Ouvrir le menu principal

Georges d'Arradon
Biographie
Naissance
Château de Quinipily (Baud)
Décès
Vannes
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Vannes
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Georges d'Arradon, né en 1562 à Baud, mort en 1596 à Vannes, fut évêque de Vannes de 1590 jusqu'au 31 mai 1596. Il est frère de Jérôme d'Arradon, seigneur de Quinipily et Gouverneur d'Hennebont, et de René d'Arradon, Gouverneur de Vannes, Christophe d'Arradon seigneur de Camors et Louis d'Arradon seigneur de La Grandville.

BiographiqueModifier

Georges d'Arradon est un des cinq fils de René d'Arradon seigneur de Kerdréan, Qinipily, Camors, Botblezven, La Grandville[1], chevalier du roi et de Claude de Guého[2], selon Barthélémy Pocquet, c'est « le troisième par rang d'âge, mais le premier par l'intelligence des frères de ce nom »[3].

Bien que l'on ne sache rien de son éducation il semble qu'il est titulaire d'une licence in utroque jure.Seigneur du Plessis en Caudan, il est d'abord conseiller au parlement de Bretagne (1587-1590) avant de rejoindre le « Parlement de la Ligue » à Nantes en janvier 1590. Il s'était tourne résolument vers le catholicisme et devient abbé commendataire de l'abbaye Notre-Dame de Melleray en 1587 [4]. Très favorable à la Ligue, il est nommé évêque de Vannes par le chapitre de chanoines « à la sollicitation » de Philippe-Emmanuel de Lorraine duc de Mercœur le 13 février 1590. Il reçoit sa confirmation du Saint-Siège le 10 mars 1593. Dans la ligne du Concile de Trente, il sollicita les Jésuites pour ouvrir un collège à Vannes. Il meurt prématurément le 31 mai 1596 et est inhumé dans sa cathédrale[5]

Voir aussiModifier

SourcesModifier

NotesModifier

  • Au moins six rues portent son nom en Bretagne, d'après Les noms qui ont fait l'histoire de Bretagne, 1997.

RéférencesModifier

  1. fondateur du collège de Jésuites de Vannes
  2. Étienne Raut et Léon Lallement, La Ligue au Pays de Vannes et les Aradon, "Bulletin de la Société polymathique du Morbihan", 1934, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6561153v/f96.image.r=Tudy.langFR
  3. Barthélémy Pocquet Histoire de Bretagne Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne 1975 Tome cinquième p. 150
  4. Les Abbayes Bretonnes, ouvrage collectif publié par la Biennale des Abbayes Bretonnes B.A.B & Fayard (ISBN 9782213013138) « N-D de Meylleray » par Père Amédée o.c.s.o. p. 442
  5. (en) Joseph Bergin The Making of French Episcopate (1589-1661) Yale University Press 1996 (ISBN 978-0300067514) p. 564.

BibliographieModifier

  • (en) Joseph Bergin The Making of French Episcopate (1589-1661) Yale University Press 1996 (ISBN 978-0300067514) p. 564.