Gendarmerie de France

Gendarmes à cheval vers 1760 ; gravure tirée de L’école de Mars de Manesson Mallet.

La gendarmerie de France, dite aussi gendarmerie d'ordonnance, est une unité militaire de la France d'Ancien Régime.

Historique du corpsModifier

La gendarmerie est l'héritière des unités de gens d'armes, c'est-à-dire des cavaliers en armures des armées des XVe et XVIe siècles. Ces cavaliers étaient alors rassemblés dans des compagnies d'ordonnance créées le [1] et se distinguaient du reste de la cavalerie, dite par extension "cavalerie légère". Dans les compagnies d'ordonnance étaient mêlés des gendarmes et des archers, cavaliers légers chargés de les seconder. Au fur et à mesure du XVIIe siècle, la différence pratique entre cavalerie lourde et légère disparut. Néanmoins, ils restaient distincts dans leur organisation. La première ordonnance concernant la gendarmerie de France date de 1665.

La gendarmerie de France continua en effet à rester organisée en compagnies et non en régiments comme la cavalerie légère. Ces compagnies n'étaient pas soumises au colonel général de la cavalerie. Ces compagnies étaient de deux types : de gendarmes proprement dit et de chevau-légers, successeurs des archers des compagnies d'ordonnance. La gendarmerie de France ne faisait pas à proprement parler partie de la maison militaire du roi, mais elle restait un corps privilégié, semblable aux Gardes-Françaises dans l'infanterie. Le privilège de disposer d'une compagnie de gendarmes était réservé au roi et aux fils et petit-fils de France, ce qui explique le surnom de Gendarmerie du roi et des princes. Le nombre des compagnies de la gendarmerie dépend donc de la faveur royale. Seules les quatre premières, qui forment la grande gendarmerie, sont permanentes, les autres n'étant créées que pour certains princes.

Appartenir à la gendarmerie était considéré comme un grand honneur : la plupart des guidons (grade correspondant à l'actuel sous-lieutenant) étaient recrutés parmi les capitaines d'autres régiments. Les gendarmes du rang et les bas-officiers (nos actuels sous-officiers) ne pouvaient espérer devenir officiers. En effet les grades des compagnies étaient vénaux, ce qui réservait leur achat à une certaine élite économique.[non pertinent]

En 1720, la maréchaussée de France, corps chargé de maintenir l'ordre sur les chemins, fut rattachée sous le ministère de Claude Le Blanc au commandement organique de la gendarmerie de France. Le roi Louis XV laissa la petite gendarmerie à la disposition de son beau-père le roi Stanislas Leszczyński. Ces compagnies, en garnison à Lunéville furent surnommées gendarmerie de Lunéville. En 1763, les compagnies de chevau-légers sont réunies aux compagnies de gendarmes, diminuant le nombre de compagnies de gendarmerie. En 1788, la gendarmerie de France est dissoute.

À la veille de sa suppression, la gendarmerie de France comptait huit compagnies :

  • Grande gendarmerie
    • Gendarmes écossais
    • Gendarmes anglais
    • Gendarmes bourguignons
    • Gendarmes des Flandres
  • Petite gendarmerie
    • Gendarmes de la Reine, corps créé pour la reine Marie-Thérèse
    • Gendarmes dauphins, corps créé pour Louis de France, dit le Grand Dauphin
    • Gendarmes de Berry[note 1], corps créé pour le duc de Berry.
    • Gendarmes d'Artois, corps créé pour le comte d'Artois, frère du roi Louis XVI
    • Gendarmes d'Anjou, corps créé 1647 - 1660 renommé Gendarmes d'Orléans - 1775 licenciement

En 1791, l'Assemblée législative supprime la maréchaussée et la remplace par la gendarmerie nationale. Le nom de gendarmerie était repris de celui de la gendarmerie de France, dont dépendait la maréchaussée, mais il ne faut pas voir dans ce corps le prédécesseur de l'actuelle gendarmerie.

ÉquipementModifier

ÉtendardsModifier

Les dénominations sont celles de l’année 1740.

Les étendards de la compagnie de Gendarmes d’Anjou et des 6 compagnies de chevau-légers (La Reine, dauphins, Bretagne, Anjou, Orléans et Berry) ne sont pas représentés.

