Giambettino Cignaroli

peintre italien

Giambettino Cignaroli (Salò près de Vérone - Vérone ) est un peintre italien du baroque tardif (rococo) et du début néoclassique, appartenant à l'école vénitienne, actif au XVIIIe siècle.

Giambettino Cignaroli
Giambettino Cignaroli Self portrait.jpg
Autoportrait de Giambettino Cignaroli, 1758
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Élève
Lieu de travail
Mouvement
Parentèle
Q88004185 (demi-frère paternel)
Q74422595 (demi-frère paternel)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Giambettino Cignaroli a été l'élève de Santo Prunati et d'Antonio Balestra et a été actif principalement en Vénétie

Il séjourna à Venise (1735-1738), où il exécuta avec Tiepolo, des fresques au palais Labia[1].

De retour à Vérone en 1739, Il y peignit quelques fresques et de nombreux tableaux.

Après 1744, son art se tourna vers un nouveau classicisme.

Durant les dernières années de sa vie, il pratiqua la nouvelle peinture d'histoire, classicisante.

En , Giambettino Cignaroli est devenu le directeur de l'Académie de peinture et de sculpture de Vérone.

En 1766, il se rendit à Turin afin de réorganiser l'Académie de la ville.

Il faut noter sa publication : Lettera sul colorire, dans laquelle il exprime son parcours et ses méthodes artistiques.

Saverio dalla Rosa (1745-1821) était son neveu et a été son élève.

ŒuvresModifier

 
Transfiguration du Christ (1741), Cathédrale de Vérone
  • Le Martyre de saint Félix et saint Fortunat (1737), Duomo, Chioggia.
  • Mort de saint Joseph (1740), Duomo, Mantoue
  • la Lutte d'Apollon et Marsyas (1739),
  • Transfiguration du Christ (1741) Cathédrale de Vérone
  • le Sacrifice d'Iphigénie (1741), Villa Pompei, Illasi, Vérone.
  • Sainte Hélène (1741), Castelvecchio, Vérone.
  • Fuite en Égypte (1742), Santa Maria Maggiore, Bergame.
  • San Procolo visitant San Fermo et San Rustico (1744), Duomo, Bergame.
  • Vierge à l'Enfant entre saint Jérôme et saint Alexandre (1744), Chiesa dell'Ospedale, Bergame.
  • Aurore (1748), Casa Fattori, Vérone.
  • Mort de Socrate (1759),
  • Mort de Caton (1759),
  • Le Sacrifice d'Isaac,
  • Vierge à l'Enfant avec saint Jean-Baptiste enfant et des chérubins
  • La Trouvaille de Moïse
  • La Mort de Rachel, Accademia, Venise.
  • Wolfgang Amadeus Mozart à l’âge de 13 ans, Vérone (1770), Collection privée.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

SourcesModifier