Ouvrir le menu principal

Gare du Croisic

gare ferroviaire française

Le Croisic
Image illustrative de l’article Gare du Croisic
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Le Croisic
Adresse Place du 18-Juin-1940
44490 Le Croisic
Coordonnées géographiques 47° 17′ 24″ nord, 2° 30′ 25″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV Atlantique
Interloire
TER Pays de la Loire
Caractéristiques
Ligne(s) Saint-Nazaire au Croisic
Voies 4 (+ voies de service)
Quais 2
Transit annuel 97 789 voyageurs (2016)
Altitude 4 m
Historique
Mise en service 11 mai 1879
Architecte Antoine de la Perrière
Correspondances
Bus Lila Presqu'île  5  6  30 

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Croisic

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Le Croisic

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Le Croisic

La gare du Croisic est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Nazaire au Croisic, située sur le territoire de la commune du Croisic, dans le département de la Loire-Atlantique en région Pays de la Loire.

Construite par la Compagnie du chemin de fer de Saint-Nazaire au Croisic, la station est mise en service en 1879 par l'Administration des chemins de fer de l'État (État) et intègre le réseau de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle reprend la ligne en 1884.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par le TGV Atlantique, c'est également une gare du réseau TER Pays de la Loire desservie par des trains express régionaux et par des trains Interloire.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 4 mètres d'altitude, la gare du Croisic est l'aboutissement, au point kilométrique (PK) 519,780, de la ligne de Saint-Nazaire au Croisic, après la gare de Batz-sur-Mer[1].

HistoriqueModifier

La gare du Croisic est mise en service le 11 mai 1879 par l'Administration des chemins de fer de l'État, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne de Saint-Nazaire au Croisic et son embranchement de La Baule-Escoublac à Guérande[2]. Elle dispose d'un bâtiment voyageurs construit l'année précédente par la Compagnie du chemin de fer de Saint-Nazaire au Croisic sur un modèle type de la ligne, du à l'ingénieur Antoine de la Perrière, identique à ceux des gares de Pornichet et du Pouliguen[3].

En 1884, elle devient une gare du réseau de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) qui comptabilise sa recette annuelle à partir du 30 janvier. Avec un total de 183 212 francs elle se situe à la première place sur les sept gares que compte la ligne et de son embranchement sur Guérande[4].

En 2016, la SNCF estime la fréquentation annuelle de la gare à 97 789 voyageurs[5].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER. C'est une gare « Accès Plus » avec des aménagements, équipements et services pour les personnes à mobilité réduite[6].
Elle dispose de deux quais (le quai A dispose d'une longueur totale de 282 m et le quai B de 270 m), un abri et une traversée de voie à niveau par le public (TVP)[7] permettant d'accéder au 2e quai.

DesserteModifier

La gare est desservie par des TGV assurant la liaison directe jusqu'à Paris-Montparnasse et, le week-end en été, par des trains Intercités 100 % éco allant jusqu'à Paris-Austerlitz.

La gare est également desservie par les trains régionaux du réseau TER Pays de la Loire allant jusqu'en gare de Nantes et parfois de Tours, et dont le train Interloire, les fins de semaine, permet une relation jusqu'à Orléans.

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé[6].

Galerie de photographiesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « {515+516} Nantes - Le Croizic », p. 178.
  2. Conseil général du département de la Loire-Inférieure, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Chemins de fer : Rapport de M. l'ingénieur ordinaire du contrôle (voie) des lignes de Saint-Nazaire au Croisic et à Guérande », p. 203
  3. Jacques Boulo, « Histoire : Et le chemin de fer arriva au Pouliguen », Le Pouliguen, magazine d'informations municipales, no 14,‎ , p. 15-16 (lire en ligne [PDF]).
  4. Conseil général du département de la Loire-Inférieure, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Chemins de fer », p. 285
  5. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 23 février 2019)
  6. a et b SNCF, « Services & Gares / Gare Le Croisic », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 23 octobre 2014).
  7. SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Réseau ferré de France, (consulté le 26 octobre 2014), p. 97, 114, 357 et 589.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Nennig, Le chemin de fer de Saint-Nazaire au Croisic et à Guérande. De 1865 à nos jours, JPN éditions, (ISBN 9782951989849).

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus TGV Le Pouliguen
ou La Baule-Escoublac
Paris-Montparnasse
Terminus Terminus Intercités 100% Éco
(saisonnier : l'été)
La Baule-Escoublac Paris-Austerlitz
Terminus Terminus Interloire Batz-sur-Mer Orléans
Terminus Terminus TER Pays de la Loire Batz-sur-Mer Nantes
ou Tours