Ouvrir le menu principal

Quévy
Image illustrative de l’article Gare de Quévy
L'ancien bâtiment voyageurs et l'entrée de la halte.
Localisation
Pays Belgique
Commune Quévy
Section Aulnois
Adresse Rue de la Gare
7040 Aulnois
Coordonnées géographiques 50° 20′ 29″ nord, 3° 54′ 33″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) ferroviaires :
96, Bruxelles-Midi à Quévy (frontière)
de tramway :
20A Mons - Aulnois (HS)
Aulnois - Eugies (HS)
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 141 m
Historique
Mise en service 12 décembre 1857

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

(Voir situation sur carte : Hainaut)
Quévy

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Quévy

La gare de Quévy est une gare ferroviaire belge de la ligne 96, de Bruxelles-Midi à Quévy (frontière), située à Aulnois section de la commune de Quévy dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Elle est mise en service en 1857 par la société du chemin de fer de Mons à Hautmont et reprise à bail en 1858 par la Compagnie du Nord - Belge. L'imposant bâtiment voyageurs de style néo-classique, ouvert en 1912, n'est plus utilisé par les voyageurs depuis 2005 et les projets concernant sa restauration et sa réaffectation n'ont pas encore abouti. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Intercity (IC), Omnibus (L) et Heure de pointe (P).

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 141 m d'altitude, la gare frontière de Quévy est située au point kilométrique (PK) 74,9 de la ligne 96, de Bruxelles-Midi à Quévy (frontière), entre les gares ouvertes de Genly (Belgique) et de Hautmont (France), sur la ligne d'Hautmont à Feignies (frontière).

C'était jusqu'à fin 2017 une gare commutable, c'est-à-dire qu'elle permettait le passage entre le « 3 000 V continu belge et le 25 kv alternatif 50 Hz français » par un changement de la tension de la caténaire sur les voies de service[1]. Une section de séparation 3 kV-CC - 25 kV-50 Hz située sur les voies principales permet aux trains remorqués par des locomotives équipées pour les deux types de courant de franchir la gare sans arrêt et sans restriction de vitesse.

 
Intérieur de la gare.

HistoireModifier

La station frontière de Quévy est mise en service le 12 décembre 1857 par la société du chemin de fer de Mons à Hautmont, lorsqu'elle met en service le tronçon de Mons à Quévy en prolongement de la ligne de Bruxelles à Mons ouverte par les Chemins de fer de l'État belge en 1840 et 1841[2]. Comme la ligne, elle est reprise à bail en 1858 par la Compagnie du Nord - Belge.

Un bâtiment voyageurs est édifié en 1857. L'implantation de la voie ferrée en limite du village, permet le développement du quartier de la gare et le développement d'habitations qui font le lien avec le centre d'Aulnois[3].

L'ancien bâtiment détruit par un incendie est remplacé en 1912 par un imposant édifice de style néo-classique. Il comporte un long corps central encadré par deux volumes cubiques, du fait de sa situation de gare frontière, il est occupé par la douane et la gendarmerie. Une marquise protège le quai situé le long du bâtiment[3].

Elle est fermée au trafic marchandises en 1988[2].

En 2004, la SNCB envisage la fermeture du guichet de la gare du fait d'une fréquentation inférieure à 300 voyageurs quotidiens[4]. Le 25 janvier 2005, le comité des Usagers constate que le guichet est fermé mais que la gare est accueillante, avec sa salle d'attente ouverte et du personnel présent[5].

En 2007, un accord entre la commune et la SNCB prévoit la rénovation du bâtiment de la gare et sa réaffectation en édifice multi-services, mais les conditions imposées par la SNCB sont refusés par Florence Lecompte, bourgmestre, du fait d'un coût trop important pour la commune[6]. Le gros œuvre, murs et toiture, est en bon état mais le bâtiment est maintenant totalement inutilisé par les voyageurs, le guichet, la salle d'attente et le buffet sont fermés.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte[7] SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre.

DesserteModifier

Quévy est desservie par des trains Intercity, Omnibus (L) et Heure de pointe (P) de la SNCB qui effectuent des missions sur la ligne 96[8] (voir brochure SNCB)[9].

Actuellement (avril 2019), la gare n’est desservie qu’en semaine et la desserte comprend les trains suivants au départ de Quévy

En dehors des trains L, plusieurs trains d'heure de pointe ont également leur terminus à Quévy :

  • un train P en provenance de Manage et Mons (le matin)
  • trois trains P en provenance de Mons (un en milieu de journée, un l’après midi et un le soir)
  • deux trains P en provenance de Schaerbeek (en fin d’après midi)

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Galerie de photosModifier

Notes et référencesModifier

  1. Site blrail.be Gare de Quévy (LQV) lire (consulté le 10 avril 2012).
  2. a et b Archive pandora.be Ligne 96 Brussel Zuid - Mons - Quevy lire (consulté le 10 avril 2012).
  3. a et b Belgique. Ministère de la Région wallonne. Direction générale de l'aménagement du territoire, du logement et du patrimoine, Patrimoine architectural et territoires de Wallonie : Colfontaine, Dour, Frameries, Honnelles et Quévy, éditions Mardaga, 2006 (ISBN 9782870099179) p. 325-330 extraits (consulté le 10 avril 2012).
  4. Site lesoir.be Bernard Demonty, Les guichets de 41 gares menacés Transports - La SNCB envisage de supprimer les services de vente dans les gares peu fréquentées Les guichets de 41 gares en sursis « Chaque cas sera étudié » Damilot promet une rentrée chaude, article du 20 juillet 2004 lire (consulté le 10 avril 2012).
  5. Avis 05/05 Fermeture des guichets de gare, 25 janvier 2005 lire (consulté le 10 avril 2012).
  6. Site lesoir.be Gisèle Maréchal, Quécy : La rénovation de la gare est restée à quai, article du 6 janvier 2007 lire (consulté le 10 avril 2012).
  7. a et b Site SNCB Mobility : Quévy lire (consulté le 10 avril 2012).
  8. Site SNCB : Fiche horaire (brochure) ligne 96 lire (consulté le 10 avril 2012).
  9. « Brochures horaires », sur www.belgiantrain.be (consulté le 29 mars 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus IC
(en semaine)
Genly Bruxelles-National-Aéroport
Terminus Terminus L
(en semaine)
Genly Tournai
Terminus Terminus P
(en semaine)
Genly Schaerbeek
Terminus Terminus P
(en semaine)
Genly Mons
ou Manage