Georges Stuart

Georges Stuart, 9e seigneur d'Aubigny, né à Londres le et mort à Edgehill le , est un noble écossais et un officier royaliste lors de la guerre civile anglaise[1].

George Stuart
Image dans Infobox.
Georges Stuart, 9e seigneur d'Aubigny, 1638, par Antoine van Dyck.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 24 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Formation
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Catherine Clifton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
James Stuart
John Stewart (en)
James Hamilton (en)
George Hamilton (en)
Frances Stuart (d)
Bernard Stewart (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Katherine Stuart (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Charles Stewart
Katherine Stuart, Baroness Clifton (of Leighton Bromswold) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit

BiographieModifier

Il est le fils d'Esmé Stewart (3e duc de Lennox), et de son épouse Catherine Clifton, 2e baronne Clifton. Il a plusieurs frères et sœurs, dont : Jacques Stuart, 1er duc de Richmond et 4e duc de Lennox ; Henri Stuart, 8e seigneur d'Aubigny ; Ludovic Stuart, 10e seigneur d'Aubigny ; et Bernard Stuart.

 
Portrait de Lord John Stuart et de
son frère Lord Bernard Stuart, devenu comte de Lichfield

par Antoine van Dyck, vers 1638
National Gallery Londres[2]

Avec ses frères, il est élevé à Aubigny en France comme catholique romain sous la responsabilité de leur grand-mère paternelle, la vieille duchesse douairière, Catherine de Balsac[3].

Son père, le duc de Lennox, est décédé en 1624, et Stuart est devenu un pupille de son cousin[4], le roi Charles Ier d'Angleterre. Il hérite de la seigneurie d'Aubigny à l'âge de quatorze ans à la mort de son frère aîné Henri en 1632. En 1633, il étudie au collège de Navarre, qui fait partie de l'université de Paris, et il rend hommage à Louis XIII pour la seigneurie d'Aubigny le , peu après son dix-huitième anniversaire. Plus tard, la même année, il revient en Angleterre.

En 1638, il épouse secrètement Catherine Howard, la fille de Theophilus Howard (2e comte de Suffolk), et d'Élizabeth Home, sans le consentement de son père, en offensant son tuteur le roi.

Georges Stuart et Catherine Howard ont deux enfants[5] :

  • Charles Stuart, plus tard 3e duc de Richmond et 6e duc de Lennox (1638-1672) ;
  • Catherine Stuart, plus tard baronne Clifton (1640-1702).

Lors de la guerre des Faucheurs, il défend la ville d'Ille en Roussillon avec 600 hommes contre l'attaque de l'armée de Juan de Garay Otañez, forte de 5 000 hommes et d'artillerie. Il combat avec les Français contre les Espagnols à la bataille de Montjuïc en 1641.

Alors que la guerre civile est imminente en Angleterre, Stuart rejoint les forces du roi Charles à York, où il est fait chevalier le avec son frère Bernard. Il est mortellement blessé dans la première bataille rangée de la guerre à Edgehill le dimanche , âgé de vingt quatre ans. Il est enterré dans la cathédrale Christ Church d'Oxford. La seigneurie d'Aubigny est passée à son frère cadet, Ludovic.

RéférencesModifier

  1. Manganiello 2004, p. 518.
  2. Frères Stuart, Londres
  3. Cust 1891, pp. 100-105.
  4. John Stuart or Stewart, 5th Seigneur d'Aubigny, frère de Matthieu Stuart, 4e comte de Lennox, arrière-grand-père de Charles Ier (et père de lord Darnley).
  5. « The Peerage.com » (consulté le ).

Liens externesModifier