Ouvrir le menu principal

Gare de Saint-André-le-Gaz

gare ferroviaire française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir gare de Saint-André.

Saint-André-le-Gaz
Image illustrative de l’article Gare de Saint-André-le-Gaz
Voies, quais et bâtiment de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Saint-André-le-Gaz
Adresse 12, rue des Martyrs-du-8-Juillet-1944
38490 Saint-André-le-Gaz
Coordonnées géographiques 45° 32′ 41″ nord, 5° 31′ 28″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble)
Saint-André-le-Gaz à Chambéry
Voies 5 dont une en impasse (+ voies de garage)
Quais 3 (dont un central)
Transit annuel 139 865 voyageurs (2017)[1]
Altitude 409 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-André-le-Gaz

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Saint-André-le-Gaz

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Saint-André-le-Gaz

La gare de Saint-André-le-Gaz est une gare ferroviaire française des lignes de Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble) et de Saint-André-le-Gaz à Chambéry. Elle est située sur le territoire de la commune de Saint-André-le-Gaz, située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1861 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 409 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Saint-André-le-Gaz est située au point kilométrique (PK) 63,424 de la ligne de Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble), entre les gares de La Tour-du-Pin et de Virieu-sur-Bourbre[2].

Elle est également l'origine, au PK 63,424, de la ligne de Saint-André-le-Gaz à Chambéry, avant la gare des Abrets - Fitilieu[2].

HistoireModifier

La gare de Saint-André-le-Gaz est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la troisième section, de Bourgoin à Saint-André-le-Gaz de la ligne de Lyon à Grenoble[3].

Elle devient la tête de ligne d'un embranchement vers Chambéry en septembre 1884[3].

En 1911, c'est une gare de la Compagnie du PlM, qui peut recevoir et expédier des dépêches privées et qui est ouverte aux services complets de la grande et de la petite vitesse[4]. Elle est située sur les lignes : de Saint-André-le-Gaz à Chambéry[5], de Saint-André-le-Gaz à Virieu-le-Grand[6], et de Lyon à Grenoble et à Marseille, entre les gares de La Tour-du-Pin et de Virieu-sur-Bourbre[7].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, sans guichet. mais avec une salle d'attente et un relais toilette. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER[8].

DesserteModifier

Saint-André-le-Gaz est desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes des relations, de :

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos (consignes individuelles en libre accès) et un parking pour les véhicules y sont aménagés[8].

Notes et référencesModifier

  1. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 31 janvier 2019)
  2. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [903] St-André-le-Gaz - Chambéry, [905/1] Lyon-Perrache - St-André-le-Gaz et [905/2] St-André-le-Gaz - Grenoble », p. 180 et 182-183.
  3. a et b François et Maguy Palau, Le rail en France : Le second Empire, t. 2 : 1858-1863, Paris, Palau, , 223 p. (ISBN 2-950-94212-1, notice BnF no FRBNF37658881), « 5.21 Bourgoin-Saint André le Gaz », p. 127.
  4. Compagnie du PLM, 1911, p. 38.
  5. Compagnie du PLM, 1911, p. 155.
  6. Compagnie du PLM, 1911, p. 156.
  7. Compagnie du PLM, 1911, p. 159-160.
  8. a et b « Gare St-André-le-Gaz », sur SNCF TER Rhône-Alpes (consulté le 2 décembre 2016).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • PLM, Chemin de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : Nomenclature des gares, stations et haltes, Paris, Impr. Maulde, Doumenc, , 173 p. (lire en ligne), p. 24 et 159.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Lyon-Perrache La Tour-du-Pin TER Auvergne-Rhône-Alpes Terminus
ou Virieu-sur-Bourbre
Terminus
ou Grenoble
Terminus Terminus TER Auvergne-Rhône-Alpes Virieu-sur-Bourbre Grenoble
ou Grenoble-Universités-Gières
ou Chambéry-Challes-les-Eaux
Bourgoin-Jallieu
ou Terminus
La Tour-du-Pin
ou Terminus
TER Auvergne-Rhône-Alpes Les Abrets - Fitilieu Chambéry-Challes-les-Eaux