Geoffroy à la Grand Dent

personnage du folklore poitevin et de la littérature française, sixième et plus célèbre des fils de la fée Mélusine

Geoffroy à la Grand Dent
Geoffroy à la Grand Dent, dans Les vrais pourtraits et vies des hommes illustres (1584) d'André Thévet
Geoffroy à la Grand Dent, dans Les vrais pourtraits et vies des hommes illustres (1584) d'André Thévet

Alias Geoffroy de Lusignan
Sexe homme
Activité chevalier, seigneur de Lusignan
Caractéristique Doté d'une grande dent qui lui sort de la bouche
Famille mère : Mélusine (fée)
père : Raymondin (humain)
frères : Urien, Eudes, Guyon, Antoine, Renaud, Fromont, Horrible, Thierry, Raimonet

Romans
Roman de Mélusine de Jean d'Arras
Roman de Mélusine de Coudrette
Geoffroy à la Grand Dent
Première apparition 1393 : Roman de Mélusine de Jean d'Arras

Geoffroy à la Grand Dent[1], le plus connu des fils de la fée Mélusine, est un personnage de la littérature française et du folklore poitevin.

HistoriqueModifier

Inspiré de deux personnages historiques, Geoffroy Ier de Lusignan, chef de fait du lignage de Lusignan à la fin du XIIe siècle et célèbre pour ses exploits lors de la troisième croisade[2][3], ainsi que son fils Geoffroy II de Lusignan, dont l’histoire a surtout retenu son long conflit avec l’abbaye de Maillezais[4], Geoffroy à la Grand Dent apparaît à la fin du XIVe siècle, sous la plume de Jean d'Arras, puis de Coudrette.

Véritable « double de la fée » dans les deux romans que ces auteurs consacrent à l’histoire de la fée Mélusine, Geoffroy à la Grand Dent obtient même son propre roman, au début du XVIe siècle, quand un éditeur décide de scinder en deux l’œuvre de Jean d’Arras : désormais, l’histoire circulera en deux livres distincts : le roman de Mélusine (version abrégée) et le roman de Geoffroy à la Grand Dent[5],[6].

François Rabelais place Geoffroy au nombre des ancêtres de Pantagruel en 1532[7].

BibliographieModifier

ÉtudesModifier

  • (en) Emmanuèle Baumgartner, « Fiction and History: the Cypriot Episode in Jean d'Arras' Mélusine », dans Donald Maddox et Sara Sturm-Maddox, éd., Melusine of Lusignan: Founding Fiction in Late Medieval France, University of Georgia Press, , p. 185-200
  • Hélène Bouquin, « Éditions et adaptations de l’Histoire de Mélusine de Jean d’Arras (XVe-XIXe siècle) : Les aventures d'un roman médiéval », Positions des thèses de l'École des chartes,‎ (lire en ligne).
  • Laurence Harf-Lancner, « Le roman de Mélusine et le roman de Geoffroy à la grand dent: les éditions imprimées de l'œuvre de Jean d'Arras », Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, vol. 50, no 2,‎ , p. 349–366 (JSTOR 20677664)
  • Myriam Marrache-Gouraud, « Vivre et inventer Maillezais : l'expérience rabelaisienne », dans Mathias Tranchant et Cécile Treffort, éd., L'abbaye de Maillezais : Des moines du marais aux soldats huguenots, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753523050, lire en ligne), p. 49–62.
  • Michelle Szkilnik, « Maillezais, un lieu de mémoire dans les romans français de Mélusine », dans Mathias Tranchant et Cécile Treffort, éd., L'Abbaye de Maillezais : Des moines du marais aux soldats huguenots, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753523050, lire en ligne), p. 29–47 [lire en ligne]

Notices de bases de données en ligneModifier

  • Sergio Capello, « Geoffroy à la grande dent », sur Base ELR : Éditions Lyonnaises de Romans du XVIe siècle (1501-1600), RHR - Association d'Études sur la Renaissance, l'Humanisme et la Réforme, (consulté le 5 janvier 2019)
  • Ana Pairet, « Mélusine », sur Base ELR : Éditions Lyonnaises de Romans du XVIe siècle (1501-1600), RHR - Association d'Études sur la Renaissance, l'Humanisme et la Réforme, (consulté le 5 janvier 2019)

Notes et référencesModifier

  1. Le nom du personnage a été orthographié de nombreuses façons : Geoffroy Grand'Dent, Geoffroy à la grande dent, Geoffroy Grande Dent, Geoffroy la Grande Dent, Geoffroy la Grand'Dent, Geoffroy la Grant Dent, etc.
  2. Baumgartner 1996.
  3. Gaullier-Bougassas 2003, p. 336-337.
  4. Szkilnik 2005.
  5. Harf-Lancner 1988.
  6. Bouquin 2000.
  7. Marrache-Gouraud 2005.

