Ouvrir le menu principal

Ghiţă Licu
Image illustrative de l’article Ghiță Licu
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Roumanie Roumanie
Naissance
Lieu Fierbinți
Date de décès (à 68 ans)
Lieu de décès Bucarest
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Pivot
Situation en club
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1963-1980 Drapeau : République socialiste de Roumanie Dinamo Bucarest
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1966-1976 Drapeau : République socialiste de Roumanie Roumanie 197 (328)
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
1981-1990 Drapeau : République socialiste de Roumanie Dinamo Bucarest
1988-1989 Drapeau : République socialiste de Roumanie RoumanieE-A
1990-1993 Drapeau : République socialiste de Roumanie Dinamo BucarestE-J
1993-1999 Drapeau : Allemagne SC MagdebourgE-J
1999-2005 Drapeau : Allemagne SC MagdebourgE-A
2006 Drapeau : Allemagne SC Magdebourg
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Gheorghe « Ghiță » Licu[1], né le à Fierbinți et mort le à Bucarest[2], est un joueur (pivot) puis entraineur de handball roumain.

Sommaire

BiographieModifier

Membre de la génération dorée du handball roumain, il est ainsi avec l'équipe nationale de Roumanie double champion du monde (en 1970 et en 1974) et a participé à deux reprises aux Jeux olympiques[1]. En 1972, il remporte la médaille de bronze en ayant joué six matchs et marqué six buts. Puis en 1976, il remporte la médaille d'argent en ayant joué cinq matchs et inscrit treize buts. Au total, il aura porté le maillot roumain à 197 reprises pour 328 buts marqués[3]

En club, il a notamment évolué au Dinamo Bucarest.

À la fin de sa carrière de joueur, il entame une carrière d'entraîneur. En 1995, il rejoint l'Allemagne en tant qu'entraineur des jeunes du SC Magdebourg. À partir de 1999, il devient l'adjoint d'Alfreð Gíslason à Magdebourg avec lequel il devient champion d'Allemagne en 2001 et remporte la Ligue des champions 2002[4]. Enfin, il devient l'entraîneur principal du club entre janvier et juin 2006.

Il retourne ensuite en Roumanie et décède le d'un cancer.

Vie personnelleModifier

Son fils, Robert Licu (de), est également un grand handballeur roumain, étant avec 1054 buts marqués le 2e marqueur de l'histoire de l'équipe nationale de Roumanie.

PalmarèsModifier

En équipe nationaleModifier

Jeux olympiques[1]
Championnats du monde

En clubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

EntraîneurModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Entraîneur-adjointModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Profil olympique de Ghiță Licu », sur sports-reference.com (consulté le 10 avril 2014)
  2. (ro) « Ghiţă Licu s-a stins din viaţă după o grea suferinţă, la 68 de ani », sur Gazeta Sporturilor, (consulté le 10 avril 2014)
  3. (ro) « Istoria handbalului Românesc - Palmaresul individual » [PDF], sur Site de la Fédération de Roumanie de handball, (consulté le 10 avril 2014), p. 23
  4. (de) « Rumänien, Magdeburg und die Handballwelt trauern: Ghita Licu verstorben », sur handball-world.com, (consulté le 10 avril 2014)

Liens externesModifier