Gennaro Verolino

archevèque catholique italien

Gennaro Verolino
Image illustrative de l’article Gennaro Verolino
Portrait de Mgr Gennaro Verolino.
Biographie
Naissance
à Naples, Drapeau de l'Italie Italie
Ordination sacerdotale par
Mgr Francesco De Pietro
Décès (à 99 ans)
à Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Clemente Micara
Archevêque titulaire de Corinthe

Blason
"Veritas vos liberabit"
"La vérité vous libérera"
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Gennaro Verolino, né le à Naples et mort le à Rome, est un prélat italien, archevêque titulaire de Corinthe de 1951 à 1986.

BiographieModifier

FormationModifier

Il passe son enfance et sa jeunesse à Acerra, ville natale de sa mère. Il étudie au séminaire d'Acerra, puis à la faculté de théologie des Jésuites à Naples. Il est ordonné prêtre le , dans la chapelle privée de Mgr Francesco De Pietro. Quelques années plus tard, il est envoyé à Rome où il étudie à l'Apollinaire. Il a obtient son diplôme en droit civil et en droit canonique puis choisit de poursuivre sa carrière dans le service diplomatique du Saint-Siège. Il devient secrétaire de la nonciature apostolique en 1944.

Seconde Guerre MondialeModifier

Au milieu de la Seconde Guerre mondiale, il sauve d'une mort certaine plus de 30 000 Juifs hongrois devant être déportés vers les camps de concentration par les troupes d'Adolf Hitler. Le P. Verolino est alors mis sous protection diplomatique et doit notamment utiliser un faux passeports. Tout cela se passe avec l'appui du nonce apostolique Angelo Rotta, ainsi que le plein consentement du pape Pie XII. De février à novembre 1948, il remplace Saverio Ritter en tant que chargé d'affaires du nonce apostolique en Tchécoslovaquie. Le titre de Juste parmi les nations ne lui sera octroyé que posthume, à cause de la longueur de la procédure conséquente du refus initial de Yad Vashem de reconnaître ses mérites spécifiques.[1]

ÉpiscopatModifier

Le , Pie XII le nomme archevêque titulaire de Corinthe et nonce apostolique de El Salvador et du Guatemala, il est consacré évêque le 7 octobre par le cardinal Clemente Micara. Le , il est nommé nonce apostolique du Costa Rica et secrétaire de la cérémonie de la Sacrée Congrégation du à sa suppression en 1967, en raison de la réforme de la Curie romaine commandée par Paul VI. Il participe à toutes les sessions du Concile Vatican II. En 1969, il est nommé président de la Commission pontificale pour l'archéologie sacrée.

En 1986, il démissionne de toutes ses fonctions à cause de son âge avancé, tel que prévu dans le Code de droit canonique et meurt à Rome le à l'âge de 99 ans.

En 2007, son corps est transféré dans la chapelle des évêques du cimetière d'Acerra.

Décorations et hommagesModifier

RéférencesModifier

  1. Vajda, F. J. E. (Frank J. E.),, Saved to remember : Raoul Wallenberg, Budapest 1944 and after (ISBN 978-1-925377-08-8 et 1-925377-08-3, OCLC 933730251, lire en ligne)
  2. http://www.30giorni.it/articoli_id_7952_l4.htm
  3. (en) Gennaro Verolino sur le site Yad Vashem