Gentiane express

ligne de chemin de fer touristique française

Le Gentiane Express est un train touristique français qui reprend partiellement la ligne Bort-les-Orgues - Neussargues.

Plaque du Gentiane Express.
Une RGP 1 du Gentiane Express en août 2013.
Une RGP 1 du Gentiane Express en gare de Riom-ès-Montagnes et la draisine DU 65 à côté.

Il emprunte d'avril à novembre les seize kilomètres entre Riom-ès-Montagnes et Lugarde (dans le Cantal) en passant par le viaduc de Barajol, le viaduc de Lugarde et le viaduc de Chassagny.

Il atteint le plateau du Cézallier et le col de Pierrefitte (altitude 1 061 mètres) permettant de découvrir les magnifiques paysages de montagne du parc des volcans d'Auvergne depuis le puy de Sancy vers le puy Mary.

Le circuit du Gentiane Express est organisé par l'association des Chemins de Fer de la Haute-Auvergne (CFHA) dont l'objet est de conserver et de promouvoir le patrimoine ferroviaire de la Haute-Auvergne. Depuis 1993, date de création de l'association, 120 bénévoles participent ainsi chaque année activement à la préservation du patrimoine ferroviaire et à l'exploitation du train touristique.

Le nombre de voyageurs sur le Gentiane Express est en croissance régulière : en 2009, il s'est élevé à 11 762 voyageurs pour 160 trains et 13 965 km parcourus. En 2014, 15 000 voyageurs ont emprunté le train touristique.

De début avril à fin juin et de début septembre à fin octobre, le train roule les dimanches et jeudis. En juillet et en août, le Gentiane Express circule tous les jours.

De nombreux trains à thèmes sont organisés tout au long de l'année : train de la chasse à l’œuf de Pâques en avril, train des étoiles pendant l'été, train de démonstration d'arrachage de gentiane, train d'Halloween en octobre, train du père Noël en décembre.

L'association dispose de matériel prêté par la SNCF mais également lui appartenant :

L'association assure l'entretien du matériel roulant ainsi que l'entretien complet de la voie entre Bort-les-Orgues et Lugarde, soit 39 km de voie.

Liens externesModifier