Ouvrir le menu principal
Georges Souillet
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Paris
Nom de naissance
Charles Georges Théophile François René Souillet
Nationalité
Activités
Autres activités
Formation
Maître
Distinctions
Chevalier de la Légion d'honneur en 1934
Œuvres principales
Construction du pont Alexandre III, Tireurs de sable sur la Loire
signature de Georges Souillet
signature

Charles Georges Théophile François René Souillet né à Tours le et mort à Paris le est un peintre français.

BiographieModifier

Georges Souillet nait à Tours le de Charles Souillet, loueur de voitures et de Marie Céline Connin. Après une formation à l'école des beaux-arts de Tours où il est l'élève de Félix Laurent, il s'engage dans l'armée pour un an en 1880[1] afin d'être libéré des obligations militaires, puis poursuit ses études artistiques à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers d'Alexandre Cabanel et Léon Bonnat.

Il expose de 1888 à la fin de sa vie en 1947, à Paris au Salon de la Société nationale des beaux-arts et au cercle Volney, à Tours au salon des beaux-arts de 1921 à 1939 et à la société des beaux-arts de Nantes en 1899, 1906 et 1909. Auteur de quelques portraits de ses proches, au début de sa carrière, il est surtout un peintre de paysage.

Le , il épouse à Paris Emma Louise Fouqué, fille du géologue Ferdinand André Fouqué (1828-1904) et de Marie Camille Lecoeur (1836-1910).

En 1898, il remporte le concours pour la décoration de la Chambre de commerce et d'industrie de Tours pour laquelle il réalise huit grands panneaux sur le thème des activités dominantes de la Touraine au XVIIIe siècle et quatre plus petits représentant les villes de Tours, Loches, Amboise et Chinon [2] ,[3], [4].

En 1899, il effectue un voyage en Algérie et en Italie. En 1911, il voyage en Angleterre.

Pendant la Première Guerre mondiale, en 1917, il fait partie de la 6e mission des artistes aux armées[5] dans la Marine.

En 1929, à la suite de la donation par Joseph Astor du manoir de Kerazan, il en devient le conservateur[6]. Suivant les dernières volontés du donateur, il y crée une école de tapis et de dentelles dont il est directeur. La même année, il est membre du jury du Salon de la Société nationale des beaux-arts.

En 1934, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur[7].

Il meurt à Paris le [8] à son domicile 134 Boulevard Raspail.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Pont Alexandre III en construction (vers 1896-1900), Paris, musée Carnavalet.
 
Le Grand et le Petit-Palais en construction, 1899, musée Carnavalet.

ExpositionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Matricule 658 sur Archives Maine-et-Loir.
  2. Chambre de commerce et d'industrie de Tours (grand salon), sur patrimoine.regioncentre.fr.
  3. Chambre de commerce et d'industrie de Touraine culture.gouv.fr
  4. Visite virtuelle visite.touraine.cci.fr
  5. Artistes aux armées, documents CERMA.
  6. Fondation Astor, sur amismanoirdekerazan.jimdo.com.
  7. Dossier légion d'honneur sur léonore culture.gouv.fr.
  8. Acte décès, Archives Paris, (p. 6/31).
  9. Élisabeth Cazenave, L'Afrique du Nord révélée par les musées de province, Bernard Giovanangeli éditeur, 2004, p. 163 (extrait en ligne).
  10. « Loctudy, une oeuvre patrimoniale ! », sur brugal-antiquites.com.
  11. Les Travaux du métropolitain, place saint-Michel, carnavalet.paris.
  12. Le Grand Palais et le Petit Palais en construction (1899), carnavalet.paris.
  13. Les Travaux du Grand Palais et du pont Alexandre-III, en 1899, sur parismuseescollections.paris.
  14. Intérieur de Notre-Dame : le Te Deum en l'honneur de l'armistice, le 17 novembre 1918, parismuseescollections.paris.
  15. « Chambre de Commerce et d'Industrie, Grand salon : la Navigation. Peinture de Georges Souillet représentant le port de Tours, 1898 (panneau situé à gauche de la cheminée). », notice sur patrimoine.regioncentre.fr
  16. Tireurs de sable, sur museo.com.
  17. Achat de l'état 1894 La chronique des arts et de la curiosité sur gallica.bnf.fr
  18. salon 1888 sur gallica.bnf.fr.
  19. Catalogue illustré du Salon de 1890, sur gallica.bnf.fr.
  20. Salon de 1894 sur gallica.bnf.fr.
  21. Catalogue illustré du Salon de 1895, sur gallica.bnf.fr.
  22. Exposition des orientalistes sur gallica.bnf.fr.
  23. « 19 rue Caumartin. Enseigne de la galerie des artistes modernes, 9ème arrondissement, Paris. », deux photographies de Charles Lansiaux, sans date, Paris, musée Carnavalet.
  24. Exposition 1902, sur gallica.bnf.fr.
  25. Catalogue de l'exposition de Bayonne 1903 sur gallica.bnf.fr
  26. Le Figaro sur gallica.bnf.fr.
  27. La chronique des arts et de la curiosité sur gallica.bnf.fr.
  28. La Chronique des arts et de la curiosité sur gallica.bnf.fr.
  29. « Salon de 1908 », Le Figaro, sur gallica.bnf.fr
  30. Salon de 1909 photo.rmn.fr
  31. « Salon de 1910 », Le Figaro, sur gallica.bnf.fr.
  32. Salon de 1910 Les Annales fléchoises et la vallée du Loir, sur gallica.bnf.fr.
  33. « Salon de 1911 », Les Annales fléchoises et la vallée du Loir, sur gallica.bnf.fr.
  34. Salon de 1912, sur gallica.bnf.fr.
  35. Salon de 1913 Les Annales fléchoises et la vallée du Loir sur gallica.bnf.fr
  36. L'Art et les artistes, 1914, sur gallica.bnf.fr.
  37. Salon de 1914 Les annales fléchoises el la vallée du Loir sur gallica.bnf.fr
  38. Exposition Detroit 1916, dalnet.lib.mi.us.
  39. [PDF] Exposition de 1918 sur petitpalais.paris.fr.
  40. Salon de 1926 La Nouvelle revue sur gallica.bnf.fr
  41. Salon de 1937, sur gallica.bnf.fr.
  42. [PDF] « La Loire au fil du temps », sur mba. tours.fr.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Véronique Moreau Catalogue raisonné, peintures du XIXe siècle, Musée des beaux-arts de Tours-Château d'Azay-le Ferron 2001, vol.2, p. 657-661 (ISBN 2-903331-13-8)
  • Dictionnaire Bénézit, Tome XIII, Éd. Grund, 1999, p.57-58 ((en) extrait de notice en ligne)
    La date de décès donnée est erronée (1957 pour 1947).
  • Dictionnaire des petits maitres de la peinture, Tome II, 1820-1920, Éd. de l'Amateur, p.424 (ISBN 9782859175412).

Liens externesModifier