George Villiers (4e comte de Jersey)

noble,politicien et courtisan anglais

George Bussy Villiers, 4e comte de Jersey, PC ( - , Tunbridge Wells) est un noble, pair, politicien et courtisan anglais à la cour de George III.

George Villiers
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du 11e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 12e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 13e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Nationalité
Activité
Père
Mère
Anne Egerton (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
George Child Villiers
Lady Harriet Villiers (d)
Lady Charlotte Villiers (d)
William Augustus Henry Villiers (d)
Lady Anne Villiers (d)
Sarah Villiers (d)
Caroline Villiers (en)
Lady Elizabeth Villiers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Earl of Jersey coa.png
blason

Il est l'aîné des fils survivants de William Villiers (3e comte de Jersey) et de son épouse, Lady Anne Egerton, fille de Scroop Egerton, 1er duc de Bridgewater et veuve de Wriothesley Russell (3e duc de Bedford).

CarrièreModifier

Entre 1756 et la mort de son père en 1769, qui le conduit à la Chambre des lords, il est député à la Chambre des Communes sans interruption, en tant que député de Tamworth à Staffordshire, d'Aldborough dans le West Riding of Yorkshire et de Dover dans le Kent. Il suit le parti politique du duc de Grafton dans les communes et les lords. Il est Lord de l'amirauté de 1761 à 1763 et est admis au Conseil privé le et est vice-chambellan de 1765 à 1769.

Lors de son ascension à la pairie en 1769, il est nommé gouverneur de la chambre de George III (1769-1777) et occupe le poste de maître des Buckhounds (1782-1783) ainsi que d'autres postes à la cour jusqu'en 1800. À cause de ses manières courtoises, il est appelé le "Prince des Maccaronies" [1].

Il est élu membre de la Society of Antiquaries en 1787.

FamilleModifier

Lord Jersey épouse Frances Twysden chez son beau-père, dans la paroisse de St Martin-in-the-Fields le . Lady Jersey, qui a dix-sept ans de moins que son mari, devient l'une des maîtresses les plus notoires de George IV en 1793, alors qu'il est encore prince de Galles. Elle a 40 ans à l'époque et est plus d'une fois grand-mère.

Lord et Lady Jersey ont dix enfants:

RéférencesModifier

Liens externesModifier