Gendarmes écossais : Étendard de soie blanche avec un grand chien courant dans une plaine, et ces mots pour devise In omni modo fidelis (« Fidèle de toutes les manières »).

Gendarmes anglais : a son étendard de soie blanche avec un Soleil et 7 aiglons qui volent vers lui, et ces mots pour devise Tuus ad te nos vocat ardor.

Gendarmes bourguignons : a son Étendard de soie blanche avec une grande croix de Bourgogne au milieu, et 4 petites dans les angles de l’étendard, sans Inscription, brodé et frangé d’or et d’argent.

Gendarmes de Flandres : a son Étendard de soie bleue avec un Soleil rayonnant en pleine campagne, et ces mots pour devise Nec pluribus impar, brodé et frangé d’or et d’argent.

Gendarmes de La Reine : a son étendard de soie rouge, avec les armes de la reine couronnées et accolées de palmes et ces mots pour devise Seu Pacem, seu Bella gero « Je sers dans la paix, aussi bien que dans la guerre », brodé et frangé d’or et d’argent.

HabillementModifier

Historique des compagniesModifier

Compagnie des Gendarmes écossaisModifier

Créée en 1422 sous la dénomination Cent Hommes d’armes pour la garde du roi Charles IX.

Capitaines-lieutenantsModifier

 
Charles Stuart, prince de Galles, en 1616 ; aquarelle foncée au fusain, par Balthazar Gerbier.
  • 1422 : Jean Stuart, comte de Boucan
  • 1429 : Jean Stuart d’Aubigny
  • 1455 : Robert Stuart d’Aubigny, maréchal de France en 1515
  • 1495 : Jacques Hamilton, comte d’Aran
  •  : Jean Stuart, comte d’Aubigny
  •  : Robert Stuart, comte d’Aubigny, maréchal de France en 1515
  • 1567 : Jean Stuart, comte d’Aubigny
  • 1601 : Henri Stuart, prince d’Écosse
  • 1620 : Charles Stuart, prince d’Écosse, roi d’Angleterre en 1620 sous le nom de Charles Ier
  • 1625 : Georges Gordon, marquis de Huntley
  • 1648 : Jacques Stuart, duc d’York, roi d’Angleterre en sous le nom de Jacques II
  •  : Étienne Texier, bailli d’Hautefeuille
  •  : Charles Emmanuel Philibert de Simiane-Piannezzi, marquis de Livourne
  •  : N. de Vaudray, marquis de Mouy
  •  : François de La Rochefoucauld, comte de Roucy
  •  : Louis de Mailly, prince d’Orange, marquis de Nesle
  • 1714 : N., comte de Mailly
  •  : Louis de Mailly, comte de Rubempré
  •  : Joseph Augustin, comte de Mailly Haucourt, maréchal de France en 1783
  • 1750 : Louis Marie, marquis de Mailly
  • 1770 : Charles Eugène Gabriel de La Croix, marquis de Castries, maréchal de France en 1783

Compagnie des Gendarmes anglaisModifier

Cette compagnie, venant d’Angleterre, est créée par Louis XIV en 1667.

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : Georges Hamilton, comte d’Albercorne, brigadier le , maréchal de camp le , †
  • 1675 : N., comte de La Guette
  • 1689 : N., chevalier de Crosly
  • 1692 : N., chevalier de Béthomas
  •  : Eugène Marie de Béthizy, marquis de Mézières, né le , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : N. de Forbin, chevalier de Jeanson
  • 1715 : N., marquis de Verderonne
  •  : Paul Jérôme Phélippeaux, marquis de Pontchartrain
  •  : Alexandre de Saint-Quintin, marquis de Saint-Quintin puis comte de Blet en 1730, brigadier le , déclaré maréchal de camp le 1er juin par brevet du 1er mai, † âgé de 46 ans
  •  : Louis, marquis de Colbert-Lignières, né le , déclaré brigadier en par brevet du , maréchal de camp le , †
  •  : Louis Nicolas, marquis d'Auvet, déclaré brigadier le par brevet du , déclaré maréchal de camp en par brevet du lieutenant général des armées du roi le
  •  : N. , vicomte de Courteaumer
  • 1755 : N., comte de Lannoy
  • 1761 : Marc Antoine, comte de Custine
  • 1762 : N., marquis de Castellane
  •  : Jean Thérèse Louis de Beaumont, marquis d’Autichamp

Compagnie des Gendarmes bourguignonsModifier

Créée compagnie de chevau-légers de Bourgogne en 1668 par Louis XIV, et renommée Gendarmes bourguignons le .

