Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanchard.

Officier général francais 3 etoiles.svg Georges Eugène Blanchard
Naissance
Bâle (Suisse)
Décès (à 70 ans)
Origine Drapeau de la Suisse Suisse
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Général de division
Années de service 1825-1876
Commandement 22e Régiment d'Infanterie
1er Régiment des Grenadiers de la Garde
3e Division d'Infanterie
1er Corps d'Armée
3e Corps d'Armée
Conflits Guerre de Crimée
Guerre de 1870
Distinctions Legion Honneur GO ribbon.svg Légion d'honneur

Georges Eugène Blanchard (1805-1876) était un général français.

BiographieModifier

Fils d'un commissaire des guerres français en poste en Suisse. Admis à Saint-Cyr en 1825 (sorti 38e)

Nommé sous lieutenant en 1827 au 1er Léger. En Afrique du 16 mai au 22/10/1830, il assiste au siège d'Alger.

Lieutenant en 1831

Capitaine en 1836.

Nommé major en 1844 au 18e Léger. .

Lieutenant colonel en 1850 au 53e Régiment d'Infanterie, il va à Rome de juin 1850 à juin 1851. .

Colonel en 1853, au 22e Régiment d'Infanterie, il prend la tête du 1er régiment des Grenadiers de la Garde en mai 1854. Il part en Crimée en janvier 1855 et il est blessé au-dessous du téton gauche par une balle le 08/09/1855 devant Sébastopol (la balle traverse le bras et la poitrine).

Général de brigade le 22/09/1855, il prend la tête de la 1e brigade de la 4e DI (2e CA). De retour en France, il commande une brigade formée des régiments revenus de Crimée. Veuf, il se remarie en 1857 avec une riche veuve de Rouen, qui lui apporte 1 MF de fortune. En avril 59 il est nommé à la tête de la 2e brigade de la 1re DI du 1er CA en Italie. Le 14/6/59 il prend le commandement de la 2e brigade de la 1re DI de la Garde Impériale..

Général de division en 1866, il est nommé à la 3e DI du Camp de Chalons, puis de la 18e division militaire. En mai 1870 il est inspecteur général du 7e ardt.

En août 1870, lors de la guerre franco-prussienne de 1870 il est nommé commandant de la 3e DI du 13e CA sous les ordres du général Vinoy avec laquelle il effectue la retraite de Mézières vers Paris. Il participe ensuite au siège de Paris, comme commandant le 1er CA de la 2e Armée de Paris sous les ordre du général Ducrot, puis le CA de la rive gauche en décembre 1870. En janvier 1871 il commande le 3e CA de l'armée de Paris. En février il est maintenu définitivement dans la première section.

DécorationsModifier

Sources externesModifier