Geneviève Vix

chanteuse d'opéra française
Geneviève Vix
Description de cette image, également commentée ci-après
Geneviève Vix en 1912.
Nom de naissance Geneviève Brouwer
Naissance
Nantes, Drapeau de la France France
Décès (à 59 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale artiste lyrique
soprano
Style
Opéra
Formation Conservatoire de Nantes,
Conservatoire de Paris
Maîtres Paul Lhérie
Conjoint Muller de Cordevart
Cyrille Vassilievitch Narychkine
maîtresse du roi Alphonse XIII d'Espagne

Répertoire

Geneviève Vix, née Geneviève Brouwer à Nantes le [1] et morte à Paris le [2], est une chanteuse soprano française.

Elle est une descendante du peintre hollandais Adriaen Brouwer[3].

BiographieModifier

Geneviève Vix étudie au conservatoire de Nantes puis au Conservatoire de Paris, dans la classe de Paul Lhérie. Elle y remporte le premier prix d'opéra en 1904[4]. Elle fait ses débuts à l'Opéra Garnier le , dans le rôle-titre, pour la première de Daria par Georges Marty. Elle joue ensuite notamment Marguerite dans Faust, Mélisse dans Armide et Juliette dans Roméo et Juliette[3].

Vix débute à l'Opéra-Comique le , dans le rôle-titre de Louise. Elle y reste six saisons, et crée les rôles de Concepción dans L'Heure espagnole en 1911 et Francesca dans Francesca da Rimini de Franco Leoni en 1913. Elle chante également dans Manon (rôle-titre), Carmen, Don Giovanni (Elvira), Tosca, La traviata, Werther et Cendrillon à la salle Favart[5]. Le , elle chante Geneviève dans Geneviève de Brabant au Théâtre des Variétés à Paris[6].

Vix connaît ensuite une carrière internationale. Elle joue tour à tour à Madrid, Buenos Aires, Montevideo, Rio de Janeiro, La Havane, Chicago, New York, Boston, Rome, Le Caire et Constantinople, complétant son répertoire[3]. À la fin de sa carrière, elle revient à Paris et tient des rôles plus légers[7]. Elle quitte la scène en 1935, et meurt quatre ans après à Paris. Entre-temps, elle apparaît au cinéma en 1937 dans Désiré de Sacha Guitry.

Elle se marie deux fois : d'abord avec Muller de Cordevart, dont elle divorce, puis avec le prince russe Cyrille (Kirill) Vassilievitch Narychkine à Cannes le [8]. Vix a aussi été la maîtresse du roi Alphonse XIII d'Espagne[9].

Elle est enterrée au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, en région parisienne.

GalerieModifier

CarrièreModifier

Notes et référencesModifier

  1. 1879 vue 75/76
  2. Macy, L. W. The Grove Book of Opera Singers.
  3. a b et c Gourret J. Dictionnaire des cantatrices de l'Opéra de Paris.
  4. Stoullig E. Les Annales du théâtre et de la musique, 30e édition, 1904.
  5. Wolff S. Un demi-siècle d'Opéra Comique (1900-1950).
  6. Gänzl K, Lamb A. Gänzl's Book of the Musical Theatre.
  7. L'encyclopédie multimedia de la comédie musicale théâtrale en France (1918-1940), accessed 2.1.11
  8. Ikonnikov, N. NdR La Noblesse de Russie. 2nd ed., vol.
  9. "Among them are Alphonse XIII and his mistress the singer Geneviève Vix who will help him choosing jewels for his wife !". Eliane Georges. Histoire de Mode - Van Cleef & Arpels, cent ans de féérie.
  10. Louis Schneider et Pierre Souvestre, « Théatre des Variétés, Geneviève de Brabant », Comoedia, no 96,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :