George Legge (1er baron Dartmouth)

amiral anglais

L'amiral de la flotte George Legge, 1er baron Dartmouth PC (v. 1647 - 1691) était un commandant de la marine anglaise qui a servi sous Charles II et Jacques II.

George Legge
Image dans Infobox.
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Member of the 1680-81 Parliament
Member of the 1679 Parliament
Member of the 1661-79 Parliament
Member of the 1681 Parliament
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
William Legge (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Elizabeth Washington (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Barbara Archibald (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Legge, 1er comte de Dartmouth
Unknown daughter Legge (d)
Unknown daughter Legge (d)
Unknown daughter Legge (d)
Mary Legge (d)
Unknown daughter Legge (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Parlement cavalier
Parlement de l'Exclusion Bill (en)
Parlement de l'Habeas Corpus (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Arme
Grade militaire

JeunesseModifier

George Legge était le fils aîné du colonel royaliste William Legge (royaliste) (en) et d'Elizabeth Washington (vers 1616-1688). Son grand-père maternel, Sir William Washington (1590-1648), [1] était le frère aîné de Lawrence Washington, arrière-arrière-grand-père de George Washington[2], tandis que sa grand-mère maternelle, Anne Villiers, était une demi-sœur du favori de Jacques Ier, George Villiers (1er duc de Buckingham) [3]. Il a fait ses études à la Westminster School et au King's College, Cambridge [3].

Carrière navaleModifier

La carrière navale de Legge a commencé lors de la Deuxième guerre anglo-néerlandaise de 1665-1667, où il a servi sous son cousin l'amiral Sir Édouard Sprague. À la fin de la guerre, Legge était capitaine du HMS Pembroke, un cinquième de 28 canons [3].

En , il est commandant du HMS Fairfax, et prend part à l'attaque de la flotte hollandaise à Île de Wight, qui a été la cause immédiate de la Troisième guerre anglo-néerlandaise. En juin, il prend part à la Bataille de Solebay[3]. Les années suivantes, il commande le HMS Royal Katherine sous Rupert du Rhin à la bataille de Schooneveld [3].

En 1683, il était devenu amiral et il fut envoyé à Tanger avec Samuel Pepys pour superviser l'évacuation et la destruction de la colonie anglaise. Sa dernière nomination navale fut au commandement d'une flotte dans la Manche, qui tenta en vain d'intercepter la force d'invasion menée par Guillaume III d'Orange qui débarqua en 1688 au début de la Glorieuse Révolution. La même année, il est nommé premier amiral de la flotte [4].

MortModifier

À la suite de l'abdication de Jacques II, il est renvoyé par Guillaume III et emprisonné dans la Tour de Londres en . Il mourut dans la Tour quelques mois plus tard, le [3] sans avoir été jugé, et fut enterré, comme son père l'avait été, dans l'église de la Holy Trinity, Minories, à Londres. [3] Il a été remplacé comme baron Dartmouth par son fils unique, William Legge (1er comte de Dartmouth) (1672–1750) [5].

Nominations et distinctionsModifier

 
Portrait gravé de Lord Dartmouth par Peter Vandrebanc .

En tant que partisan de la Maison Stuart il a occupé de nombreuses nominations et distinctions royales:

En 1682, il est élevé à la pairie par Charles II en tant que premier baron Dartmouth [3].

Mariage et descendanceModifier

Il épousa, en , Barbara Archbold (1649 / 50–1718), la fille de Sir Henry Archbold des Abbots Bromley, Staffordshire, par qui il eut un fils célibataire, William Legge (1er comte de Dartmouth), né en 1672, et sept filles [3].

RéférencesModifier

  1. Roy 2004.
  2. E. K. Vyhmeister, "Lord Sherborne", page 113.
  3. a b c d e f g h i j k l m n et o Davies 2004.
  4. « Naval Ranks NMRN Portsmouth », www.nmrn-portsmouth.org.uk, The National Museum Royal Navy Portsmouth England (consulté le 8 février 2019)
  5. (de) « Publications de et sur George Legge (1er baron Dartmouth) », dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque nationale allemande (DNB).