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : N. de Chaumejean, chevalier de Fourilles
  •  : Victor Maurice, comte de Broglie, né le , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , maréchal de France le , † âgé de 88 ans
  •  : Jean René Bazan, marquis de Flamenville, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : N. des Essarts, comte de Linières
  • 1707 : N., marquis de Renty
  •  : Charles Gabriel de Belzunce, chevalier de Belzunce puis marquis de Castelmoron en , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi, † âgé de 58 ans
  •  : N. de Belzunce, comte de Castelmoron
  •  : Louis Jacques de Calonne, marquis de Courtebonne, né le , brigadier le , déclaré maréchal de camp le par brevet du , †
  •  : N. Le Bret, comte de Selles
  •  : Claude Constant César, comte d’Houdetot
  •  : N., comte de Lyons
  • 1764 : N. de Fougières
  • 1767 : N., marquis de Lambertye
  •  : François Gilbert Colbert de Saint-Pouanges, comte de Chabanais
  • 1773 : N., marquis de Mirville
  • 1776 : Louis Jacques de Chapt, comte de Rastignac
  • 1780 : N. de La Brousse, marquis de Verteillac
  • 1783 : N., marquis de Mirville
  • 1784 : N., comte d’Herculais

Compagnie des Gendarmes de FlandresModifier

Créée en 1673 par Louis XIV.

Capitaines-lieutenantsModifier

 
Buste de Ferdinand, comte de Marsin, maréchal de France ; Château de Versailles.
  •  : Ferdinand, comte de Marsin, né le , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , maréchal de France le , †
  •  : Barthélemy de La Rochefoucauld, chevalier de Roye puis marquis de La Rochefoucauld en 1713 par mariage, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , † âgé de 51 ans
  •  : Henri Charles de Saulx, comte de Tavannes
  •  : Guillaume Antoine de Beauvoir, comte de Chatellux
  •  : Henri Louis, chevalier d’Aguesseau
  •  : N. Barentin de Montchal
  •  : Charles, marquis de Lespéroux
  •  : Joseph Marie, comte de Lordat, brigadier le , maréchal de camp le
  •  : Claude Charles Louis Destutt, marquis de Tracy, né en 1723, brigadier le , déclaré maréchal de camp en par brevet du
  •  : N., comte d’Aigreville
  • 1765 : N., comte de Rouhault
  • 1770 : N., vicomte de La Rivière
  • 1771 : N., marquis de Mornay
  • 1780 : N., marquis de Mirville
  • 1783 : N., comte d’Herculais
  • 1784 : N., comte de Lambertye

Compagnie des Gendarmes de La ReineModifier

Créée en 1660 par Louis XIV pour la reine Marie-Thèrèse d’Autriche.

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : N., marquis de Garo
  •  : Pierre, marquis de Lannion, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , † âgé de 75 ans 3 mois
  •  : N., marquis de Lanmary
  •  : René de Charlus, marquis de Vertilly
  •  : N., marquis de Tournemine
  •  : François Louis de Monstiers, marquis de Mérinville
  •  : Francois Louis Martial de Monstiers, marquis de Mérinville, brigadier le , maréchal de camp le
  •  : Charles Marie, marquis de Choiseul-Beaupré, né le , brigadier le , déclaré maréchal de camp en par brevet du , lieutenant général des armées du roi le
  •  : Léon Anne, baron de Montmorency, né le , brigadier le , déclaré maréchal de camp le par brevet du 1er mai, lieutenant général des armées du roi le
  •  : Anne Léon de Montmorency, marquis de Fosseuse, fils du précédent, né le , brigadier le , maréchal de camp le
  •  : N., comte de Saint-Chamans
  • 1770 : N., marquis d’Houdetot
  • 1780 : N., marquis d’Averne
  • 1784 : N., comte de Harville

Compagnie des Chevau-légers de La ReineModifier

Créée en 1660 par Louis XIV pour la reine Marie-Thèrèse d’Autriche. Licenciée le par incorporation dans la compagnie de Gendarmes de La Reine.

