Ouvrir le menu principal

General Electric GE90

Turbo-moteur qui n'est que utilisé sur la famille du Boeing 777

General Electric GE90
Vue du moteur
Un GE90 exposé à Farnborough en 2004.

Constructeur General Electric Aircraft Engines
Caractéristiques
Type Turbosoufflante double flux, double attelage

General Electric GE90 est le nom d'une famille de turboréacteurs à haut taux de dilution construits par General Electric Aircraft Engines, une filiale de la branche transport de General Electric, et par Safran Aircraft Engines. Ce réacteur, dont la poussée varie de 329 à 512 kN, est spécialement construit pour le Boeing 777 et n'est utilisable que pour ce type d'avion. Il a pour la première fois été utilisé sur un Boeing 777 de British Airways en novembre 1995. Il fait partie des trois moteurs proposés en option pour les Boeing 777-200, -200ER mais n'est par contre plus proposé sur le -300. C'est le seul moteur disponible pour les Boeing 777-200LR, -200F et -300ER.

Ce réacteur, de presque 8,3 tonnes pour 3,43 mètres de diamètre, est le plus gros construit dans l'histoire de l'aviation en date des années 2000. C'est également le réacteur le plus puissant au monde : même si on mesure assez peu la puissance des turbosoufflantes (on parle généralement de la poussée maximale), le GE90-115B développe une puissance de 111 526 ch[1]. La version GE90-115B détient le record du monde de poussée avec 569 kN[2].

Le débit d'air absorbé est de plus de 1 500 kg par seconde soit plus de 1 100 000 litres par seconde. La consommation effective de carburant est de plus de 3 000 kg/h soit près de 4 000 litres par heure. Cela représente environ 400 litres aux 100 km. La consommation au décollage et en montée est beaucoup plus importante qu’en croisière. Finalement, sur un vol complet d'environ 10 000 km, un Boeing 777 qu’équipent 2 GE 90 consommera en moyenne de l’ordre de 1 800 litres aux 100 km[1].

Simulation de l'écoulement d'air dans un GE90 (document NASA)

Une aube de la version GE90-115B a été transformée en œuvre d'art et est exposée au Museum of Modern Art de New York aux États-Unis.

Un GE90-115B vu de l'arrière

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean-Claude Thevenin, Le Turboréacteur, Moteur des Avions à Réaction, AAAF, juin 2004, 3e édition, 46 p. (lire en ligne), p. 38.
  2. GE - Aviation: GE90