Ouvrir le menu principal
George Savile
George Savile - 1er Marquess von Halifax.jpg
George Savile
Fonctions
Député au Parlement du Royaume d'Angleterre
Lord président du Conseil
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Formation
Activités
Père
William Savile (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Henry Savile (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Dorothy Savile, Viscountess Halifax (en)
Gertrude Savile (née Pierrepont), Marchioness of Halifax (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Guillaume Savile
Élisabeth Stanhope (en)
Anne Vaughan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George Savile.

George Savile, 1er marquis d'Halifax, (né le , à Thornhill, dans le Yorkshire de l'Ouest et mort le (à 61 ans) à Londres) est un homme d'État et un écrivain britannique du XVIIe siècle.

BiographieModifier

George Savile jouit longtemps de la faveur de Charles II d'Angleterre et de Jacques II d'Angleterre, fut créé par le premier de ces princes pair, vicomte, et enfin marquis d'Halifax; fut successivement membre du conseil privé (1672), garde des sceaux (1682), et devint président du conseil à l'avènement de Jacques II (1685), dont il avait soutenu les droits à la couronne. Ayant été disgracié en 1686, il se rangea parmi les ennemis du roi, et lors du débarquement du prince d'Orange, Guillaume III, il fut un des premiers à offrir la couronne à ce prince (1689). Guillaume lui conféra le titre de secrétaire du sceau privé; mais Halifax ne tarda pas à se faire disgracier de nouveau, et depuis il ne cessa de s'opposer aux mesures du gouvernement.

Il est le père de William Savile (2e marquis d'Halifax).

ŒuvresModifier

George Savile a laissé quelques écrits:

  • Caractère d'un Trimmer (c.-à-d. nageur entre deux eaux) ;
  • Caractère de Charles II ;
  • Maximes d'État ;
  • Avis d'un père à sa fille. Ses opuscules ont été réunis en 1704.

Liens externesModifier