Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchand.
Gianni Marchand
Adinkerke (De Panne) - Driedaagse van De Panne-Koksijde, etappe 1, 28 maart 2017, vertrek (A92).JPG
Gianni Marchand lors du départ de la 1re étape des Trois Jours de La Panne 2017 à Adinkerque.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
Équipes professionnelles

Gianni Marchand, né le à Aartrijke, est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Cibel-Cebon.

BiographieModifier

Débuts et carrière amateurModifier

 
Gianni Marchand lors du départ de la 1re étape du Triptyque des Monts et Châteaux 2015 à Antoing.
 
Gianni Marchand lors du départ de la Handzame Classic 2016 à Bredene.

Gianni Marchand naît le à Aartrijke en Belgique.

Il entre en 2010 dans l'équipe KSV Deerlijk-Gaverzicht-Matexi. Il remporte le classement final de la Coupe de Belgique pour élites sans contrat en 2013. Au mois de novembre, il se fracture la hanche lors d'une sortie en VTT. Il ne reprend la compétition que le , après plusieurs mois de revalidation, à l'occasion d'une course disputée à Aartrijke où il se classe quatrième[1]. Cette même année , il prend notamment la deuxième place du Grand Prix de la Magne, ou encore la sixième place du Tour de Liège ainsi que la douzième du Tour de Namur. Au mois de septembre, il comptabilise trente jours de course, dont plus de vingt top 10[2]. En 2015, il remporte le Mémorial Gilbert Letêcheur, manche de la Coupe de Belgique, puis le Dwars door Ichtegem[3],[4].

Il décide de rejoindre les rangs de l'équipe continentale Cibel-Cebon en 2016[5]. Après s'être classé deuxième du Circuit de Wallonie, il prend le départ en juillet du Tour de Liège. Vainqueur de la deuxième étape, il termine finalement termine deuxième du classement général[6]. Au mois d'août, il se classe cinquième du championnat de Belgique pour élites sans contrat[7]. Sur le circuit UCI, il prend la dixième place du Grand Prix Marcel Kint.

En début de saison 2017, il devient champion de Flandre-Occidentale du contre-la-montre, remporte une couse régionale à Biévène et termine troisième du Driebergenprijs et sixième de Gand-Staden[8]. En mai, il se distingue en s'imposant sur le Grand Prix Wase Polders, une kermesse professionnelle disputée autour de Verrebroek[9]. Quelques jours plus tard, il participe au Triptyque ardennais, où il s'empare du maillot de leader à l'issue d'un numéro en solitaire lors la deuxième étape, où il devance ses poursuivants de plus d'une minute[10]. Le lendemain, il conserve la tête et remporte cette 51e édition[11]. En juin, il affiche ses progrès en montagne en prenant la quatorzième place du Tour de Savoie Mont-Blanc, tout en ayant occupé un rôle d'équipier pour ses leaders[12]. De retour en Belgique, il récolte une médaille de bronze au championnat de Belgique du contre-la-montre, dans la catégorie des élites sans contrat. Au Tour de Liège, il gagne en solitaire la troisième étape, s’empare du maillot de leader[13], puis rétrograde finalement au septième rang final, après avoir craqué durant la dernière étape. Dans les semaines qui suivent, il obtient deux nouvelles victoires lors d'épreuves régionales belges, et termine sixième du championnat de Belgique élites sans contrat, huitième de la Flèche côtière et du Duo normand, avec son coéquipier Jimmy Janssens.

Carrière professionnelleModifier

Fort de ses bons résultats, il se voit prolonger de deux années supplémentaires par sa formation Cibel-Cebon, qui lui offre un premier contrat professionnel[14]. Avec son nouveau statut, il souhaite donner la priorité aux courses UCI en 2018. Il réalise ses débuts en compétition lors du Grand Prix d'ouverture La Marseillaise, au mois de janvier[15]. Trois jours plus tard, il participe à l'Étoile de Bessèges, où il s'échappe à deux reprises et prend la deuxième place du classement de la montagne, derrière Rémy Di Gregorio. Dans les semaines qui suivent, il termine cinquième de Gand-Staden puis dixième du Tour de Taïwan. Troisième d'une étape au Circuit des Ardennes international, il obtient ensuite son premier succès sur le Grand Prix d'Affligem, plus vieil interclub belge du pays[16]. Une semaine plus tard, il confirme en s'imposant sur Paris-Mantes-en-Yvelines, son premier succès sur une épreuve de classe 2[17]. En mai, il s'adjuge le classement général de la Flèche du Sud, au Luxembourg[18]. Peu de temps après, il se distingue à un niveau plus relevé en terminant sixième du Tour de Belgique, après avoir pris la septième place de l'étape reine[19].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2016 2017 2018
UCI Europe Tour 811e[20] 1 020e[21] 197e[22]

Notes et référencesModifier

  1. Birgel Vandael, « Gianni Marchand est de retour », sur directvelo.com,
  2. Maxime Segers, « Gianni Marchand, plus fort que jamais », sur directvelo.com,
  3. (nl) « Gianni Marchand wint na knappe solo », sur nieuwsblad.be,
  4. Stéphane Jacob, « Dwars Door Ichtegem : Classement », sur directvelo.com,
  5. « Trois arrivées au Team Cibel », sur directvelo.com,
  6. James Odvart, « Gianni Marchand tient sa victoire de référence », sur directvelo.com,
  7. Francis Spruyt et Klaas De Guyter, « Championnat de Belgique - Elites sans contrat : Les réactions », sur directvelo.com,
  8. James Odvart, « La route s'élève pour Gianni Marchand », sur directvelo.com,
  9. Frédéric Gachet, « Kermesse Pro - GP Wase Polders : Classement », sur directvelo.com,
  10. Francis Spruyt, « Gianni Marchand : « Dans la forme de ma vie » », sur directvelo.com,
  11. Francis Spruyt, « Triptyque Ardennais - Et. 3 : Les réactions », sur directvelo.com,
  12. James Odvart, « Gianni Marchand du petit au gros braquet », sur directvelo.com,
  13. Francis Spruyt, « Tour de Liège - Et. 3 : Les réactions », sur directvelo.com,
  14. James Odvart, « Gianni Marchand décroche son contrat », sur directvelo.com,
  15. James Odvart, « Gianni Marchand libéré pour découvrir le GP La Marseillaise », sur directvelo.com,
  16. James Odvart, « Gianni Marchand arrive à température », sur directvelo.com,
  17. Aurélien Regnoult, « Gianni Marchand passe la deuxième », sur directvelo.com,
  18. « Flèche du Sud 2018 : le vainqueur se confie », sur lequotidien.lu,
  19. James Odvart, « Le joli mois de mai de Gianni Marchand », sur directvelo.com,
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :