Georg Stumme

général allemand

Georg Stumme
Georg Stumme
Georg Stumme

Naissance 29 juillet 1886
Halberstadt
Décès 24 octobre 1942 (à 56 ans)
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903–1919).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1922–1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Panzertruppe
Années de service 1906-1942
Commandement 1. (Preuß.) Reiterregiment
2. leichte-Division
7. Panzer-Division
XXXX.Armeekorps
Panzerarmee Africa
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer

Georg Stumme ( à Halberstadt - à El Alamein en Égypte) est un General der Panzertruppe allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il est connu pour sa participation en tant que commandant en chef de l'Afrikakorps à la seconde bataille d'El Alamein.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer. Cette décoration est attribuée pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

BiographieModifier

Le , il entra comme Fahnenjunker au 2ème Régiment d’artillerie de campagne de Haute-Silésie. Quand éclata la Première Guerre mondiale, il était Oberleutnant et il fut promu capitaine le . Dans ce grade, il servit comme chef de batterie et officier d’état-major général. Après la fin de la guerre, il fut repris par la Reichswehr où il travailla d’abord à l’état-major général de la 3e division de cavalerie d’abord à Kassel, puis à Weimar à partir de mai 1925 après qu’il y eut été transféré. Il fut promu major le . Le , il est muté à l’état-major du 2e régiment (prussien) de cavalerie à Osterode. Promu lieutenant-colonel le , il fut affecté le au commandement du 1er Régiment (prussien) de cavalerie à Tilsit.

Après 1933, il monta de grade à plusieurs reprises, mais resta dans la cavalerie. Ce n’est qu’en 1938 qu’il passa à l’arme blindée et commanda la 2e Division légère qui venait d’être créée et qu’il commanda également pendant la campagne de Pologne.

Nommé général de corps d'armée, il dirige le 40e Corps qui envahit la Yougoslavie et prend notamment Belgrade avant de combattre en Grèce. Il prend part ensuite à l'opération Barbarossa. Il participe en 1942 à la progression sur Stalingrad mais des plans lui appartenant sont capturés par les Soviétiques en juin ; il est condamné à 5 ans de prison par une cour martiale. Finalement, le général von Bock obtient sa libération et il est envoyé en Afrique du Nord. Le général Erwin Rommel étant malade, il le remplace provisoirement au tout début de l'opération Lightfoot. Alors qu'il visite le front, son véhicule est attaqué par un bombardier, une bombe l'aurait projeté hors de son véhicule et il meurt d'une crise cardiaque. Peu de temps après, Rommel revient en Afrique reprendre son commandement.

PromotionsModifier

Fahnenjunker
Leutnant
Oberleutnant
Hauptmann
Major
Oberstleutnant
Oberst
Generalmajor
Generalleutnant
General der Kavallerie (redésigné General der Panzertruppe le )

DécorationsModifier

RéférencesModifier

Citations
  1. a b et c Rangliste des Deutschen Reichsheeres, Hrsg.: Reichswehrministerium, Mittler & Sohn Verlag, Berlin 1930, S.121
  2. (de) Veit Scherzer, Die Ritterkreuzträger : die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchivs, Ranis/Jena, Scherzers Militaer-Verlag, (réimpr. 2005, 2006), 846 p. (ISBN 3-938-84517-1 et 978-3-938-84517-2, OCLC 891773959), S.733
Source

Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes