Geoffrey Miller (psychologue)

psychologue américain

Geoffrey Miller (né en 1965) est un psychologue évolutionniste américain.

L'évolutionModifier

Miller a développé l'idée de Darwin conçue lors de son voyage sur les îles Galápagos selon laquelle l'évolution n'est pas seulement guidée par la sélection de survie, mais tout autant par la sélection sexuelle.

Pour rappeler ce rôle de la sélection sexuelle, il écrit The mating Mind, montrant comment le choix sexuel donne forme à l'évolution humaine, en développant la suggestion de Darwin selon laquelle la sélection sexuelle à travers le choix du partenaire a été importante dans l'évolution humaine (notamment les aspects où le comportement humain semble s'exprimer le plus de lui-même, tels art, morale, langage et créativité).

Les critères de sélection de l'évolution sont complexes, mais l'observation suggère que leur effet chez l'homme est de promouvoir intelligence, créativité, caractère et certains traits physiques qui furent à une époque des indicateurs favorables de santé.

GénétiqueModifier

En il publie dans le journal britannique The Economist une tribune intitulée "une crise imminente dans la génétique humaine". Il déclare ne pas attendre de la génétique une révolution dans les méthodes de soins, mais en craindre des effets pervers sur l'évolution humaine et les inégalités, notamment en répertoriant de possibles différences génétiques entre les classes, ethnies, races, etc[1].

PolémiqueModifier

Obésité et surpoidsModifier

Il a été assistant Professeur de Psychologie à l'Université du Nouveau Mexique, qui a censuré officiellement sa page en 2013[2] à la suite d'un tweet polémique et rapidement supprimé[3] du chercheur conspuant ses étudiants en surpoids : « Chers doctorants obèses, si vous manquez de volonté pour arrêter les glucides, vous en manquerez aussi pour rédiger votre thèse ». Après des excuses du chercheur et des sanctions disciplinaires[4], sa page universitaire a été réinstaurée sans mention de cette polémique[5].

Notes et référencesModifier

  1. « The looming crisis in human genetics », sur economist.com, The Economist, (consulté le 28 août 2020).
  2. (en) « Professor Geoffrey Miller Censured by UNM », sur UNM Newsroom (consulté le 29 juillet 2019)
  3. (en-US) J. K. Trotter, « How Twitter Schooled an NYU Professor About Fat-Shaming », sur The Atlantic, (consulté le 28 juillet 2019)
  4. (en) « Fat-shaming professor faces censure from university », sur www.insidehighered.com (consulté le 29 juillet 2019)
  5. (en) « Geoffrey Miller, Department of Psychology | The University of New Mexico », sur psych.unm.edu (consulté le 29 juillet 2019)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier