Ouvrir le menu principal

Gerflor

entreprise française

Gerflor
logo de Gerflor

Création 1937
Dates clés 12-07-1965 immatriculation société actuelle
Personnages clés Frédéric Piquand COO, Edouard Phelippeau CFO.
Forme juridique SASU Société par actions simplifiée à associé unique
Siège social Villeurbanne
Drapeau de France France
Direction Bertrand Chammas (CEO)
Activité Commerce de gros d'appareils sanitaires et de produits de décoration
Produits Chimie, sols souples en PVC
Société mère Midfloor Holding (529-892-440)
Filiales 30 à travers le monde
Effectif 826 en 2017
SIREN 726 580 152
TVA européenne FR21726580152[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web gerflor.com

Chiffre d'affaires 920 122 300 € en 2017
Résultat net 6 714 100 € en 2017 (perte)

Gerflor est une entreprise française basée à Villeurbanne, près de Lyon.

La création de l'entreprise intervient avec le premier sol vinyle homogène en 1937 avec la marque Mipolam. Viennent ensuite la gamme Batifoles qui est le premier sol spécifique pour l'aéronautique en 1948 et la gamme Taraflex pour le sport en 1947 ainsi que les dalles auto-adhésives Gerflex en 1985. La marque s'est fait connaitre à travers des spots publicitaires faisant intervenir Christophe Salengro (1985) et David Douillet (1995[2]).

L'entreprise propose une gamme complète de revêtements de sol et est présente sur de nombreux marchés : équipements domestiques et professionnels, établissements de santé, scolaires, transports, etc. Dans le secteur sportif, elle est partenaire de plusieurs fédérations internationales (handball, volley-ball, badminton, tennis de table) et a été fournisseur de grands événements sportifs parmi lesquels les Jeux olympiques d'été depuis 1976 et des plus grands tournois de tennis indoor (Paris, Marseille, Saint-Pétersbourg) ou en Coupe Davis.

En tant qu'équipementier automobile, Gerflor est membre de l'association européenne des équipementiers automobiles, le CLEPA[3].

ActionnariatModifier

En 2006 Gerflor est racheté pour 310 millions d'euros par un consortium mené par Axa Private Equity, qui détiendra la majorité du capital. « Axa Private Equity s'est associé à Barclays Private Equity pour racheter Gerflor à PAI Partners, Natexis Industrie, CDC Entreprises et Intermediate Capital Group (ICG) », précise le communiqué. Natexis Industrie et ICG restent au capital de Gerflor. La valeur retenue de 310 millions d'euros comprend 200 millions d'euros de reprise de dette[4].

En 2011 ICG (Intermediate Capital Group), société britannique[5] actionnaire et investisseur historique de Gerflor depuis 1992, devient actionnaire majoritaire du groupe Gerflor. Il remplace Axa Private Equity[6].

CondamnationModifier

L'entreprise est condamnée en 2017 par l’Autorité de la concurrence et écope d'une sanction de 62 millions d'euros d'amende pour s'être entendue, pendant 25 ans, avec Tarkett et Forbo sur les prix, les innovations, la stratégie et l’organisation commerciale[7].

Notes et référencesModifier

  1. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le 4 septembre 2019)
  2. Publicité Gerflor INA.
  3. (en-US) « Structure & Organisation », sur CLEPA (consulté le 4 mars 2019)
  4. le moniteur - Philippe Defawe - new letter du 20-10-2006
  5. (en) « Legal information », sur www.icgam.com (consulté le 4 mars 2019)
  6. Batiactu, « ICG devient actionnaire majoritaire du groupe Gerflor », sur Batiactu, (consulté le 4 mars 2019)
  7. Denis Cosnard, « Lourde sanction pour l'hallucinant cartel du lino », sur lemonde.fr/economie, (consulté le 21 octobre 2017).

Lien externeModifier