Ouvrir le menu principal

Gare de Wattignies - Templemars

gare ferroviaire française

Wattignies - Templemars
Image illustrative de l’article Gare de Wattignies - Templemars
Ancien bâtiment voyageurs
près de l'entrée de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Templemars
Adresse Rue Louis Sury
59175 Templemars
Coordonnées géographiques 50° 34′ 46″ nord, 3° 03′ 06″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Hauts-de-France
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Nord à Lille
Voies 2
Quais 2
Altitude 36 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Wattignies - Templemars

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Wattignies - Templemars

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Wattignies - Templemars

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

(Voir situation sur carte : Métropole européenne de Lille)
Wattignies - Templemars

La gare de Wattignies - Templemars est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Nord à Lille, située sur le territoire de la commune de Templemars, en limite de la commune voisine de Wattignies, dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Elle est mise en service en 1879 par la compagnie des chemins de fer du Nord.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Hauts-de-France.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 36 mètres d'altitude, la gare de Wattignies - Templemars est située au point kilométrique (PK) 242,960 de la ligne de Paris-Nord à Lille, entre les gares de Seclin et de Ronchin[1].

HistoireModifier

La section de la ligne Paris - Lille, passant par le site actuel de la gare, est mise en service par la compagnie des chemins de fer du Nord en 1846. En 1866, la 27e station de la ligne est la gare de Seclin et la 28e la gare de Lille-Flandres ; il n'y a pas[2] de station pour la desserte du village de « Templemars (866 habitants) » et du gros bourg de « Wattignies (2 233 habitants) ».

 
L'ancien bâtiment voyageurs vu d'un quai.

Le passage du chemin de fer sur la commune de Wattignies mobilise les habitants et des membres du conseil municipal. En 1877, une commission est mise en place pour tenter d'ouvrir une halte voyageurs. La compagnie du Nord accepte cette demande et chiffre la part ces communes pour cette ouverture à dix mille francs. La répartition calculée par importance donne : Wattignies 5 000 fr, Templemars 4 000 fr et Vendeville 1 000 fr. Interpellé, le département attribue à chacune des communes 1 000 fr de subvention. À Wattignies, une souscription auprès des habitants, récolte 1 675 fr ; le conseil municipal décide d'apporter le complément. La halte est ouverte le 3 novembre 1879[3] près du « passage à niveau de l'Amiteuse ».

En 1912[4], la compagnie supprime une desserte de la « halte Wattigies-Templemars » par un train allant de Lille à Douai. La gare est détruite pendant la Première Guerre mondiale[5].

De 1960 à 1997, il n'y a pas d'évolution significative. Entre 1997 et 2001, la gare est rénovée comme la totalité des gares et des points d'arrêts entre Lille et Lens[6]. On y ajoute un abri pour vélos ainsi que des écrans permettant de connaître l'horaire de passage des prochains trains.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre. Elle dispose d'abris de quais et de distributeurs automatiques de titres de transport TER[7].

DesserteModifier

Wattignies - Templemars est desservie par des trains TER Hauts-de-France circulant entre Libercourt, ou Douai, ou Arras, ou Lens et Lille-Flandres[7].

IntermodalitéModifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé[7].

La gare est également desservie par le réseau Transpole (ligne 55) et le réseau Arc en Ciel (lignes : 202, 206, 209 et 233) par le biais de l'arrêt Villa Saint-Éloi situé non loin de la gare.

Patrimoine ferroviaireModifier

Le bâtiment voyageurs n'a plus une utilisation ferroviaire et est le siège d'associations locales[8].

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [272/4] Arras - Lille », p. 107.
  2. Eugène Pénel, De Paris à Boulogne, à Saint-Valery, au Tréport, à Calais, à Dunkerque, à Lille, à Valenciennes et à Beauvais, Collection des guides-Joanne, Hachette, 1866, p. 484-485 lire en ligne (consulté le 29 août 2010).
  3. Site Gallica, Mémoires de la société d'émulation de Roubaix, deuxième série, tome II, 1886, pp. 99-100 lire en ligne (consulté le 29 août 2010).
  4. Site Gallica, Chemin de fer du Nord : modifications apportées au service des trains à partir du 1er mai 1912 lire en ligne (consulté le 29 août 2010)
  5. A. Dudeffand, Marcel Monmarché, De Paris au Rhin et a la Mer du Nord: réseaux du Nord et de l'est, Guides bleus, Hachette, 1920, p. 114 extrait en ligne (consulté le 29 août 2010).
  6. Des gares plus accueillantes, Nord-Pas-de-Calais (page consultée le 5 octobre 2008)
  7. a b et c « Services & Gares / Halte ferroviaire Wattignies Templemars », sur SNCF TER Nord Pas de Calais (consulté le 27 septembre 2016).
  8. Site Activités Templemaroises, « Nos locaux : l'ancienne gare de Templemars » lire en ligne (consulté le 30 août 2010).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Libercourt
ou Douai
ou Arras
Seclin
ou Libercourt
TER Hauts-de-France Ronchin
ou Lille-Flandres
Lille-Flandres
Lens Seclin TER Hauts-de-France Ronchin
ou Lille-Flandres
Lille-Flandres