Gare du Central Vermont

gare ferroviaire américaine

Gare du Central Vermont
Image illustrative de l’article Gare du Central Vermont
Gare du Central Vermont, Saint Albans
Localisation
Pays États-Unis
Commune Saint Albans (ville, Vermont)
Adresse 2, rue Federal
05478 Saint Albans, Vt.
Coordonnées géographiques 44° 29′ 04″ nord, 73° 03′ 04″ ouest
Gestion et exploitation
Exploitant New England Central
Caractéristiques
Voies 1
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : Vermont
(Voir situation sur carte : Vermont)
Gare du Central Vermont

La gare du Central Vermont, à Saint Albans, au Vermont, était le siège social de la compagnie du chemin de fer du Central Vermont. Elle fut construite par le Central Vermont et est toujours utilisée comme immeuble de bureaux par le chemin de fer New England Central depuis 1995.

Situation ferroviaireModifier

HistoireModifier

L'édifice fut construit en 1866 par le Central Vermont. Sa structure est composée de trois grands étages de briques rouges au style architectural du Second Empire. Il est devenu le siège de la compagnie de chemin de fer du Central Vermont. À ce moment-là, un bâtiment décoré de briques faisait face au hangar de train abouté sur le côté ouest où est le stationnement aujourd'hui. Les trains pénétraient le hangar à travers quatre tunnels voûtés à l'extrémité à pignons curvilinéaires. Une tour recouverte d'une tente spirale appuyait le coin sud-ouest en face de la tour sur la gare. La gare disposait de deux tours carrées, un à chacun de ses coins du sud, chacun avec deux doubles fenêtres des deux côtés des deux premiers étages et quatre au troisième étage. Les tours au-dessus de la masse de l'immeuble, recouverts de mansardes, à un moment donné avaient deux cheminées et lanterneaux ornementées ronde[1].

La façade avant entre les tours dispose de deux étages avec double fenêtres cintrées, et le toit mansarde est percé de trois têtes rondes et lucarnes. À l'origine, il y avait des cheminées dans chaque pièce de la gare, de sorte que la façade avait aussi quatre cheminées émaillant de lucarnes. Les cheminées ont été enlevés en 1915 lorsqu'on a mis la chaleur centrale. La tour sur le hangar des trains a été détruit en 1923, et le hangar lui-même a été rasée en 1963, parce que le propriétaire de l'époque, le Canadien National, le trouvait trop cher à maintenir. La société pour la préservation du patrimoine historique local en a pris charge en 1970, et ils ont veillé à ce que le bâtiment restant soit placé sur le Registre national des lieux historiques le [2].

Patrimoine ferroviaireModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier