Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Giacinto Calandrucci

peintre italien
Giacinto Calandrucci
Giacinto Calandrucci.jpg

Sainte Famille avec saint Jean enfant

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
SicileVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Peintre, graveurVoir et modifier les données sur Wikidata

Giacinto Calandrucci, né en 1646 à Palerme et mort dans la même ville en 1707, est un graveur et un peintre italien de la fin du XVIIe siècle et du début du XVIIIe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Giacinto Calandrucci a étudié la peinture d'abord à Palerme auprès de Pietro del Po et Andrea Carrera (it) puis à Rome, où il compléta sa formation dans l'atelier de Carlo Maratta. Dans la ville sainte, il eut un grand succès et obtint de nombreuses commandes grâce à une recherche chromatique intense et à une manière semblable à celle de son maître.

Dans les années 1680, Calandrucci a terminé les fresques des Quatre Saisons dans le Palazzo Lante, les fresques mythologiques dans la galerie du Palazzo Muti-Papazzurri, la décoration de la galerie du Palazzo Strozzi-Besso, et une fresque du plafond ainsi que Le Sacrifice à Cérès dans la Villa papale Falconieri à Frascati.

À Rome, il a décoré les églises Santa Cecilia, Santa Maria in Portico in Campitelli (it), Santa Maria dell'Orto, Santa Maria del Suffragio (it) et San Bonaventura al Palatino (it). À sa maturité, le peintre adopta des solutions chromatiques plus atténuées, les figures plus sinueuses et la richesse des panneaux annonçant le style rococo.

Il obtint aussi de nombreuses commandes privées.

Giacinto Calandrucci retourna à Palerme en 1705. En Sicile, par contre, il eut moins de succès. Il réalisa quelques toiles et entama des travaux sur la voûte de l'Oratoire San Lorenzo (it) lorsqu'il mourut en 1707. Le travail fut achevé par son frère Domenico, lui aussi peintre.

Son neveu Giovanbattista a aussi été un peintre et termina à Palerme également des travaux laissés inachevés par son oncle.

Giacinto Calandrucci a laissé une multitude de dessins et de croquis sur des sujets historiques et religieux issus de ses observations journalières[1].

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier