George Bastl

joueur de tennis suisse

George Bastl
Image illustrative de l’article George Bastl
George Bastl à Toronto en 2010.
Carrière professionnelle
1998 – 2013
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (45 ans)
Ollon
Taille 1,83 m (6 0)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur George Bastl Sr.
Gains en tournois 1 271 019 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 71e (01/05/2000)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 73e (14/10/2002)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/64 1/16 1/32
Double 1/32 1/16 1/32 1/8

George Bastl, né le à Ollon, est un joueur de tennis suisse, professionnel entre 1998 et 2013.

BiographieModifier

Son père, réfugié politique d'origine tchèque, est un ancien joueur professionnel de hockey sur glace de l'équipe des Chicago Blackhawks en LNH. Sacré champion de Suisse junior en 1993, George Bastl a fait des études d'économie à Tampa puis en administration des affaires à l'université de Californie du Sud entre 1995 et 1998[1].

Finaliste d'un tournoi ATP en simple à Tachkent en 1999[2], il a remporté quatre tournois Challenger à Eckental et Nümbrecht en 1999, Helsinki en 2001 et Milan en 2004, pour cinq finales perdues. En double, il compte sept titres à son palmarès dont trois acquis avec Neville Godwin.

Membre de l'équipe de Suisse de Coupe Davis entre 1998 et 2006 aux côtés de Roger Federer, il a notamment participé au premier tour perdu contre l'Australie en 2000 où il s'incline lors du 5e match décisif face à Mark Philippoussis (6-7, 6-4, 3-6, 6-3, 6-4)[3], ainsi qu'au quart de finale face à la France en 2001 à Neuchâtel lorsqu'il remplace Marc Rosset pour le dernier match qu'il perd en cinq sets contre Nicolas Escudé malgré une balle de match (1-6, 7-5, 63-7, 6-4, 8-6)[4]. Il participe de nouveau à un quart de finale contre la France en 2003 où il perd cette fois-ci une rencontre face à Sébastien Grosjean. En 14 sélections, il aura remporté cinq matchs pour neuf défaites.

En 2002, il est le dernier joueur avoir battu Pete Sampras en Grand Chelem lors du tournoi de Wimbledon (6-3, 6-2, 4-6, 3-6, 6-4)[1]. Sampras était alors était tête de série n°6 du tournoi, tandis que Bastl était classé 145e mondial. Selon l'Américain, il s'agit de l'un de ses pires souvenirs en carrière[5].

PalmarèsModifier

Finale en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 13-09-1999   President's CupTachkent Int' Series 475 000 $ Dur (ext.)   Nicolas Kiefer 6-4, 6-2

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1999 2e tour (1/32)   Marcelo Ríos
2000 1er tour (1/64)   W. Ferreira 1er tour (1/64)   Marat Safin 1er tour (1/64)   S. Schalken 1er tour (1/64)   R. Fromberg
2001 1er tour (1/64)   G. Cañas 2e tour (1/32)   I. Kafelnikov
2002 3e tour (1/16)   D. Nalbandian
2003
2004
2005 1er tour (1/64)   Andy Murray 1er tour (1/64)   S. Jenkins
2006 1er tour (1/64)   J.C. Ferrero

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2002 1er tour (1/32)
  C. Haggard
  J. Kerr
  G. Silcock
2e tour (1/16)
  A. Portas
  M. Bhupathi
  M. Mirnyi
1er tour (1/32)
  Petr Luxa
  S. Humphries
  A. Olhovskiy
1/8 de finale
  R. Federer
  W. Black
  K. Ullyett

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier