General of the Armies

General of the Armies est un titre dans l'armée de terre américaine. Il est le plus haut grade possible dans l'US Army et ne doit pas être confondu avec celui de General of the Army, grade immédiatement subordonné et qui commande normalement un Army Group. Il a été créé en 1919, pour honorer le général John Pershing pour avoir conservé l'indépendance opérationnelle des troupes américaines durant la Première Guerre mondiale[1], et attribué à George Washington à titre posthume en 1976 pour le bicentenaire de la naissance des États-Unis. Le Congrès laissa le soin à Pershing de définir l'insigne de son grade mais celui-ci refusa de porter plus de quatre étoiles ; toutefois, ces étoiles étaient dorées au lieu d'être argentées.

D'autres personnes ont été proposées pour le grade de General of the Armies: ainsi, alors que l'Opération Downfall — opération qui aurait nécessité de mettre en œuvre plusieurs flottes et plusieurs groupes d'armées, chacun dirigé par un officier cinq étoiles — était en préparation, il fut envisagé de promouvoir Douglas MacArthur au rang de Général of the Armies pour prendre la tête de l'opération mais cette promotion ne vit jamais le jour après l'abandon de l'opération à la suite des frappes nucléaires sur le Japon[2],[3],[4]. Ses supporters tentèrent toutefois de le faire promouvoir en 1955[5],[6],[7],[8] mais cette proposition ne fut jamais adoptée, ayant très peu de chance de passer[6]. Une autre personne qui fut envisagée pour être promue fut Omar Bradley, à titre posthume[9] mais la proposition ne dépassa jamais ce stade.

ReferencesModifier

  1. « 5 Star Generals », Militaryfactory.com (consulté le 25 janvier 2018)
  2. Burke, C.J., "The ambiguous case for six star general", Look Magazine, 15 Jul 1960
  3. Daily Operational Reports, Supreme Allied Commander - South West Pacific Area; National Archives and Records Administration, RG165 (College Park)
  4. Records of Service Record of Douglas MacArthur -- National Personnel Records Center.
  5. U.S. Senate Joint Resolution 26, 21 January 1955.
  6. a et b Stanley Weintraub, 15 Stars : Eisenhower, MacArthur, Marshall : Three Generals Who Saved the American Century, Simon & Schuster, , 400 p. (ISBN 978-1-4165-4593-4, lire en ligne), p. 488

    « A few MacArthur devotees in Congress, like Representative Martin, tried to organize support for honorary six-star rank for the general, but as that would have been a slap at Eisenhower, such legislation had no chance. »

  7. Foster, Frank C., United States Army Medal, Badges and Insignias, Medals of America Press, , 184 p. (ISBN 978-1-884452-67-3, lire en ligne), p. 19

    « effort was made to reward General Douglas MacArthur, this time with specifying a six-star rank, but it never came to fruition »

  8. Michael Korda, Ike : An American Hero, HarperCollins, , 800 p. (ISBN 978-0-06-174496-9, lire en ligne), 190

    « Congress would twice try to promote him from the new rank of General of the Army—a five-star general—to the unique rank of General of the Armies: a proposed six-star general. »

  9. Congressional Record 1981, Cong. 97 Sess. 1 – Parts 6-8, "Comparison and Promotion Procedures for General of the Armies and General of the Army of the United States".

Articles connexesModifier