Gare de Questembert

gare ferroviaire française

Questembert
Image illustrative de l’article Gare de Questembert
Bâtiment voyageurs et cours de la gare
Localisation
Pays France
Commune Questembert
Quartier Bel-Air
Adresse Avenue de la Gare
56230 Questembert
Coordonnées géographiques 47° 41′ 00″ nord, 2° 26′ 59″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87476671
Site Internet La gare de Questembert, sur le site officiel de SNCF Gares & Connexions
Services TER Bretagne
Caractéristiques
Ligne(s) Savenay à Landerneau
Questembert à Ploërmel
(fermée et déferrée)
Voies 2
Quais 2 (1 latéral et 1 central)
Transit annuel 99 000[1] (en 2011)
Altitude 100 m
Historique
Mise en service 21 septembre 1862
Correspondances
Cars BreizhGo 9

Carte

La gare de Questembert est une gare ferroviaire française de la ligne de Savenay à Landerneau, située au lieu-dit Bel-Air[2], à trois kilomètres du centre-ville de Questembert, dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1862 par la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO). C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Bretagne.

Situation ferroviaire modifier

Établie à 100 m d'altitude, la gare de Questembert est située au point kilométrique (PK) 540,326 de la ligne de Savenay à Landerneau, entre les gares ouvertes de Malansac et de Vannes. Les gares de La Vraie-Croix et d'Elven, aujourd'hui fermées, sont situées entre Vannes et Questembert. Ancienne gare de bifurcation, elle était l'origine de la ligne de Questembert à Ploërmel, fermée et devenue Voie verte. Le départ de cet embranchement est toujours existant il reste environ 100 mètres de voie ferrée électrifiée utilisée en « voie de tiroir »[3].

 
Voies et quais de la gare en 2009.

Histoire modifier

La gare de Questembert est mise en service à l'occasion de l'ouverture de la ligne de Rennes à Redon et du tronçon, à voie unique, jusqu'à Lorient de la ligne de Savenay à Landerneau, le . Le nœud ferroviaire de Redon permet la desserte de la Bretagne sud par des trains en provenance de Paris. En la ligne est prolongée jusqu'à Quimper. La deuxième voie est ouverte par tronçons, en 1888 entre Redon et Vannes, en 1900 entre Vannes et Lorient puis Lorient et Quimper. En 1934 les express partent de la Gare Montparnasse au lieu de la Gare d'Orsay et c'est en 1991 et 1992 que la ligne est électrifiée de Rennes à Quimper[4].

Des 1862, les députés bretons font le souhait d'une ligne de Vannes à Dinan via Ploërmel, les déclarations d'utilité publique ont lieu le pour le premier tronçon de Questembert à Ploërmel, et le pour un deuxième tronçon de Ploërmel à Mauron. La Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) obtient la concession des 33 km de Questembert à Ploërmel, elle inaugure la ligne le , la ligne débute en gare de Questembert, sur la ligne de Savenay à Landerneau, puis elle se détache par un embranchement pour traverser le vallon d'Arz. Cette section dessert les gares de Pleucadeuc, Malestroit, Roc-Saint-André-La-Chapelle et Ploërmel. Le deuxième tronçon de Ploërmel à Mauron, est concédé à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, qui l'inaugure le , la section dessert : la Loyat, Néant-sur-Yvel, Mauron, Gaël, Saint-Méen-le-Grand et La Brohinière, avant sa fermeture dans les années 1990[4]. Son profil est maintenant utilisée pour une voie verte.

En 1912, la Compagnie du PO fournit au Conseil général un tableau des « recettes au départ » de ses gares du département, la gare de Questembert totalise 97 771 francs, ce qui la situe à la 8e place sur les 30 gares ou stations[5].

En 1989, le passage à niveau de la gare a été remplacé par un passage routier souterrain[6].

En 2010, dans le cadre du programme Bretagne grande vitesse, Réseau ferré de France (RFF) a construit un souterrain pour sécuriser le passage des voies par les voyageurs[7].

Service des voyageurs modifier

Accueil modifier

Gare[8] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport.

Un souterrain permet le passage d'un quai à l'autre.

Desserte modifier

Questembert est desservie[8] par des trains TER Bretagne qui effectuent des missions entre les gares : de Rennes, ou Nantes, et Quimper via Vannes et Lorient.

Intermodalité modifier

Un parking pour les véhicules y est aménagé[8]. Elle est desservie par des cars de la ligne 9 du réseau BreizhGo[8].

Gare marchandises modifier

La gare a un trafic de fret avec des céréales pour l'usine Guyomarch et divers autres marchandises, notamment des produits de la métallurgie et du bois[4].

Notes et références modifier

  1. Trafic voyageurs des principales gares bretonnes p 11 [1]
  2. Site Questembert, Situation : venir à Questembert en train lire (consulté le 16 août 2010).
  3. Jean-Pierre Nennig, 2008, p.164.
  4. a b et c Site rail-bretagne.com lire (consulté le 10/09/2009).
  5. Site gallica.bnf.fr « Recettes au départ effectuées, en 1912, par les gares et stations situées dans le département du Morbihan », dans Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général - Conseil général du Morbihan, 1913/09/08, p. 30 (consulté le 8 mai 2014).
  6. Stéphane Batigne, Les rues de Questembert, Stéphane Batigne Éditeur, 2016, (ISBN 979-10-90887-46-6)
  7. Site Questembert, La Région Bretagne, partenaire de notre territoire lire en ligne (consulté le 17 août 2010).
  8. a b c et d Site SNCF TER Bretagne, informations pratiques sur les gares : Gare de Questembert lire (consulté le 22 décembre 2011).

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • Jean-Pierre Nennig, « Gare de Questembert », dans Le chemin de fer de Bretagne sud, JPN éditions, 2008 (ISBN 2-9519898-5-7), pp. 87 et 164.

Articles connexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe modifier

Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Quimper Vannes TER Bretagne Redon Rennes
Quimper Vannes TER Bretagne Redon Nantes
Vannes Vannes TER Bretagne Malansac Redon