Germain III est patriarche de Constantinople de 1265 à 1266.

BiographieModifier

Archevêque d'Andrinople, il remplace le le patriarche Arsène Autorianos qui a été destitué par l'empereur. Il est élu en pleine crise religieuse et le futur patriarche Joseph de Constantinople le force à abdiquer dès le et à retourner à ses fonctions d'archevêque[1].

Il continue néanmoins à être un personnage actif de la politique byzantine. Pro-unioniste, il fait partie de l'ambassade envoyée par Michel VIII Paléologue au concile de Lyon pour reconnaître l'Union des deux Églises auprès du pape Grégoire X.

Il meurt en 1289.

Notes et référencesModifier

  1. Grumel 1958, p. 437.

BibliographieModifier

  • Venance Grumel, Traité d'études byzantines, vol. I : La chronologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Bibliothèque byzantine », .