Ouvrir le menu principal

George et Fanchette

film sorti en 2010 et réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe
George et Fanchette
Titre original George et Fanchette
Réalisation Jean-Daniel Verhaeghe
Scénario Anne Andrei
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 180 minutes
Première diffusion

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

George et Fanchette est un téléfilm français en deux parties de 90 minutes réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe, diffusé les 1er et sur France 3.

Sommaire

DescriptionModifier

Ce téléfilm raconte les relations entre l'écrivaine George Sand et une jeune paysanne, Fanchette, qu'elle a prise sous son aile.

Le premier épisode se déroule durant l'été 1846. George Sand est dans sa résidence de Nohant. À l'occasion de la traditionnelle « journée des confitures», elle fait la connaissance d'une jeune paysanne à laquelle elle va s'attacher. Elle la prend à son service et tente de lui enseigner la lecture et l'écriture. La jeune fille, d'abord rebelle, finit par comprendre combien l'instruction peut conduire à son émancipation. Une complicité nait ainsi entre les deux personnages.

Le second épisode se déroule en 1848 dans le contexte des insurrections ouvrières parisiennes. George Sand continue à protéger maternellement Fanchette enceinte, d'abord à Nohant, puis à Gargilesse où Fanchette finit par se marier avec l'instituteur.

Au travers des relations entre George Sand et ce personnage fictif, Anne Andrei et Jean-Daniel Verhaeghe s'attachent à peindre un portrait de George Sand au moment où celle-ci se lasse de Chopin. On y découvre une femme contradictoire, partagée entre ses idées progressistes – c'est durant cette époque que George Sand est attirée par le communisme et fonde une revue d'opposition l'Éclaireur de l'Indre[1] – et un caractère autoritaire. On y découvre également les relations houleuses qui existaient entre George Sand et ses enfants[2]. Autour des deux héroïnes gravitent des personnalités réelles du monde artistique de l'époque : le pianiste Chopin, le graveur Alexandre Manceau, le peintre Eugène Delacroix, ses enfants Maurice Sand et Solange et son gendre le sculpteur Auguste Clésinger.

ProductionModifier

Le personnage de Fanchette est inventé par la scénariste mais il s'appuie sur des aspects réels de la personnalité de George Sand : elle avait un grand souci de l'éducation des jeunes filles, en particulier des paysannes, jusqu'à apprendre à lire aux enfants de ses servantes[3] et a effectivement « adopté » une jeune fille, Augustine Brault, à cette époque[4]. Le prénom de Fanchette rappelle un épisode dramatique de 1843 concernant une jeune handicapée mentale violée par des vagabonds au sort de laquelle George Sand s'est intéressée[5].

Le tournage du film ne s'est pas déroulé à Nohant mais dans le château de Salvanet près de Limoges[6].

AccueilModifier

Le téléfilm, diffusé pour la première fois sur France 3 le 1er mai 2010 et le 8 mai 2010, a recueilli un succès d'audience avec 2,6 millions de téléspectateurs pour le premier épisode[7] mais seulement 2,1 millions pour le second épisode[8].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

  1. George Sand et Fanchette - France 3 sur Les livres de George - Blog de lecture.
  2. Marielle Caors, Relations de George Sand avec sa descendance sur le site des amis de George Sand.
  3. Simone Vierne, George Sand, la femme qui écrivait la nuit, Clermont-Ferrand, Presses Univ Blaise Pascal, 2003, p.166.
  4. Marie-Louise Vincent, George Sand et le Berry, Paris, É. Champion, 1919-1978, p. 354.
  5. Présentation de George Sand : politique et polémiques, de Michèle Perrot.
  6. Présentation du téléfilm George et Fanchette sur Téléobs.
  7. George Sand tisse des liens devant 2.6 millions de Français sur le site toutela tele.com.
  8. George et Fanchette perdent 500 000 fidèles sur le site La depeche.fr.

Liens externesModifier