Ouvrir le menu principal

Gare de Saint-Félix

gare ferroviaire française

Saint-Félix
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Félix
Gare de Saint-Félix-Lauragais.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Félix-Lauragais
Adresse 5, rue de la Gare
11320 Soupex
Coordonnées géographiques 43° 26′ 45″ nord, 1° 55′ 38″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Castelnaudary à Rodez
Voies 1
Altitude 205 m
Historique
Mise en service 16 avril 1865
Fermeture 15 mai 1939
officielle du service voyageurs
1945
définitive du service voyageurs

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Félix

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Saint-Félix

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Saint-Félix

La gare de Saint-Félix est une gare ferroviaire française de la ligne de Castelnaudary à Rodez, située sur le territoire de la commune de Saint-Félix-Lauragais, dans le département de Haute-Garonne en région Occitanie.

Mise en service en 1865 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi), elle est définitivement fermée au trafic des voyageurs en 1945. Sur la commune se situe également l'installation terminale embranchée (ITE), en service, de la Sica Rouquet de Saint-Félix-Lauragais qui utilise la ligne pour une part importante de son transport fret.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 205 mètres d'altitude, la gare de Saint-Félix est située au point kilométrique (PK) 330,62x de la ligne de Castelnaudary à Rodez, entre les gares de Soupex (fermée) et de Revel - Sorèze (fermée)[1].

La section de Castelnaudary à Revel, sur laquelle est située la gare, a le statut de « ligne à voie unique à trafic restreint (VUTR) », depuis le début des années 1970[2], ce qui limite son utilisation à un trafic fret[3].

Sur le territoire de la commune, après le passage à niveau de la D43M, se situe également la « Sica Rouquet de Saint-Félix-Lauragais » qui dispose d'une installation terminale embranchée (ITE), en service pour un trafic fret de céréales, accessible dans le sens Revel - Castelnaudary. L'entreprise utilise la ligne pour « 60 % de son transport de marchandises »[4].

HistoireModifier

La station de Saint-Félix est mise en service le 16 avril 1865 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation l'embranchement de Castelnaudary à Castres[5].

Elle est officiellement fermée au service des voyageurs le 15 mai 1939 par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), lorsqu'elle ferme ce service sur la section de Castelnaudary à Castres[6]. Néanmoins ce service est exceptionnellement rétabli durant la Seconde Guerre mondiale, le 5 mai 1941 du fait des difficultés à assurer le service routier de remplacement, il est assuré par deux trains mixtes qui font quotidiennement deux fois l'aller et le retour entre Castelnaudary et Castres. Ce service provisoire est fermé à la fin du conflit en 1945[2].

Service des voyageursModifier

Gare fermée située sur une section de ligne fermée au trafic des voyageurs.

Patrimoine ferroviaireModifier

Sur le site de la gare l'ancien bâtiment voyageurs est toujours présent. Il est composé d'un corps central à deux ouvertures avec un étage et combles, agrandi par rapport à celui d'origine, et une aile en rez-de-chaussée à deux ouvertures, prolongée par une halle à marchandise[7].

Notes et référencesModifier

  1. Batigne, 1985 , p. 27.
  2. a et b Batigne, 1985 , p. 29.
  3. « Capacité d'infrastructure des lignes à voie unique : document de principe » [PDF], sur Réseau ferré de France, (consulté le 21 septembre 2014), p. 10.
  4. Anonyme, « Revel. Le projet de "coulée verte" sur les rails », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2014).
  5. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864 - 1870), Paris, Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), chap. 8.4 (« Castelnaudary-Castres : 16 avril 1865 »), p. 48.
  6. « Castelnaudary - Albi » (consulté le 18 septembre 2014).
  7. « D67D, Saint-Félix-Lauragais, Midi-Pyrénées », sur Street View, (consulté le 21 septembre 2014).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jacques Batigne (préf. Alex Raymond, postface Pierre Martin), Cent vingt ans de chemins de fer revélois : 1865 - 1985 (Plaquette), Revel, Syndicat d'initiative de Revel - Saint-Ferréol, , 43 p. (lire en ligne).

Articles connexesModifier