George Spencer (2e comte Spencer)

personnalité politique britannique

George John Spencer (), 2e comte Spencer, vicomte Althorp de 1765 à 1783, est un homme politique Whig britannique. Il est Home Secretary entre 1806 et 1807 dans le « Ministère de tous les talents ». Il a donné son nom à une veste courte croisée et à un golfe.

George Spencer
George Spencer, 2nd Earl Spencer.jpg
Le comte Spencer
Fonctions
Secrétaire d'État à l'Intérieur
-
Lord du Sceau privé
Membre de la Chambre des lords
Ambassadeur
Membre du Parlement de Grande-Bretagne
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
AlthorpVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Père
Mère
Georgiana Spencer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Henrietta Frances Spencer Ponsonby Bessborough (en)
Georgiana CavendishVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Lavinia Spencer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Frederick Spencer
William Spencer (d)
Lady Harriet Spencer (d)
Lady Georgiana Charlotte Spencer (d)
Robert Cavendish Spencer
Sarah Lyttelton, Baroness Lyttelton (en)
Richard Spencer (d)
John Spencer
Georges SpencerVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Hendrickje en Flore (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Parti politique
Membre de
Royal Society
15e Parlement du Royaume-Uni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Spencer Arms.svg
blason

BiographieModifier

Origines et jeunesseModifier

Lord Spencer naît à Wimbledon Park, Londres. Il est le fils de John Spencer (1er comte Spencer) et de sa femme Margaret Georgiana Poyntz (en), fille de Stephen Poyntz, il est baptisé dans cette ville le . Ses parrains sont le roi George II, le comte Cowper (le deuxième époux de sa grand-mère) et sa grand-tante la douairière vicomtesse Bateman. Sa sœur, Lady Georgiana, épouse le duc de Devonshire, William Cavendish et devient une célèbre hôte des salons Whig. Il est éduqué à Harrow School entre 1770 et 1775 et remporte Silver Arrow (flèches d'argent - prix de tir à l'arc) en 1771. Il étudie ensuite au Trinity College à Cambridge de 1776 à 1778 dont il sort diplômé avec un Master of Arts[1]. Il devient comte à la mort de son père en 1783.

 
Lord Althorp, huile sur toile par Thomas Gainsborough, ca. 1775

Carrière politiqueModifier

Lord Spencer est élu Member of Parliament whig pour Northampton entre 1780 et 1782 et pour Surrey entre 1782 et 1783. Il entre au Privy Council en 1794 et sert sous William Pitt le Jeune comme Lord Privy Seal en 1794 et comme First Lord of the Admiralty entre 1794 et 1801. Il est par la suite Home Secretary entre 1806 et 1807 sous Lord Grenville dans le « Ministère de tous les talents ».

Autres charges publiquesModifier

Lord Spencer est également High Steward de St Albans entre 1783 et 1807, maire de St Albans in 1790, président de la Royal Institution entre 1813 et 1825 et Commissaire des Public Records en 1831. Il devient membre de la Royal Society en 1790 et est fait Chevalier de la Jarretière en 1799.

Collection de livresModifier

Il est célèbre pour son intérêt pour la littérature et en particulier pour les premiers ouvrages imprimés.

Georges Spencer préside le Roxburghe Club fondé par Dibdin, vice-président du club, en 1812.

Sa collection de plus de 40 000 volumes est mise en vente en 1892 et acquise par Mrs Rylands pour la John Rylands Library[2].

FamilleModifier

 
Lady Lavinia Bingham, 1781 par Joshua Reynolds

Lord Spencer épouse Lady Lavinia Bingham (en) (1762-1831), fille de Charles Bingham (1er comte de Lucan), le . De cette union naissent neuf enfants:

 
Georgiana Charlotte par Henry Pierce Bone

Lady Spencer meurt en , à l'âge de 68 ans. Lord Spencer lui survit trois ans et meurt en , à l'âge de 76 ans, à Althorp, il est enterré dans le village de Great Brington situé à proximité le 19 novembre de cette même année.

RéférencesModifier

  1. Spencer, George John, Viscount Althorp dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  2. Lister, Anthony (1989) The Althorp Library ... its Formation and Growth. In: Bulletin of the John Rylands University Library of Manchester, vol. 71, no. 2, pp. 67-86

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier