George Montgomery (acteur)

acteur américain
George Montgomery
Description de cette image, également commentée ci-après
George Montgomery
Nom de naissance George Montgomery Letz
Naissance
Brady (Montana)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 84 ans)
Rancho Mirage (Montana)
Profession Acteur, Sculpteur

George Montgomery est un acteur et réalisateur américain né le à Brady, dans le Montana, et mort le à Rancho Mirage (Montana).

BiographieModifier

Né George Montgomery Letz en 1916, il est le plus jeune des quinze enfants de parents russes ukrainiens originaires de Mykolaiv (sud de l'Ukraine), immigrés aux Etas-Unis[1]. Ils adoptent quatre autres enfants. Né au nord du Montana, il est élevé dans un grand ranch où il apprend à monter à cheval et à s'occuper du bétail quotidiennement, ses parents étant agriculteurs.

Pendant une brève période il est boxeur poids lourd avant de s'inscrire à l'Université du Montana, à Missoula. Il est actif en athlétisme scolaire et se spécialisé en design d'intérieur, mais il abandonne le tout après seulement un an, plus intéressé par une carrière cinématographique que par les études. Il quitte donc le Montana pour Hollywood et, deux jours après son arrivée dans la capitale du cinéma, il trouve un travail comme cascadeur sur le tournage du film de la MGM, Marie Walewska (Conquest) dans lequel joue la grande star Greta Garbo.

Les studios Republic PicturesModifier

Ses compétences de cow-boy lui valent d'être embauché comme cascadeur chez Republic Pictures, et en 1935 il a un petit rôle d'acteur dans le western de Gene Autry, The Singing Vagabond. Il a alors dix-huit ans.

Pendant quatre ans, sous le nom de George Letz il enchaîne petits rôles et cascades dans des westerns à petit budget. En 1938, sa photographie paraît dans le magazine Life au côté d'autres photos de jeunes espoirs masculins ; la légende de sa photo indique qu'il « mesure 1m90, pèse 95 kg, est bon cavalier, et est très beau. »[2]. »

À la 20th Century FoxModifier

En 1939, il signe un contrat chez 20th Century Fox, qui le lance sous le nom de George Montgomery. Son premier film là-bas est The Cisco Kid and the Lady, un western qui sera le premier opus de la série Cisco Kid. Il a un petit rôle dans Star Dust et un plus grand dans Jeunesse (Young People, 1940) dans lequel joue Shirley Temple.

Premiers grands rôlesModifier

En 1941, il obtient le premier rôle masculin dans The Cowboy and the Blonde où il incarne une star de rodéo qui « mâte » une actrice mégère incarnée par Mary Beth Hughes. La célèbre chanteuse Dinah Shore, qui deviendra sa femme deux ans plus tard, dira qu'elle est tombée amoureuse de lui quand elle a vu ce film.

Montgomery continue de tourner dans des westerns de série B, et en 1942, décroche son premier rôle dans un grand film, Ce que femme veut (Orchestra Wives) face à Ann Rutherford. Il enchaîne avec Ten Gentlemen from West Point avec Maureen O'Hara, dans un rôle initialement destiné à Tyrone Power. Il est l'objet de la convoitise de Ginger Rogers dans la comédie La Folle Histoire de Roxie Hart (Roxie Hart) - considéré comme un des meilleurs films de Montgomery - et séduit la belle Gene Tierney dans La Pagode en flammes (China Girl). Tous ces films seront des succès au box-office.

Avec L'Île aux plaisirs (Coney Island, 1943), il tourne dans son premier film en Technicolor et a pour partenaire la plus célèbre pin-up de l'époque, Betty Grable. Ce film musical sera le plus grand succès commercial dans la carrière de George Montgomery. Selon une notice nécrologique, la façon de parler de l'acteur rappelait souvent la grande star Clark Gable, et quand Montgomery s'est laissé pousser la moustache, la ressemblance avec Gable était encore plus frappante, comme en atteste L'Île aux plaisirs[3].

Pendant la guerreModifier

Au cours de la deuxième guerre mondiale, il était prévu que Montgomery reprenne les rôles initialement destinés à Tyrone Power et Henry Fonda - qui s’étaient engagés dans la Marine - dans les films Les Marins de l'Orgueilleux (Down the Sea to the Ships) et Bird of Paradise. Cependant, Montgomery finit lui aussi par s'enrôler dans les forces aériennes de l'armée américaine en 1943.

Il est démobilisé en 1946 et revient à la Fox, qui lui donne le rôle principal dans la comédie musicale Three Little Girls in Blue aux côtés de June Haver et Vera-Ellen. Fox lui fait ensuite incarner le détective privé Philip Marlowe dans La Pièce maudite (The Brasher Doubloon), tiré d'un roman de Raymond Chandler.

Mais Montgomery n'est pas heureux à la Fox : la chanson This is Always qu'il interprétait (il était doublé) en duo avec June Haver dans Three Little Girls in Blue, est coupée au montage. De plus il doit tourner dans un western secondaire, Belle Starr's Daughter. Mécontent de ses rôles, il quitte la Fox en septembre 1947.

Il se tourne alors vers d'autres studios. En 1948, la Columbia Pictures lui donne le premier rôle dans Lulu Belle face à Dorothy Lamour, mais le film ne sera pas un succès. Il passe ensuite aux studios United Artists et retrouve Dorothy Lamour dans The Girl from Manhattan. Puis il incarne Davy Crockett dans Davy Crockett, Indian Scout, et tourne d’autres westerns secondaires.

