Ouvrir le menu principal

Genesis (film, 1986)

film de 1986 de Mrinal Sen
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Genesis et Genesis (film).
Genesis
Réalisation Mrinal Sen
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
Durée 105 minutes
Sortie 1986

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Genesis est un film coproduit par la France, l'Inde, la Belgique et la Suisse et réalisé par Mrinal Sen en 1986. Empruntant son titre à la Bible, Genesis (ou La Genèse), est une entreprise cinématographique impulsée par Jack Lang, alors ministre de la Culture en France, en collaboration avec Mrinal Sen et plusieurs producteurs européens.

SynopsisModifier

Deux hommes du peuple, l'un fermier, l'autre tisserand s'installent dans un village en ruines - vestige de quelque société précédente ? - et tentent de vivre en échangeant le produit de leur travail, contre le strict nécessaire pour vivre et pour produire par l'intermédiaire d'un marchand. Une femme arrive bientôt : concurrence et jalousie s'instaurent dès lors entre les deux hommes, surtout lorsqu'un enfant naît. Après le départ de celle-ci, un conflit éclate avec le rusé marchand que les deux hommes accusent d'exploitation éhontée. Forts de leur "bon droit", le marchand et ses acolytes rasent finalement leur communauté au bulldozer.

Fiche techniqueModifier

  • Titre du film : Genesis
  • Réalisation : Mrinal Sen
  • Scénario : M. Sen, Mohit Chattopadhya, Surendra P. Sigh, Umashankar Pathik, d'après la nouvelle de Samaresh Basu
  • Photographie : Carlo Varini, couleurs
  • Décors : Nitish Roy
  • Musique : Ravi Shankar
  • Montage : Elizabeth Waelchli
  • Pays d'origine :   France/  Inde/  Belgique/  Suisse
  • Langue : hindi
  • Genre : Fable
  • Durée : 105 minutes
  • Année de sortie : 1986

Distribution artistiqueModifier

  • Shabana Azmi : La femme
  • Naseeruddin Shah : le fermier
  • Om Puri : le tisserand
  • M.K. Raina : le marchand

CommentaireModifier

L'idée du film, selon Denis A. Canal (in : Dictionnaire des films, Éditions Larousse), pourrait être la suivante : « quelques pauvres tentent de relever la tête et de construire un monde nouveau, mais l'argent, l'amour, le pouvoir viennent tout bouleverser. »

Pour Yves Thoraval (in : Les Cinémas de l'Inde, L'Harmattan), « malgré le talent des acteurs, ce film d'une immense humanité a quelque peu souffert auprès du public d'une "abstraction" inusité dans le cinéma indien. »

Notes et référencesModifier