Ouvrir le menu principal

Gare de Saint-Valery-Canal

gare française

Saint-Valery-Canal
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Valery-Canal
La locomotive 130T Haine-St-Pierre passe, sans arrêt, devant les ateliers.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Valery-sur-Somme
Adresse Quai Jules-Verne
80230 Saint-Valery-sur-Somme
Coordonnées géographiques 50° 10′ 36″ nord, 1° 39′ 05″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire CFBS
Exploitant CFBS
Services Ateliers
Caractéristiques
Ligne(s) Noyelles à Saint-Valery
Voies 1 (+ voies de service)
Altitude 3 m
Historique
Mise en service 5 juin 1856

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Valery-Canal

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Saint-Valery-Canal

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Saint-Valery-Canal

La gare de Saint-Valery-Canal est une gare ferroviaire française du réseau de chemin de fer touristique du Chemin de fer de la baie de Somme (CFBS), située sur le territoire de la commune de Saint-Valery-sur-Somme, dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France. Deux autres gares du CFBS sont installées sur la commune : Saint-Valery-Port et Saint-Valery-Ville.

C'est la première gare de Saint-Valery mise en service en 1856 par la Compagnie des chemins de fer du Nord. Elle est devenue le centre technique avec dépôt et atelier du CFBS. Elle n'est pas ouverte aux voyageurs, néanmoins elle ouvre au public pour des évènements ponctuels.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 3 mètres d'altitude, la gare de Saint-Valery-Canal est située sur la ligne de Noyelles à Saint-Valery, entre les gares de Noyelles et de Saint-Valery-Port ou Saint-Valery-Ville.

Elle dispose d'un faisceau de voies de services, d'un dépôt et d'un atelier pour le matériel roulant.

 
Carte du réseau CFBS.

HistoireModifier

La « gare de Saint-Valery » est mise en service le 5 juin 1858 par la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Noyelles à Saint-Valery, court embranchement de la ligne d'Amiens à Boulogne[1].

 
Plan de la gare avant 1887.
 
Double pont-levis vers 1900

En 1866, Eugène Pénel indique que la gare est située près de l'écluse du canal, au fond du port, à six kilomètres de la gare de Noyelles. Le voyageur y trouve de nombreuses correspondances : omnibus pour la ville ; voitures pour Le Tréport, Eu et pendant la saison des bains de mer (août à septembre) le bourg d'Ault et Cayeux ; des voitures de louages et des carrioles à ânes ; plus loin sur les quais, des bateaux de passagers pour Le Crotoy. En gare il y a un bureau du Télégraphe. Pour rejoindre la ville on traverse l'écluse sur un double pont-levis, puis l'on croise le passage d'un « chemin de fer à traction de chevaux qui relie la gare au port »[2].

Au début des années 1880, la gare comprend un important ensemble d'installations avec, outre le bâtiment principal : une lampisterie, une halle, un dépôt, un hangar aux poissons, un buffet, des cabinets d'aisances, une maison de garde, un logement pour le chef de gare et un atelier des visiteurs. Elle dispose également d'équipements : une pompe à incendie, une bascule, un quai à bestiaux, une grue roulante de 10 000 kg, un réservoir d'eau, une fosse à piquer le feu, un gabarit de chargement, une grue hydraulique et des taquets d'arrêt (voir image plan de la gare avant 1887[3]).

Le 26 mars 1887, la Compagnie des chemins de fer du Nord et la Société des chemins de fer économiques (SE) signent un traité pour définir les conditions de l'exploitation de la ligne de Noyelles à Saint-Valery par cette dernière[4]. Il est notamment prévu, que la société SE a la charge de l'entretien de la voie à quatre fil de rail entre les deux gares et également « des voies principales et accessoires des bâtiments et aménagements installés pour le service de la gare et du port de Saint-Valery »[5].

En 1920, c'est toujours la gare principale de Saint-Valery-sur-Somme, néanmoins une halte est maintenant établie après le double pont-levis sur la ligne de Cayeux[6].

La ligne et la gare sont fermées à la fin de l'année 1972. Elle fut également exploitée par la Société nationale des chemins de fer français, car elle est située sur la ligne de Noyelles à Saint-Valery-Canal qui permettait la desserte fret du port de Saint-Valery-sur-Somme, grâce au double écartement de la voie. Elle est reprise par le CFBS qui fait déjà circuler des trains sur la ligne de Noyelles au Crotoy depuis 1971. Au début des années 1980, l'association restaure et agrandit le dépôt de la gare de Saint-Valery-Canal qui devient le « centre technique du réseau »[7].

Service des voyageursModifier

C'est une gare dont l'ouverture au public (et donc la desserte) est réalisée uniquement à l'occasion d'évènements ponctuels, notamment lors des « Fêtes de la vapeur » qui ont lieu tous les trois ans, ou encore lors des Journées européennes du patrimoine[8]. Un parking privé, sur la parvis de la gare, permet le stationnement des voitures et des cars[7].

Notes et référencesModifier

  1. François et Maguy Palau, Le rail en France : le second empire (1858-1863), Palau, Paris, 2001 (ISBN 2-950-942-12-1)
  2. Eugène Pénel, De Paris à Boulogne, à Saint-Valery, au Tréport, à Calais, à Dunkerque, à Lille, à Valenciennes et à Beauvais, Collection des guides-Joanne, Hachette, 1866, p. 270 lire (consulté le 6 septembre 2012).
  3. « fig. 3 Gare de St. Valery : ancienne disposition », dans Revue générale des chemins de fer, Volume 11, Dunod, 1888
  4. France, Bulletin des lois, imprimerie Royale, 1887, pp. 1092-1094 extraits (consulté le 6 septembre 2012).
  5. Revue générale des chemins de fer, Volume 10, Dunod, 1887,p. 406 extraits (consulté le 6 septembre 2012).
  6. A. Dudeffand, Marcel Monmarché, De Paris au Rhin et à la Mer du Nord : réseaux du Nord et de l'est, Guides bleus, Hachette, 1920, p. 43 extrait (consulté le 6 septembre 2012).
  7. a et b Site CFBS, Services en gare : Saint-Valery-Canal lire (consulté le 6 septembre 2012).
  8. « Journées du Patrimoine : Visite gratuite de l'atelier dépôt », sur cfbs.eu (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Site officiel du Chemin de fer de la baie de Somme (CFBS)