Pour aller plus loinModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie complémentaireModifier

  • Françoise Clier-Colombani, « Le Beau et le laid dans le Roman de Mélusine », dans Le Beau et le laid au Moyen Âge, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, coll. « Senefiance » (no 43), (ISBN 9782821836945, lire en ligne), p. 81–103.
  • Danièle James-Raoul, « Geoffroy la Grant Dent : le Moyen Âge revisité d'Alfred Delvau », dans Agnès Lhermitte et Antony Soron (dir.), Imaginaire et transmission : mélanges offerts à Gérard Peylet, Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, , p. 375-388.
  • (en) Stacey Hahn, « Crime, Punishment, and the Hybrid in Medieval French Romance : Robert the Devil and Geoffrey Big Tooth », dans Albrecht Classen et Connie Scarborough, éd., Crime and Punishment in the Middle Ages and Early Modern Age : Mental-Historical Investigations of Basic Human Problems and Social Responses, Berlin/Boston, Walter de Gruyter, coll. « Fundamentals of Medieval and Early Modern Culture » (no 11), (ISBN 3110294583 et 9783110294583), p. 87-108.
  • Joanna Pavlevski, « Naissances féeriques et fondation de lignée dans La Noble Histoire des Lusignan de Jean d’Arras et Le roman de Parthenay de Coudrette », Questes : Revue pluridisciplinaire d’études médiévales, no 27,‎ , p. 125–151 (ISSN 2102-7188, DOI 10.4000/questes.790, lire en ligne).
  • Joanna Pavlevski-Malingre, « Avalon, "l'Ille perdue": la fin du temps arthurien dans les romans de Mélusine », Christine Ferlampin-Acher (dir.), Arthur après Arthur : La matière arthurienne tardive en dehors du roman arthurien (1270-1530), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 978-2-7535-5268-5, p. 41-70, 2017..
  • Marie-Cécile Pineau, « Le droit d'avouerie : entre malédiction et bénédiction, l'exemple de Geoffroy la Grand' Dent et l'abbaye de Maillezais », conférence prononcée le , dans le cadre de la 4e journée « Jeunes chercheurs » de l'Institut catholique d'études supérieures [visionner sur Youtube]
  • Georges Pon, « La dévastation de l'abbaye de Maillezais (v. 1225-1232) par Geoffroy de Lusignan, dit Geoffroy à la Grand'Dent », Bulletin de la Société des Antiquaires de l'Ouest et des musées de Poitiers, 5e série, vol. 12,‎ , p. 223-311.
  • Sylvie Roblin, « Le Sanglier et la serpente : Geoffroy la grand dent dans l'histoire des Lusignan », dans Laurence Harf-Lancner, éd., Métamorphose et bestiaire fantastique au Moyen Âge, Paris, École Normale Supérieure de Jeunes Filles, , p. 245-285
  • (en) Paul J. Smith, « Parody and Appropriation of the Past in the Grandes Chroniques Gargantuines and in Rabelais’s Pantagruel (1532) », dans Karl A.E. Enenkel et Konrad A. Ottenheym, éd., The Quest for an Appropriate Past in Literature, Art and Architecture, Leiden / Boston, Brill, (JSTOR 10.1163/j.ctvbqs5nk.14, lire en ligne), p. 167-186
    Geoffroy à la Grand Dent chez Pantagruel, p. 181-185.
  • Jean-Jacques Vincensini, « La Dent de la Mère : Geoffroy ou les vertus de l’inquiétant merveilleux », dans Matthew Morris et Jean-Jacques Vincensini (coord.), Écriture et réécriture du merveilleux féerique : Autour de Mélusine, Classiques Garnier, (ISBN 9782812407710, DOI 10.15122/isbn.978-2-8124-4385-5.p.0157, résumé), p. 157–175
  • Barbara Wahlen et Jean-Claude Mühlethaler, « Dépasser le modèle arthurien : Geoffroy la Grand’ Dent, chevalier de la fin des temps ? », dans André Schnyder et Jean-Claude Mühlethaler, 550 Jahre deutsche Melusine – Coudrette und Thüring von Ringoltingen / 550 ans de Mélusine allemande – Coudrette et Thüring von Ringoltingen, Peter Lang, (ISBN 978-3-03911-597-6, lire en ligne), p. 343-362.
  • Myriam White-Le Goff, « Et si Mélusine et Geoffroy la Grande Dent étaient des géants ? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, no 13,‎ , p. 305–313 (ISSN 2115-6360, DOI 10.4000/crm.778, lire en ligne).

Liens externesModifier