Gautier Ier de Vexin

Gautier (Walthar) Ier de Vexin, né vers 920-5, mort après 992, fut comte de Vexin, d’Amiens et de Valois.

Gautier Ier de Vexin
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Vers ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Eldegarde (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Adela d'Anjou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Sa filiation n’est pas connue avec certitude : on a longtemps considéré qu’il était fils de Raoul II de Gouy, comte de Vexin, d’Amiens et de Valois, et de Lietgarde, mais des études ultérieures ont montré que Lietgarde est morte sans enfant de son mariage avec Raoul, et l’on admet actuellement qu’il était plutôt le frère de Raoul II, soit le second fils de Raoul Ier d’Ostrevent et d’Hildegarde d’Amiens. On lui donne aussi pour père un Waléran de Crépy, mais il s’agit probablement d’une confusion avec Galéran Ier, vicomte de Meulan et de Mantes, second mari de Lietgarde, que l’on présentait, à tort, comme le régent des comtés entre la mort de Raoul II et la majorité de Gautier.

Assez jeune à la mort de son frère, tué dans une bataille, il ne put reconstituer l’union des trois comtés d’Amiens, de Vexin et de Valois que vers 965. Il entretint des bonnes relations avec l’archevêque de Rouen Hugues II, le Vexin étant dépendant de ce diocèse. Henri, un parent de Gautier, épousa d’ailleurs une sœur d’Hugues. En 991, mourut sa belle-sœur Lietgearde, qui tenait les vicomtés de Mantes et de Meulan en douaire. Gautier récupéra Mantes, tandis que Meulan revint au fils de Lietgarde, Galéran II.

Il épousa en premières noces une Eva, dont on ne sait pas grand-chose. Il s'agit peut-être de Eve, fille de Landry, comte de Dreux, puis en secondes noces vers 950 Adèle, probablement fille de Foulque II le Bon, comte d’Anjou, et de Gerberge (d'Orléans, sœur du vicomte Aubri/Albéric et fille du vicomte Geoffroy/Gausfred, deux Rorgonides ?). De ce second mariage, il eut :

SourcesModifier

Lien externeModifier