George Box

statisticien britannique
George Edward Pelham Box
GeorgeEPBox.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 93 ans)
Madison, Wisconsin
Sépulture
Natural Path Sanctuary (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
George Edward Pelham BoxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Parentèle
Ronald Aylmer Fisher (beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Université du Wisconsin à Madison (-)
Université de Princeton (-)
Université d'État de la Caroline du Nord (-)
Imperial Chemical Industries Limited (d) (-)
Royal Engineers (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Arme
Conflit
Dir. de thèse
Influencé par
Distinction
Œuvres principales
Box jincs (d), transformée de Box-Cox, distribution de Box-Cox (d), Box–Behnken design (d), Méthode de Box-MullerVoir et modifier les données sur Wikidata

George Edward Pelham Box, né le à Gravesend, Kent et mort le (à 93 ans) à Madison, Wisconsin, est un statisticien, qui a apporté d'importantes contributions aux domaines du contrôle qualité, des séries temporelles et de l'inférence bayésienne. Il a obtenu de nombreux prix dont la Shewhart Medal (en 1968), un prix Samuel Wilks (en 1972), la R. A. Fisher Lectureship (en 1974), et la médaille Guy d'or (en 1993).

On lui doit la célèbre citation :

Tous les modèles sont faux, mais certains sont utiles

BiographieModifier

George Box étudie la chimie lorsque la guerre éclate. Il est alors enrôlé dans l'armée britannique et est chargé d'étudier les conséquences d'une éventuelle attaque au gaz des Allemands. C'est en menant des expériences sur les effets des différents gaz sur les animaux de laboratoires qu'il comprend l'intérêt des méthodes statistiques et découvre le livre de Ronald Aylmer Fisher[1].

En 1960, il est engagé par l'université du Wisconsin pour créer le département de statistiques où il est resté jusqu'à la fin de sa carrière[1].


L'European Network for Business and Industrial Statistics (ENBIS) décerne depuis 2003 la Médaille George Box en son honneur.

Vie privéeModifier

Il a épousé Joan Fisher Box, la fille de Ronald Aylmer Fisher, le père des statistiques modernes[1].

PublicationsModifier

  • Box, G. E. P. et Jenkins, G. (1970) Times series analysis. Forecasting and control. Wiley, New York.
  • Box, G. E. P. et Tiao, G. (1973) Bayesian inference in statistical analysis Wiley, New York.
  • Box, G. E. P., Hunter, W.G., Hunter, J. S., (1978) Statistics for Experimenters, In Introduction to Design Data Analysis and Model Building. Wiley, New York
  • Box, G. E. P. et Luceño, A. (1997) Statistical control by monitoring and feedback adjustment Wiley, New York, 328 pp.
  • Box, G. E. P An Accidental Statistician: The Life and Memories of George E. P. Box 2013

Prix et distinctionsModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Julian Champkin, « George Box, (1919-2013): a wit, a kind man and a statistician », Significance,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Bradley Jones, « George Box: A remembrance », sur JMP Blog, (consulté le )

SourceModifier

Liens externesModifier

Articles connexesModifier