Ouvrir le menu principal

Gare de Quesnoy-le-Montant

gare française
Ne doit pas être confondu avec Gare de Quesnoy-sur-Deûle ou Gare du Quesnoy.

Quesnoy-le-Montant
Image illustrative de l’article Gare de Quesnoy-le-Montant
Ancien bâtiment voyageurs, en 2014.
Localisation
Pays France
Commune Quesnoy-le-Montant
Lieu-dit Saint-Sulpice
Adresse Rue de la Gare
80132 Quesnoy-le-Montant
Coordonnées géographiques 50° 06′ 32″ nord, 1° 42′ 09″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant (Halte fermée)
Caractéristiques
Ligne(s) Abbeville à Eu
Voies 1
Quais 1
Altitude 22 m
Historique
Fermeture 2018

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Quesnoy-le-Montant

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Quesnoy-le-Montant

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Quesnoy-le-Montant

La gare de Quesnoy-le-Montant est une gare ferroviaire française fermée de la ligne d'Abbeville à Eu, située sur le territoire de la commune de Quesnoy-le-Montant, dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

C'était une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Hauts-de-France jusqu'à la fermeture de la ligne en 2018.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 22 mètres d'altitude, la gare de Quesnoy-le-Montant est située au point kilométrique (PK) 186,636 de la ligne d'Abbeville à Eu (fermée), entre les gares fermées de Cahon et d'Acheux - Franleu.

HistoireModifier

En 1973, la gare dispose de deux voies (dont une d'évitement) à quai, ce qui permet les croisements de trains[1].

En 2010, des travaux de rénovation sont effectués dans le cadre d'un « chantier d'insertion » initié par la SNCF[2].

En , la ligne est fermée ; le trafic ferroviaire est remplacé par une substitution routière.

Patrimoine ferroviaireModifier

Le bâtiment voyageurs, vendu à un particulier, est reconverti en habitation.

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Testu, « balade ferroviaire Abbeville Le Tréport Paris Arras Etaples Abbeville en 1973. », sur youtube.com, (consulté le 7 août 2015) : « Sur Abbeville Le Tréport, les trains se croisaient encore en gare de Quesnoy le Montant. »
  2. Site du Courrier picard, Hervé Leflond, « VIMEU La voie ferrée, motrice vers l'emploi » (article du mardi 27 avril 2010) ; lire en ligne (archive consultée le ).

Voir aussiModifier