, consulté le 28/01/2010.

Liens externesModifier