Gehren

ville allemande

Gehren
Gehren
L'église de Gehren
Blason de Gehren
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement d'Ilm
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
2
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ronny Bössel (FBG)
Code postal 98708
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 70 018
Indicatif téléphonique 036783
Immatriculation IK
Démographie
Population 3 442 hab. (2011)
Densité 115 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 57″ nord, 11° 00′ 11″ est
Altitude 475 m
Superficie 2 999 ha = 29,99 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Gehren
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Gehren
Liens
Site web www.gehren.eu

Gehren est une ville de 3 442 habitants (2011)[1] de l'arrondissement d'Ilm, dans le Land de Thuringe, en Allemagne. Elle est située à 8 km à l'est de la ville de Ilmenau dans la vallée de la Wohlrose à l'orée de la forêt de Thuringe et au pied des Monts de Thuringe.

HistoireModifier

Appartenances historiques

  Comté de Schwarzbourg 1399–1599
  Comté de Schwarzbourg-Sondershausen 1599–1697
  Principauté de Schwarzbourg-Sondershausen 1697–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  République démocratique allemande 1949–1990
  Allemagne 1990–présent

Le premier écrit mentionnant Gehren date de 1299. L'agglomération se développe autour d'une tour de guet édifiée pour protéger une voie commerciale. En 1399, Venceslas Ier accorde la suzeraineté de Gehren aux comtes de Schwarzbourg. À compter du Moyen Âge et jusqu'en 1920, la ville était le siège de l'Amt de Gehren une subdivision administrative dont le périmètre s'étendait à la partie sud-ouest de l'arrondissement d'Ilm dans la principauté de Schwarzbourg-Sondershausen.

Au début du XIXe siècle Gehren connait encore la famine ce qui entraine un courant d'émigration important. Ainsi au cours de la seule année 1852, 130 personne émigrent aux États-Unis. En 1855, Gehren acquiert le statut de ville. En 1881, la création d'une ligne ferroviaire qui relie la ville à la ville voisine de Ilmenau entraine une industrialisation rapide et une forte croissance de la population de la ville. Une grosse scierie et une usine de porcelaine emploient notamment à cette époque plusieurs centaines de personnes. La scierie était encore la plus importante de la République démocratique allemande avant la dissolution de celle-ci. Aujourd'hui, le plus gros employeur de la ville est un équipementier automobile. Gehren accueille l'école de sylviculture du Land de Thuringe qui forme le personnel forestier.

La ville est aujourd'hui le siège de la communauté de communes Langer Berg qui comprend 4 autres municipalités. Les habitants ont élu en 2009 un maire sans étiquette Ronny Bössel. La population de la ville a culminé vers 1955 avec 5 260 habitants. Elle décroit depuis régulièrement : 4 925 en 1970, 4 500 en 1987, 4 070 en 1998 et compte fin 2011 3 442 habitants soit une densité de 115 habitants au km² sur un territoire de 29,99 km2.

L'habitat à Gehren est typique des communes situées dans la forêt de Thuringe. La ville possède une église de style classique édifiée entre 1830 et 1834. Le château de Gehren dont la fondation remontait au XIIe siècle et qui fut plusieurs fois agrandi et remanié a brûlé en 1936.

JumelageModifier

 
Mémorial de Gehren, en souvenir de Johann Michael Bach et de sa fille Maria Barbara Bach.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Johann Michael Bach (né à Arnstadt le - mort à Gehren le ) - Compositeur, organiste et chancelier de la ville.
  • Maria Barbara Bach (née à Gehren le - enterrée à Köthen le ) - Fille de Johann Michael Bach et première épouse de Johann Sebastian Bach.
  • Udo Kier (né le à Cologne) - Acteur; rachète en 2008 le bâtiment de l'école primaire « Thomas Münzer » de Gehren.

RéférencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Gehren » (voir la liste des auteurs).