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : N., marquis de Villiers
  • 1671 : N., marquis de Fervacques
  •  : Bernardin Cadot, marquis de Sebbeville, brigadier le , maréchal de camp le , † âgé de 70 ans
  •  : N., marquis d’Ancezune de Caderousse
  •  : Charles Louis Cadot, chevalier puis comte de Sebbeville, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , † 1728
  •  : N. d’Héricy, marquis d’Estréhan
  • 1709 : N., marquis de Buzenval
  • 1716 : N., comte de Fargis
  •  : Alexandre Nicolas de la Rochefoucauld, marquis de Surgères, né le , , déclaré maréchal de camp en par brevet du 1er mai, déclaré lieutenant général des armées du roi en par pouvoir du , †
  •  : Jacques Robert d’Héricy, marquis d’Estréhan, brigadier le , maréchal de camp le , déclaré lieutenant général des armées du roi en par pouvoir du [2]
  •  : Pierre Paul, marquis d’Ossun, né le , brigadier le , maréchal de camp le
  •  : Gaspard, marquis de Sommyèvres

Compagnie des Gendarmes dauphinsModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1666 sous le nom du Dauphin.

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : Henri Louis d’Aloigny, comte de Rochefort, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , maréchal de France le , †
  •  : Philippe Auguste Le Hardy, marquis de Latrousse, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : N., chevalier de Soyecourt
  •  : François de Saillant, comte d’Estaing, baptisé le , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : Louis Pierre Joseph d’Esparbès de Lussan , comte de Jonzac, brigadier le , maréchal de camp le , † , âgé de 59 ans
  •  : Jacques Tanneguy Le Veneur, marquis de Tillières, né le , brigadier le , déclaré maréchal de camp en par brevet du
  •  : Charles François Gabriel de Hallancourt, marquis de Drosmesnil
  •  : Hilaire Rouillé, marquis de Rouillé du Coudray, brigadier le , maréchal de camp le
  •  : N., baron de Choiseul Bussière
  • 1776 : N., marquis de Mirville
  • 1780 : N., comte d’Herculais
  • 1783 : N., comte de Lambertye
  • 1784 : N., comte d’Argenteuil
  • 1786 : Ferdinand, comte de Moyria-Châtillon

Compagnie des Chevau-lanciers dauphinsModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1662 peu de temps après la naissance du Dauphin le .

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : N. de La Baume Le Blanc, marquis de La Vallière
  • 1670 : N. de Monstiers, comte de Mérinville
  • 1674 : N. de Mornay, comte de Villarceau
  • 1677 : N. de Mornay, marquis de Villarceau
  • 1690 : N. du Caylar de Saint-Bonnet, marquis de Toiras
  • 1691 : N., marquis d’Urfé
  • 1693 : N. de Hallancourt, marquis de Drosmesnil
  • 1703 : N., marquis d’Auvet
  •  : Henri Louis de Fleury, marquis d’Argouges
  •  : Louis Nicolas Victor de Félix d’Ollières, marquis du Muy , maréchal de France en 1775, †
  •  : Pierre Charles François d’Esparbès de Lussan d’Aubeterre, comte de Jonzac
  •  : Henri Charles de Thiard de Bissy, chevalier de Bissy puis comte de Thiard en par mariage, né le , déclaré brigadier en par brevet du , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : Louis Agathon, comte de Flavigny
  •  : Claude Antoine Félix Colbert, marquis de Torcy

Compagnie des Gendarmes de BretagneModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1690 sous le nom de Monseigneur le duc de Bourgogne ; renommée Second dauphin, puis au nom de Monseigneur le premier duc de Bretagne, né le .