Star des films à petit budgetModifier

Montgomery s'essaye dans un film de cape et d'épée, The Sword of Monte Cristo (1951), puis revient aux westerns avec une longue série de films à petit budget dans lesquels il tient cependant toujours le rôle principal.

Ayant créé sa propre société de production, Mont Productions, il se tourne vers la télévision et produit et réalise en 1958 une série western en 26 épisodes, Cimarron City, qui sera diffusée sur la chaîne NBC jusqu'en 1959. Il y joue le rôle du maire Matt Rockford ; ses partenaires sont John Smith et Audrey Totter.

Puis il retrouve la MGM pour un film d’aventure mineur, Watusi, la suite du célèbre Mines du roi Salomon de 1950. Suivra un autre western, King of the Wild Stallions, en 1959.

Il fait également des apparitions dans plusieurs séries télévisées, dont le western Bonanza, et il est invité dans des émissions de divertissement.

Parlant de son métier d'acteur, il dira plus tard : « Jouer m'a toujours été facile. Je n'ai fait que jouer mon propre rôle, et j'ai toujours eu la chance d'avoir des gens comme Ginger Rogers et Maureen O’Hara pour travailler avec moi. »[4]

Années 1960 et 1970Modifier

En 1961, il réalise et co-écrit un film de guerre, The Steel Claw qu'il tourne dans les Philippines et dans lequel il tient le rôle principal.

En 1965, les studios Warner Bros lui donnent le rôle du sergent Duquesne dans leur superproduction La Bataille des Ardennes (Battle of the Bulge), tourné en Espagne. En 1967, Montgomery joue dans Hallucination Generation, qui dénonce les dangers de la drogue LSD, puis dans un film de guerre yougoslave, Bomb à 10:10.

En 1970, Montgomery part en Afrique du Sud où le studio Panorama Film tourne un film retraçant la Seconde guerre des Boers, Strangers at Sunrise. Montgomery en profite pour tourner là-bas son propre film, Satan's Harvest, dans lequel il interprète un détective au coté de Tippi Hedren, et qui sort en 1970.

A la télévision, il tourne dans un téléfilm policier, Ride the Tiger (1970) et fait des apparitions dans des séries télévisées comme L'Homme qui valait trois milliards et The Odd Couple.

Il publie une autobiographie en 1981, The Years of George Montgomery.

Vie privéeModifier

George Montgomery a fréquenté de grandes actrices : il se fiance à la séductrice Hedy Lamarr ; le mariage est prévu mais doit être reporté du fait de l'enrôlement de Montgomery dans l'armée de guerre. À son retour trois ans après, il trouve Hedy mariée à l'acteur John Loder. Il a ensuite une relation avec sa partenaire à l'écran, Ginger Rogers. Lui succède la croqueuse d'hommes Lana Turner, qu'il fréquentera pendant un an[5]. Puis il rencontre la chanteuse et actrice Dinah Shore. Ils ont tous les deux 27 ans quand ils s’épousent en décembre 1943. Une fille naîtra quatre ans plus tard, Melissa Ann "Missy" (qui deviendra actrice) ; ils adoptent un garçon, John "Jody" David, en 1954. Le couple divorce en 1963. Montgomery ne se remariera pas.

L'année de son divorce, il fait la couverture de tous les journaux quand sa gouvernante est accusée d’avoir tenté de le tuer. Elle aurait souffert d'une attirance obsessionnelle pour son employeur et elle projetait de le tuer puis de se suicider.

Les dernières annéesModifier

Les rôles se faisant de plus en plus rares, Montgomery se retire dans sa maison dans le désert californien et se consacre au loisir qu'il pratique depuis son enfance, l'ébénisterie. Il conçoit et construit des meubles et des maisons en bois pour famille et amis avec l'aide des vingt artisans qu'il emploie.

En 1974, il apprend la sculpture en autodidacte et produira cinquante bronzes sur le thème de la Conquête de l'Ouest - qui le fascine depuis son enfance - parmi lesquels des statues équestres représentant sur un cheval ses amis acteurs Ronald Reagan, John Wayne et Clint Eastwood[6].

De son vivant, ses sculptures, peintures et meubles sont exposées à Los Angeles au Musée Gene Autry en 1991, et avant cela, à New York, Seattle et dans le Montana[1].

George Montgomery meurt en l'an 2000, à l'âge de 84 ans.

Pour sa contribution à l'industrie du cinéma et de la télévision, il a son étoile sur le Hollywood Walk of Fame (trottoir des célébrités à Hollywood). Une statue le représentant en cow-boy est érigée à sa mémoire à Plenty-wood’s Town Square, dans son Montana natal, le 3 juillet 2004.

FilmographieModifier

Comme acteurModifier

Comme réalisateurModifier

Voix françaisesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Article du Los Angeles Time, 29 novembre 1991
  2. Titre de l'article : Hollywood's Movie-Struck Kids.
  3. Tom Vallance. "Obituary : George Montgomery". The Independent (FOREIGN ed.). page 6. (15 décembre 2000)
  4. « Acting was always easy for me,” Montgomery said. “I just always played myself, and I was always fortunate to have people like Ginger Rogers and Maureen O’Hara working with me. » ((en) Article du Los Angeles Time, 29 novembre 1991)
  5. The many loves of Lana Turner, article d'Alan Royle, 1er août 2017
  6. (en) Notice nécrologique de Georges Montgomery parue dans le journal The Guardian (18 décembre 2000)

Liens externesModifier