Ouvrir le menu principal

George Johnstone Hope

politicien britannique

George Johnstone Hope
George Johnstone Hope
George Johnstone Hope

Naissance
en Écosse
Décès (à 50 ans)
à Londres
Origine Britannique
Allégeance Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Arme Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Grade Contre-amiral de l'escadre blanche
Lord of the Admiralty
Années de service 1781-1818
Commandement HMS Defence
Conflits Guerres napoléoniennes
Guerre de 1812
Faits d'armes Bataille de Trafalgar
Distinctions Chevalier Commandeur de l'Ordre du Bain
Autres fonctions Member of Parliament

George Johnstone Hope, né le en Écosse et mort le à Londres, est un officier de la Royal Navy qui a servi notamment dans les guerres napoléoniennes, y compris à la bataille de Trafalgar comme commandant du HMS Defence. Proche de l'amiral Nelson, il reçoit de nombreux honneurs après le combat et sert, plus tard, de Lord of the Admiralty.

BiographieModifier

Fils de Charles Hope-Weir et petit-fils du 1er vicomte de Hopetoun Charles Hope, il rejoint la Royal Navy à 13 ans en 1781. Lorsque la guerre éclate, il convoi Samuel Hood puis commande le navire HMS Romulus avec lesquels il fait quelques combats à Gênes en 1795.

En 1798,en commandant le HMS Alcmene, Hope fait une grave erreur, mécontentant son commandant Horatio Nelson. Cependant, l'année suivante, il parvient à capturer un navire français et remonte dans l'estime de Nelson.

En 1801, il commande la frégate HMS Leda et appuie le débarquement amphibie qui initia l'invasion britannique de l'Égypte. Après la « paix d'Amiens », Hope pris les commandes du vaisseau de ligne de 74 canons HMS Defence. Il participe à la chasse de la flotte française à travers l'océan Atlantique et au blocus de Cadix. Le , il se retrouve à l'arrière de la flotte de Cuthbert Collingwood et participe à la bataille de Trafalgar. Cependant, la position reculée de son bateau le fait arriver dans le combat bien après le début de la bataille. Il combat le Berwick, navire britannique capturé par les Français, puis le San Ildefenso, capturant ce dernier. Il est décoré de l'Ordre du Bain.

Il continue de servir en mer Baltique sous les ordres de James Saumarez jusqu'en 1811 où il devient contre-amiral. Il devient par la suite Lord of the Admiralty et meurt en 1818. Il est enterré à l'Abbaye de Westminster.

Notes et référencesModifier