Capitaines-lieutenantsModifier

  •  : N., marquis de Virieu
  • 1695 : N. Collin, comte de Mortagne
  • 1701 : N., marquis de Gassion
  • 1704 : Charles Gabriel de Belzunce, marquis de Castelmoron
  • 1712 : N., marquis de Trudaine
  •  : Marc Antoine Front Beaupoil de Sainte-Aulaire, marquis de Lanmary, né le , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , † en Suède
  •  : N., marquis de Marivault
  •  : François Gilbert Colbert de Saint-Pouanges, marquis de Chabannais, né le , brigadier le , déclaré maréchal de camp en par brevet du 1er mai
  •  : Marie Joseph François Walter, comte de Lutzelbourg, déclaré brigadier le par brevet du 1er mai, déclaré maréchal de camp en par brevet du , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : Michel Pierre François de Fleury, comte d’Argouges, brigadier le , maréchal de camp le
  • 1761 : N., marquis de Castellane
  • 1762 : N. de Montesquieu, marquis de Roquefort
  • 1771 : N., marquis d’Averne

Compagnie des Chevau-lanciers de BretagneModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1690 pour Monseigneur le duc de Bourgogne ; renommée Second dauphin, et ensuite pour le duc de Bretagne.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1690 : chevalier de Saint Saëns
  • 1692 : marquis de Béthisy
  • 1693 : chevalier de Guénégaud Plancy
  • 1706 : comte de Beauvau
  • 1710 : marquis de Grossolles Flamarens
  • 1716 : marquis de Breteuil
  •  : Jacques Tanneguy Le Veneur, marquis de Tillières, né le , brigadier le , déclaré maréchal de camp en par brevet du
  • 1738 : comte de Choiseul
  •  : Louis, marquis de Colbert-Lignières, né le , déclaré brigadier en par brevet du , maréchal de camp le , †
  • 1745 : marquis de Lespérout
  • 1747 : chevalier de Bissy
  • 1748 : comte d’Herbouville
  • 1759 : marquis de Torcy
  • 1762 : comte de Saint Chamans

Compagnie des Gendarmes d’AnjouModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1669 pour Monseigneur le duc d’Anjou, son second fils, né le et mort le , ensuite pour Philippe duc d’Anjou en 1683, devenu roi d’Espagne.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1669 : marquis de Genlis
  • 1696 : comte de Beaujeu
  • 1703 : marquis de Latour
  • 1715 : marquis de Saint Pierre
  • 1725 : comte de Saulx Tavannes
  • 1735 : baron de Montmorency
  •  : Hilaire Rouillé, marquis de Rouillé du Coudray, brigadier le , maréchal de camp le
  • 1748 : comte de Flavigny
  • 1760 : marquis de Lyons
  • 1762 : marquis d’Houdetot

Compagnie des Chevau-lanciers d’AnjouModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1689 pour Monseigneur le duc d’Anjou, devenu roi d’Espagne.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1690 : comte de Rosamel
  • 1693 : comte de Ségur
  • 1701 : marquis de Lignières
  • 1702 : marquis de Soudé
  • 1711 : comte de Saulx Tavannes
  • 1716 : comte de Guines
  • 1720 : marquis de Menou
  • 1729 : marquis de Brancas
  • 1734 : chevalier d’Aguesseau
  •  : Alexandre de Saint-Quintin, marquis de Saint-Quintin puis comte de Blet en 1730, brigadier le , déclaré maréchal de camp le 1er juin par brevet du 1er mai, † âgé de 46 ans
  • 1740 : marquis de Drosmesnil
  • 1744 : comte d’Entraigues
  • 1749 : comte de Clermont
  • 1760 : comte de Canisy
  • 1762 : comte d’Aigreville

Compagnie des Gendarmes de BerryModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1690 pour Monseigneur le duc de Berry, son troisième petit-fils.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1690 : marquis de Virville
  • 1702 : marquis de Bruslard
  • 1703 : marquis de Messelière
  • 1706 : marquis de Roquelaure
  • 1708 : marquis de Ryans
  • 1712 : marquis de Crécy
  • 1718 : marquis de Pellevé
  • 1733 : marquis du Muy
  • 1738 : marquis de Mailly
  • 1742 : marquis de La Chèze
  • 1748 : comte d’Houdetot
  • 1761 : marquis de Preissac

