Ouvrir le menu principal
George Raft
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance George Ranft
Naissance
New York, État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 79 ans)
Los Angeles, Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Scarface
Certains l'aiment chaud

George Raft né George Ranft le à New York dans l'état de New York et mort le à Los Angeles en Californie[1], est un acteur américain.

Sommaire

BiographieModifier

Né dans un quartier difficile de New York, le Hell's Kitchen, il est très vite confronté à la violence de la rue et lie des liens avec la pègre. En 1919, il devient danseur professionnel et se renomme à cette occasion George Raft. Il danse dans des clubs, fait des tournées. À la fin des années 1920, il entame sa carrière cinématographique avec des petits rôles de danseur.

En 1932, son rôle dans Scarface, où son personnage fait compulsivement tournoyer une pièce de monnaie, le rend célèbre. Désormais, il alterne au cinéma les rôles de danseur et ceux de gangster. Il joue notamment aux côtés d'Humphrey Bogart, d'Ida Lupino et d'Ann Sheridan dans le célèbre film noir Une femme dangereuse (They Drive by Night) de Raoul Walsh en 1939.

En 1941, il refuse des rôles dans Le Faucon maltais (The Maltese Falcon), La Grande Évasion (High Sierra) et Casablanca, trois films qui propulsent Humphrey Bogart sur le devant de la scène. Dès lors, sa carrière est sur le déclin. Il n'obtient plus d'aussi bons rôles qu'avant, à l'exception de son rôle de gangster dans Certains l'aiment chaud (Some Like It Hot) de Billy Wilder en 1959.

Il fait une apparition lors de la scène finale du film Casino Royale en 1967, parodie des films d'espionnage de l'époque. En référence à son personnage de Scarface, on le voit faire tournoyer une pièce de monnaie entre ses doigts au beau milieu d'une bagarre.

Il termine sa vie comme employé du bureau de location de l'hôtel Riviera à Beverly Hills[2].

Il meurt de leucémie le .

Vie privéeModifier

Il se marie en 1923 mais se sépare très vite de sa femme, cette dernière refusant de divorcer, il dut lui verser 10% de ses revenus pendant 46 ans jusqu'à son décès en 1970[3].

 
Judy Canova et George Raft en 1979.

FilmographieModifier

Au cinémaModifier

A la télévisionModifier

  • 1953 : I'm the Law (série TV) : Lieutenant George Kirby

Notes et référencesModifier

  1. New York Times, décès de George Raft à 85 ans
  2. Ciné Revue n°3 du 18 janvier 1979, page 25, article de J.V. Cottom "en direct de Hollywood" : "Le destin tragique de George Raft. Abandonné par la gloire, l'argent et ses amis!"
  3. Ciné Revue n°3 du 18 janvier 1979, page 25, article de J.V. Cottom "en direct de Hollywood" : "Le destin tragique de George Raft. Abandonné par la gloire, l'argent et ses amis !"

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :