Ouvrir le menu principal

Gare de Walferdange

gare ferroviaire luxembourgeoise

Walferdange
Image illustrative de l’article Gare de Walferdange
Ancien bâtiment voyageurs et entrée de la halte.
Localisation
Pays Luxembourg
Commune Walferdange
Adresse Rue de la Gare
L-7226 Walferdange
Coordonnées géographiques 49° 39′ 43″ nord, 6° 08′ 10″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire État luxembourgeois
Exploitant CFL
Services Regional-Express (RE)
Regionalbunn (RB)
Caractéristiques
Ligne(s) 1, Luxembourg - Troisvierges-frontière
Voies 2
Quais 2
Altitude 239 m
Historique
Mise en service 21 juillet 1862
Correspondances
AVL 11

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

(Voir situation sur carte : Luxembourg)
Walferdange

Géolocalisation sur la carte : Canton de Luxembourg

(Voir situation sur carte : Canton de Luxembourg)
Walferdange

La gare de Walferdange est une gare ferroviaire luxembourgeoise de la ligne 1, de Luxembourg à Troisvierges-frontière, située près du centre-ville de Walferdange sur le territoire de la commune du même nom, dans le canton de Luxembourg.

Elle est mise en service en 1862 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, l'exploitant des lignes de la Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL), desservie par des trains Regional-Express (RE) et Regionalbunn (RB).

Situation ferroviaireModifier

Établie à 239 mètres d'altitude, la gare de Walferdange est située au point kilométrique (PK) 24,004 de la ligne 1 de Luxembourg à Troisvierges-frontière, entre les gares de Dommeldange et Heisdorf[1].

HistoireModifier

La station de Walferdange est mise en service par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, l'exploitant des lignes de la Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg, lors de l'ouverture à l'exploitation de la section de Luxembourg à Ettelbruck le [2],[3]. Qualifié de village, Walferdange est la deuxième station, (troisième depuis 2017) de la ligne[4].

Son bâtiment voyageurs est quasi identique à celui de la gare de Diekirch. Il s'agit d'un bâtiment en pierre de taille avec un corps central sous bâtière transversale flanqué de deux ailes basses et doté d'une tour-campanile.

En 2014 la gare est un arrêt ferroviaire avec deux voies, deux quais et abris, l'ancien bâtiment voyageurs et l'ancienne halle à marchandises sont toujours présents[5].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte CFL, c'est un point d'arrêt non géré, équipé de trois abris et d'un automate pour l'achat de titres de transport. Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre[6].

DesserteModifier

Walferdange est desservie par des trains Regional-Express (RE) et Regionalbunn (RB) qui exécutent les relations suivantes[6],[7] :

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos (7 places) et un parking pour les véhicules (32 places) y sont aménagés[6]. La gare possède un parking à vélo sécurisé mBox d'un nombre de places indéterminé[8]. La ligne 11 des autobus de la ville de Luxembourg dessert la gare.

Patrimoine ferroviaireModifier

Le bâtiment d'origine, inutilisé par la halte voyageurs.

Notes et référencesModifier

  1. « Ligne 1 : Luxembourg - Troisvierges-frontière », dans Administration des chemins de fer, Réseau ferré luxembourgeois : Document de référence du réseau 2015 (version 2.0), Luxembourg, Ministère du développement durable et des infrastructures : département des transports, (lire en ligne [PDF]), Annexe 3A, p. 4-7.
  2. Alphonse Courtois, « Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg », dans Manuel des fonds publics et les sociétés par actions, Garnier frères, 1863, pp. 532-534 intégral (consulté le 22 février 2012).
  3. « Ligne Luxembourg - Ettelbruck - Troisvierges - Frontière belge », sur http://www.rail.lu (consulté le 10 octobre 2018)
  4. Auguste Morel, « De Luxembourg à Ettelbruck, à Diekirch, à Spa et à Aix-la-Chapelle », dans De Paris a Cologne, a Bruxelles, a Senlis, a Laon, a Dinant, a Givet, a Luxemburg, a Trèves, a Maestricht: itinéraire descriptif et historique, Libr. de L. Hachette et Cie., 1864 p. 378 intégral (consulté le 22 février 2011).
  5. Siter rail.lu Gare Lintgen lire (consulté le 22 février 2012).
  6. a b et c CFL, « Walferdange », nos gares, sur http://www.cfl.lu/ (consulté le 20 décembre 2014).
  7. CFL, « Carte du réseau », sur cfl.lu (consulté le 11 décembre 2017) ; cette page permet également l'accès aux fiches horaires réactualisées.
  8. « mBox », sur https://www.mobiliteit.lu (consulté le 24 janvier 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Luxembourg Dommeldange RE Mersch Troisvierges
ou Gouvy
Rodange Dommeldange RE Mersch Troisvierges
Luxembourg Dommeldange RB Heisdorf Diekirch