Compagnie des Chevau-légers de BerryModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1690 pour Monseigneur le duc de Berry, son troisième petit-fils.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1690 : marquis de Kérouartz
  • 1703 : marquis de Balzac Illiers
  • 1715 : comte de Beauvoir Chatellux
  • 1723 : marquis de Fleury Argouges
  • 1727 : comte de Cernay
  • 1734 : comte de Chaumont
  •  : Pierre Paul, marquis d’Ossun, né le , brigadier le , maréchal de camp le
  • 1745 : vicomte de Courtomer
  • 1749 : marquis de Crussol
  • 1759 : marquis de Raffetot
  • 1761 : comte d’Auvet

Compagnie des Gendarmes d’OrléansModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1647 pour Monsieur Philippe duc d’Orléans, qui n’avait alors que sept ans.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1647 : N., comte de Montignac
  • 1747 : N., marquis de La Roque
  • 1667 : N., comte de Beauvau
  • 1677 : N., marquis de Beauvau
  • 1684 : N., baron de Salhart
  • 1690 : N., comte de Sassenage
  • 1694 : N., comte de Saint Christophe
  • 1705 : N., marquis de Mauny d’Estampes
  •  : Marie Joseph de Brancas, marquis d’Oyse
  •  : Jacques Robert d’Héricy, marquis d’Estréhan, brigadier le , maréchal de camp le , déclaré lieutenant général des armées du roi en par pouvoir du
  •  : René Ismidor Nicolas Prunier, comte de Saint André
  •  : Louis Nicolas, marquis d'Auvet, déclaré brigadier le par brevet du , déclaré maréchal de camp en par brevet du , lieutenant général des armées du roi le
  •  : marquis d’Oisy
  •  : Joseph Marie, comte de Lordat
  •  : Ambroise Joseph François Dulcenc, marquis de Boisse
  •  : Louis Pierre Antoine d'Espeuilles, comte de Jaucourt
  •  : N., marquis de Fougières
  • 1764 : N., marquis de La Tournelle
  • 1769 : N., marquis de Sabran
  • 1771 : N. de Chapt, comte de Rastignac

Compagnie des Chevau-légers d’OrléansModifier

Louis XIV crée cette compagnie en 1647 pour Monsieur Philippe duc d’Orléans, et l’unit en 1677 au corps de la Gendarmerie, ayant été de la Maison de Monsieur.

Capitaines-lieutenantsModifier

  • 1655 : marquis de Valsemé
  • 1688 : marquis de Valsemé
  • 1706 : chevalier de Montmain
  • 1725 : comte de Mainville
  • 1734 : marquis de Pomponne
  • 1738 : marquis de Moussy
  • 1743 : marquis de Poulpry
  • 1746 : comte de Lannoy
  •  : Claude Charles Louis Destutt, marquis de Tracy, né en 1723, brigadier le , maréchal de camp le
  • 1759 : comte de Fougières

Combats et bataillesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le 1er avril 1701, le Roi Louis XIV donne au marquis de Gassion l'agrément d'acheter du marquis de Virville la compagnie des gendarmes de Berry, sur le pied de cent trente-deux mille livres.

RéférencesModifier

  1. « Charles VII crée les Compagnies d'ordonnance », sur herodote.net, (consulté le 21 novembre 2015)
  2. M. Pinard, Chronologie historique-militaire, tome 5, Paris, Claude Herissant, 1762, p. 525

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Lemau de La Jaisse, Septième abrégé général de la carte du militaire de France, sur terre et sur mer, Paris, Prault - Lamesle L. - Lamesle le jeune, 1741
  • * M. Pinard, Chronologie historique-militaire, tomes 3, 4, 5, 6 et 7, Paris, Claude Herissant, 1761, 1761, 1762, 1763 et 1764
  • général Susane, Histoire de la cavalerie française, tome premier, Paris, librairie J. Hetzel et Cie, 1874
  • P. Benoit, Les gendarmes rouges à Lunéville, Lunéville, imprimerie de Lunévile, 1892
  • Frédéric Magnin, Mottin de la Balme, cavalier des deux mondes et de la liberté, L'Harmattan, Paris, 2005 (ISBN 2-7475-9080-1)

Liens externesModifier