Georges Brossard

entomologiste canadien

Georges Brossard, né le à La Prairie au Québec (Canada) et mort le à Saint-Mathieu-de-Belœil, est un entomologiste canadien. Il est notamment le fondateur de l'Insectarium de Montréal.

Georges Brossard
Georges Brossard (Insectia) 004.JPG
Georges Brossard au Venezuela en 1998.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Joseph Léon Georges Brossard
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Distinctions

BiographieModifier

Georges Brossard est le fils de Georges-Henri Brossard, fondateur de la ville de Brossard [1]. Passionné par les insectes dès son plus jeune âge, il entreprend d'abord une carrière de notaire jusqu'à l'âge de 38 ans. Il commence alors à voyager et étudier, par observation, les insectes qu'il rencontre. En 1989, après avoir amassé plus de 250 000 spécimens (la plus grande collection d'insectes privée au monde), il propose au maire de l'époque, Jean Doré, d'ouvrir un insectarium à Montréal. Lui et Pierre Bourque, à ce moment directeur du Jardin botanique de Montréal, acceptent rapidement. Il fonde aussi quatre autres insectariums à travers le monde dont un à Shanghai et en Afrique du Sud. Depuis, il a porté sa collection à plus de 500 000 spécimens.

Le , Georges Brossard meurt des suites d'un cancer du poumon[2],[3],[4].

InsectiaModifier

 
Georges Brossard en tournage au Venezuela.

Georges Brossard est aussi l'auteur d'une série de 20 émissions nommées « Mémoires d'insectes ».

En 1998 et en 2000, il tourne pour la série Insectia. Il y est concepteur et animateur de la série. Il tournera en tout 26 épisodes pour Discovery Channel, dans divers pays dont le Venezuela, le Costa Rica, en Équateur, au Mexique, à Madagascar, au Maroc, au Pérou, en Afrique du Sud et en Malaisie.

De plus, il est cofondateur et coprésident de la succursale IMAX "les Ailes de Montréal".

Le Papillon bleuModifier

En 2004, Georges Brossard fait l'objet du film de fiction Le Papillon bleu basé sur un évènement lui étant arrivé en 1987 où le rôle de Georges Brossard est joué par William Hurt. Poussé par la Fondation Rêves d'enfants, Georges Brossard avait emmené avec lui un jeune garçon en phase terminale dans la forêt tropicale pour réaliser son rêve de trouver un morpho bleu. Allant jusqu'à risquer sa vie pour cette tâche difficile, ils finirent par en trouver un. De retour au Québec, à la suite d'une batterie de tests par les médecins, le garçon était miraculeusement guéri[5].

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier