Georg Diederichs

politicien allemand

Georg Diederichs
Illustration.
Georg Diederichs, à Bonn.
Fonctions
Président du Conseil fédéral

(11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Kurt Georg Kiesinger
Successeur Georg August Zinn
Ministre-président de Basse-Saxe

(8 ans, 6 mois et 9 jours)
Gouvernement Diederichs I, II, III et IV
Législature IVe, Ve, VIe
Coalition SPD-GB/BHE-FDP (1961-63)
SPD-FDP (1963-65)
SPD-CDU (1965-70)
Prédécesseur Hinrich Wilhelm Kopf
Successeur Alfred Kubel
Ministre des Affaires sociales

(3 ans, 1 mois et 10 jours)
Ministre-président Heinrich Hellwege
Hinrich Wilhelm Kopf
Gouvernement Hellwege II
Kopf V
Prédécesseur Heinz Rudolph
Successeur Kurt Partzsch
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Northeim (Empire allemand)
Date de décès (à 82 ans)
Lieu de décès Laatzen (RFA)
Nationalité Allemande
Parti politique SPD

Georg Diederichs
Ministres-présidents de la Basse-Saxe

Georg Diederichs, né le à Northeim et mort le à Laatzen, est un homme politique allemand membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

BiographieModifier

Débuts en politiqueModifier

Il appartient originellement au Parti démocrate allemand (DDP) mais rejoint le SPD en . Élu au Landtag du nouveau Land de Basse-Saxe en , il est désigné vice-président du groupe parlementaire social-démocrate. Entre et , il siège au Conseil parlementaire.

AscensionModifier

Il devient vice-président du Landtag en , avant d'être nommé ministre des Affaires sociales du second cabinet du régionaliste Heinrich Hellwege le , à l'âge de 57 ans. Il est confirmé le , quand le social-démocrate Hinrich Wilhelm Kopf nomme son cinquième gouvernement à la suite des élections législatives régionales.

Ministre-président de Basse-SaxeModifier

Le , Georg Diederichs est investi ministre-président de Basse-Saxe à l'âge de 61 ans. Il confirme alors la coalition gouvernementale entre le SPD, le Bloc pan-allemand/Fédérations des réfugiés et des expulsés (GB/BHE) et le Parti libéral-démocrate (FDP).

Au cours des élections du , les sociaux-démocrates améliorent sensiblement leur position avec 73 dépurés sur 149. Ratant de peu la majorité absolue, il s'associe de nouveau avec le FDP et se maintient alors au pouvoir dans le cadre d'une « coalition sociale-libérale ». Le , il prend pour un an la présidence tournante du Conseil fédéral.

Il décide en cours de législature de changer de partenaire de majorité et constitue une « grande coalition » avec l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) le . Il la confirme après les élections du , marquées par la percée du NPD.

Fin de vie politiqueModifier

Il annonce alors qu'il se retirera de la vie politique à l'issue de son mandat en et le SPD choisit en son ministre des Finances Alfred Kubel comme nouveau chef de file électoral.

Toutefois, la grande coalition est rompue au cours du mandat et Diederichs doit convoquer des élections anticipées le . Les sociaux-démocrates y remportent la majorité absolue et Kubel prend sa suite dès le .

Il meurt à Hanovre le , à l'âge de 82 ans. Il est enterré au cimetière de Northeim.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier