General Atomics MQ-1C Grey Eagle

drone militaire

MQ-1C Warrior
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Flag of the United States.svg General Atomics
Rôle Drone de combat
Statut En service
Premier vol
Équipage
sans
Motorisation
Moteur Thielert « Centurion » Heavy-Fuel Engine
Nombre 1
Type Diesel Turbo
Puissance unitaire 135CV (100kW)
Dimensions
Envergure 17 m
Longueur m
Hauteur 2,1 m
Masses
Maximale 1 451 kg
Performances
Vitesse maximale 215 km/h
Plafond 8 900 m
Rayon d'action 320 km
Armement
Interne 4 × missiles air-sol AGM-114 Hellfire
Externe bombes guidées GBU-44/B Viper Strike

Le MQ-1C Grey Eagle est un drone de combat développé par le constructeur General Atomics pour l'US Army. Il est parfois aussi appelé Warrior ou Sky Warrior. Il est dérivé du RQ-1/MQ-1 Predator.

DéveloppementModifier

En 2002, l'armée de terre des États-Unis a lancé un appel d'offres pour un drone ERMP (Extended-Range Multi-Purpose = Multi Role à Longue Portée), avec l'objectif de remplacer le MQ-5 Hunter. Deux avions ont été proposés : une version améliorée du MQ-5 Hunter et le Warrior qui a remporté l'appel d'offres en avec un contrat de 214M$.

L'US Army a en 2005 l'intention de commander 11 systèmes, composés chacun de 12 appareils Warrior et 5 stations de contrôle au sol[1]. L'US Army comptait utiliser la désignation MQ-12 pour l'appareil, mais le département de la défense US a retenu MQ-1C[2].

Fin 2011, 26 MQ-1C et 24 stations de contrôle au sol sont en service[3].

Début 2016, sept compagnies les utilisent, une du 160th Special Operations Aviation Regiment (Airborne) en ayant organiquement 12 exemplaires, cinq autres rattachées à des divisions et la dernière à un régiment d'aviation 9[4].

Le 1 juin 2022, des sources annoncent que les Etats-Unis d'Amérique seraient prêts à fournir quatre drones à l'Ukraine dans le cadre de l'invasion russe de l'Ukraine[5]. Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken avait déclaré que les Etats-Unis réfléchissaient à fournir des armes capables de porter des missiles longue portée, à condition qu'elles ne soient pas utilisées sur des cibles en territoire russe[6].

ConceptionModifier

Le MQ-1C est du type MALE (Medium Altitude Long Endurance = Moyenne Altitude et Longue Autonomie) avec une envergure accrue. Son moteur est un moteur Diesel Turbo "Centurion" Heavy Fuel Engine (HFE) développé par la société Thielert qui donne de meilleures performances à haute altitude, une meilleure fiabilité et une maintenance plus facile. Il a une autonomie de 36 heures[1],[7].

Le nez de l'avion a été agrandi pour héberger un radar à ouverture synthétique. Un système d'acquisition de cible multi-spectral AN/AAS-32 est aussi emporté sous le nez de l'appareil.

Le MQ-1C emporte une charge de 1 280 kg. Il peut être armé avec des missiles air-sol AGM-114 Hellfire et des bombes guidées GBU-44/B Viper Strike[7].

AccidentModifier

Le , le commandement militaire américain pour l'Afrique a annoncé le crash d'un appareil au nord Niger dans la région d'Agadez. L’appareil a été perdu à la suite d'une défaillance mécanique[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Le contrat du "Warrior" pour l'US Army », Army News Service,
  2. http://www.designation-systems.net/dusrm/app2/q-1.html
  3. (en) Jeremiah Gertler, « US unmanned aerial systems » [PDF], sur Service de recherche du Congrès, (consulté le )
  4. Louis Martin-Vezian, « Drone units of the U.S. Armed Forces », sur cigeography.blogspot.fr, (consulté le ).
  5. (en) Mike Stone, « EXCLUSIVE U.S. plans to sell armed drones to Ukraine in coming days -sources », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) Steve Holland et Doina Chiacu, « Biden announces new $700 million in military aid for Ukraine », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. a et b « Le programme ERMP (Extended-Range Multi-Purpose) », Defense Update,
  8. « Les forces américaines ont perdu un drone MQ-1C Gray Eagle dans le nord du Niger », sur Zone Militaire, (consulté le )

Liens externesModifier