Ouvrir le menu principal

Geminiano Montanari

astronome et mathématicien italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montanari.
Geminiano Montanari
Geminiano Montanari.jpg
Geminiano Montanari.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
PadoueVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Geminiano Montanari (né le à Modène et mort le à Padoue) est un astronome et un fabricant de lentilles italien, partisan de l'approche expérimentale des sciences.

Sommaire

BiographieModifier

Geminiano Montanari est surtout connu pour son observation, faite autour de 1667, que la deuxième étoile la plus brillante (appelée Algol en arabe) de la constellation de Persée avait une luminosité variable[1]. Il est très probable que d'autres personnes avaient remarqué ce phénomène avant lui, mais Montanari fut le premier astronome identifié à le signaler. Les noms de l'étoile en arabe, en hébreu et dans d'autres langues, qui font tous référence au "ghoul" ou au "démon", impliquent que ce comportement inhabituel avait été reconnu depuis longtemps.

Montanari est né à Modène, il étudia le Droit à Florence, et fut diplômé à l'université de Salzbourg. En 1662 ou en 1663, il déménagea à Bologne, où il dessina une carte précise de la Lune à l'aide d'un micromètre oculaire de sa propre fabrication. Il fit aussi des observations sur la capillarité et d'autres problèmes en statique, et suggéra que la viscosité d'un liquide dépendait de la forme de ses molécules. En 1669, il succéda à Giovanni Cassini comme professeur d'astronomie à l'observatoire de Panzano, près de Modène, où une de ses tâches fut de compiler un almanach astrologique. Il le fit en 1665, mais il organisa un canular délibéré en écrivant l'almanach complètement au hasard, pour montrer que les prédictions faites au hasard étaient aussi bien vérifiées que celles faites par l'astrologie. Dans la période suivant celle de Galilée, les expérimentateurs tels que Montanari étaient engagés dans une bataille contre les vues plus mystiques des scientistes tels que Donato Rossetti.

Le 21 mars 1676, Montanari signala l'observation d'une comète à Edmund Halley.

En 1679, Montanari déménagea pour un poste d'enseignement à Padoue, mais presque tous les documents de cette période de sa vie ont été perdus. Il reste une lettre de 1682 notant l'observation de la comète de Halley. Il écrivit aussi sur l'économie, observant que la demande pour une marchandise particulière était fixée, et faisant des commentaires sur la frappe de la monnaie et la valeur de l'argent (1683).

Un cratère sur la Lune, à 45.8 S, 20.6 W, et l'asteroïde (8421) porte son nom. L'observatoire Cavezzo est nommé Observatoire astronomique Geminiano Montanari.

PublicationsModifier

 
Prostasi fisicomatematica, 1669
  • De motionibus naturalibus a gravitate pendentibus (1667)
  • Pensieri fisico-matematici (1667)
  • La Livella Diottrica (The Spirit Level) (1674)
  • Trattato mercantile delle monete (1680)

Notes et référencesModifier

  1. Pierluigi Battistini, « Museo della Specola, Bologna - Storia cap. 10 », sur www.bo.astro.it

Voir aussiModifier